S'inscrire
tracking
Épanouissement personnel

On peut tout dire à ses potes, mais 2/3 des gens trouvent difficile d'aborder *ce sujet* avec leur BFF

Publié par
Manon Roche
, le .
On peut tout dire à ses potes, mais 2/3 des gens trouvent difficile d'aborder *ce sujet* avec leur BFF

Trop dur de leur faire cracher le morceau !

Si l'on est censés pouvoir tout se dire entre amis, il y a toujours des sujets qui sont plus difficiles que d'autres à mettre sur le tapis. Et non, on ne parle pas juste des thunes qu'ils nous doivent parfois depuis des mois, ou de leur mec/meuf qu'on a malencontreusement vu sur Tinder : il peut y avoir d'autres sujets encore plus tabous !

Une récente étude* du site de rencontres extra-conjugales Gleeden a ainsi montré que, pour les Françaises, un sujet passait devant l'argent, la maladie ou le travail en matière de sujet sensible : le sexe. Oui, vous avez bien lu ! Si pour de nombreux·ses ami·e·s, le cul est un sujet de prédilection que l'on aime aborder en long, en large, en travers avec parfois tout plein de détails croustillants, certains aspects de la sexualité demeurent tabous, y compris au sein des amitiés.

Mais alors, qu'a-t-on peur de confier à nos potes en matière de sexe ? Si l'on en croit l'étude, menée en France et dans quatre autres pays Européens, les Françaises auraient du mal à aborder la question de l'infidélité : 63% des répondantes ont ainsi affirmé qu'il leur était difficile de mentionner une tromperie à leurs potes, qu'il s'agisse d'un coup d'un soir ou d'une relation extra-conjugale.

Si les Anglaises (69%) battent les Françaises sur ce tabou, le reste des Européennes, elles, se sentent plus libérées à ce sujet : seules 61% des Italiennes trouvent la discussion difficile, ainsi que 55% des Allemandes et 54% des Espagnoles. Bah alors, on a peur de se confier à ses potes sur ses écarts sexuels ? Probablement par peur d'être jugées et/ou que leur secret ne soit pas bien gardé, les Françaises préfèrent donc ne pas parler de leurs infidélités à leurs potes, voilà qui est plus sage !

En première position ex-aequo des sujets sensibles à aborder entre amis, les Françaises ont voté pour les problèmes sexuels avec leur conjoint·e. Et oui, plutôt que de trouver conseils et réconfort auprès de leurs proches, les femmes préfèrent tout garder et porter seules le poids de cette contrariété. Et si l'on suivait plutôt les Espagnoles, qui sont 52% à trouver le sujet facile à aborder ?

Et vous, trouvez-vous ces deux sujets plutôt faciles ou difficiles à mentionner à vos amis ?

*Étude menée par l'institut IFOP pour Gleeden du 11 au 15 avril 2019 auprès de 1004 femmes françaises de 18 ans et plus

À lire aussi
Le chiffre des femmes complexées par leur corps est flippant, surtout chez les jeunes
À lire aussi
Passer des appels vidéo avec ses matches Tinder est désormais possible, et le consentement est le maître-mot
À lire aussi
Sur Tinder, vous allez bientôt pouvoir renseigner votre orientation sexuelle et good news, il y a du choix
À lire aussi
Voici la chanson Spotify la plus écoutée sous la douche, et elle met grave de bonne humeur
À lire aussi
Voilà la meilleure façon d'oublier un·e ex (et c'est la science qui le dit)
À lire aussi
Ah, apparemment ce détail physique trahirait les pervers narcissiques (on pose ça là au cas où...)
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
On peut tout dire à ses potes, mais 2/3 des gens trouvent difficile d'aborder *ce sujet* avec leur BFF
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible