S'inscrire
tracking
La vie en green

Un naturopathe décrie le petit-dej typique des Français et nous dit quoi manger pour avoir la pêche

Publié par
Manon Roche
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 6 min
Un naturopathe décrie le petit-dej typique des Français et nous dit quoi manger pour avoir la pêche

Café & tartines de confiture ont la vie dure.

A force de nous l'avoir répété, on a fini par l'intégrer : le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée, celui où on peut (doit) manger comme un roi. Le souci c'est que, partant de ce principe, on a présumé que l'on pouvait manger tout ce qui nous passait sous la main sans impacter notre santé ni notre poids : vas-y que j'engloutis des viennoiseries, des tartines de confiture, du jus de fruit à gogo et du café à volonté pour me réveiller. Mauvaise stratégie ! Justement parce qu'il est le repas le plus important de la journée, le petit-dej devrait être pris de façon plus raisonnée. C'est ce que le naturopathe Olivier Panisset nous a confié lorsqu'on l'a interrogé sur le petit-déjeuner idéal, et voici ce qu'il conseille de manger pour avoir la patate toute la journée.

Une infusion plutôt qu'un café

Les infusions, boissons aux plantes saines et savoreuses
Crédit : Joanna Kosinska via Unsplash
  • Non au café

Bien qu'il contienne quelques nutriments intéressants, le café serait à éliminer de notre alimentation, et pas seulement le matin. Trop acide pour l'organisme, le café est rejeté par le corps, évacué aussi vite que possible - voilà notamment pourquoi le café donne rapidement envie d'aller aux toilettes : le corps l'expulse et dit « je ne veux pas de ça ». De plus, le café ne participe en rien à booster l'énergie, bien au contraire : sa consommation stimule les glandes surrénales, augmente la production de cortisol dans l'organisme (l'hormone du stress), dont l'accumulation provoque fatigue chronique et nervosité. C'est le serpent qui se mord la queue : on boit du café parce qu'on se sent fatiguée, le café augmente notre sentiment de fatigue, donc on boit davantage de café pour ignorer cette fatigue.

PS : La molécule du thé étant la même que celle du café, boire du thé le matin ne serait pas la meilleure option qui soit, au risque de dérégler sa digestion.

  • Oui aux infusions

Parce que boire un simple verre d'eau au petit-déjeuner est franchement déprimant, on peut opter pour une infusion, à la fois désaltérante pour l'organisme et bienfaisante grâce aux plantes infusées. Le mieux reste de la boire tiède 10 minutes avant de manger ou bien en fin de matinée - en buvant pendant ou juste après le repas, le liquide dilue les sucs gastriques dans l'estomac et ralentit la digestion. Mauvais plan !

Des oléagineux plutôt que des céréales

Amandes, noisettes, noix de cajou... les fruits à coque sont l'aliment star du petit-déjeuner
Crédit : Peter Feghali via Unsplash
  • Non aux céréales

Au petit-déjeuner, les céréales sont reines car on les pense bonnes pour la santé, la digestion et l'énergie, que ce soit avec un bol de muesli, un granola gourmand, une tranche de pain ou une barre de céréales à emporter. En soi, les céréales (avoine, épeautre...) ne sont pas mauvaises : elles apportent des nutriments intéressants et des fibres bonnes pour le transit. Le souci, c'est plutôt le temps de digestion qu'elles nécessitent, et le taux de sucre qu'elles contiennent : complètes, les céréales contiennent 70% d'hydrate de carbone aka des glucides aka des sucres. Raffinées, on vous laisse imaginer leur teneur - et ce sont le plus souvent des céréales raffinées, blanches, que l'on consomme. Résultat, le taux de sucre monte en flèche et parce que le sang ne peut se permettre d'en recevoir autant, il l'envoie dans les cellules, qui elles le transforment en graisses. Ce porridge canon digne d'Instagram, tu sais donc ce que tu peux en faire...!

  • Oui aux graines et fruits à coque

Les graines (graines de lin, de chia, de courge...) et oléagineux (arachides, amandes, noix...) sont une meilleure alternative aux céréales pour le petit-déjeuner : riches en protéines et lipides, elles ont un fort pouvoir rassasiant et apportent de nombreux nutriments à l'organisme. Oui, elles sont réputées caloriques et « grasses », mais ce ne sont que des bonnes calories qui apportent une énergie stable et longue durée. Au quotidien, manger l'équivalent de 2 poignées de graines et oléagineux est une bonne habitude à prendre, à la place des céréales matinales ou des snacks de grignotage l'après-midi car elles rassasient sans plomber l'estomac, et l'énergie économisée lors de la digestion peut être employé à autre chose.

Des fruits plutôt que des boissons fruitées

Les fruits frais entiers, à consommer sans modération
Crédit : Jo Sonn via Unsplash
  • Non aux boissons fruitées

Souvent, le jus de fruits constitue l'élément « healthy » d'un petit déjeuner standard, qu'il soit frais ou en bouteille ; on pense faire un geste pour notre corps et notre santé alors qu'il n'en est rien. Une fois réduit en jus (ou même en smoothie), le fruit perd quasiment toutes les fibres qu'il contenait, et on ne parle même pas des concentrés ou nectars de fruits que l'on peut trouver dans le commerce. Résultat, il ne reste plus que le sucre, et l'indice glycémique monte en flèche. Rien de tel pour stocker et ressentir un coup de barre dans la foulée.

  • Oui aux fruits entiers

Depuis quelques années, on diabolise les fruits, réputés sucrés donc mauvais pour la santé... faux ! Consommés entiers, les fruits préservent leurs fibres, permettant ainsi d'équilibrer et de ralentir l'apport en glucides dans l'organisme. De plus, les fruits sont physiologiques pour l'espèce humaine : l'être humain est conçu pour en manger et il les digère très bien, 30 minutes en moyenne. Associés aux oléagineux façon Miam-Ô-Fruit, voilà un petit-dej de champion que notre naturopathe prescrit même aux sportifs de haut niveau ! Attention toutefois à consommer les fruits en premier et non pas en fin de repas pour éviter de bloquer leur digestion et qu'ils ne se transforment en éthanol dans l'estomac, néfaste pour le foie.

De la purée d'oléagineux plutôt que la confiture

Les purées d'oléagineux, la pâte à tartiner gourmande mais saine
Crédit : Christine Siracusa via Unsplash
  • Non aux confitures et pâtes à tartiner

Typique du petit-déjeuner des Français.es, la confiture est pourtant l'un des pires aliments à consommer, surtout le matin, à cause de son indice glycémique très élevé. Idem pour les pâtes à tartiner généralement bourrées de sucres. D'un point de vu nutritionnel, ces aliments sont vides et n'apportent rien d'autre à l'organisme que du sucre, favorisant le stockage des graisses.

  • Oui aux purées d'oléagineux

Les accros aux tartines ne sont pas réduites à manger des fruits et des graines au petit-déjeuner : les boutiques bios recèlent de pépites telles que la purée de noisettes, purée d'amandes, purée de cacahuètes (et non beurre de cacahuètes) ou les purées d'oléagineux en tous genres qui possèdent les mêmes qualités nutritives que les fruits à coques entiers, avec avec la texture d'une pâte gourmande. Attention à la composition des fameuses purées : sans sucres ajoutés, c'est mieux, sinon le produit perd de son intérêt. Tartinées sur des fruits (banane ou pomme par exemple), c'est une tuerie à consommer presque sans modération ;)

Du lait végétal plutôt que du lait animal

Le lait végétal, alternative au lait d'origine animale
Crédit : Eiliv-Sonas Aceron via Unsplash
  • Non au lait animal

Parmi les aliments à éliminer de son petit-déjeuner, le naturopathe Olivier Panisset évoque les produits laitiers à base de lait animal (lait de vache, de brebis, de chèvre...), principalement à cause des hormones de croissance affolantes qu'ils contiennent mais aussi de la caséine, une protéine responsable de la destruction intestinale chez l'homme. "A partir de 4 ans, l'enzyme de conversion à la lactase s'arrête chez l'être humain" : il n'est donc plus conçu pour consommer du lait et il suffirait de le retirer de son alimentation quelques semaines puis de le réintroduire pour se rendre compte qu'on ne le tolère pas aussi bien qu'on le pensait.

  • Oui au lait végétal

A condition qu'il soit sans sucres ajoutés, le lait végétal est une meilleure alternative au lait animal, pour celles et ceux qui ne sauraient s'en passer au petit-déjeuner. De préférence, on choisit les laits d'amandes, de noisettes, de noix de cajou, de châtaignes, aux laits de riz ou soja, qui font partie de la famille des céréales (toujours une question de digestion !) et on peut réaliser un pudding de graines de lin et graines de chia pour varier les plaisirs du petit-déjeuner.

Vous l'aurez compris, le petit-déjeuner vanté par le naturopathe Olivier Panisset n'a rien à voir avec celui que l'on ingurgite sur le pouce et qui est généralement riche en sucres, hormones et radicaux libres néfastes pour le foie, l'estomac, l'intestin et la santé de manière générale. Si l'on a faim le matin, on mise avant tout sur les fruits et les oléagineux pour se rassasier sans consommer trop d'énergie à la digestion ; c'est somme toute le genre de repas que l'on prendrait si l'on vivait sur une île déserte ou dans un forêt. A la clé, un regain d'énergie, une meilleure digestion, un foie en pleine santé et un système immunitaire à toute épreuve : ça vous intéresse ?

À lire aussi
On se serre la ceinture pour consommer bio, mais serait-ce en réalité une belle arnaque ?
À lire aussi
10 superaliments en poudre à ajouter à ses recettes pour un boost de vitalité
À lire aussi
Qu'est-ce que la bigorexie, une pathologie qui touche les accros à la salle de sport ?
À lire aussi
30 gestes écolo pour être plus responsable au quotidien
À lire aussi
10 pistes à explorer pour utiliser moins de plastique au quotidien
À lire aussi
Si tu veux vraiment manger healthy, fais gaffe à la production de ces aliments stars
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Un naturopathe décrie le petit-dej typique des Français et nous dit quoi manger pour avoir la pêche
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible