S'inscrire
tracking
Épanouissement personnel

On sait enfin pourquoi certaines chansons restent dans la tête

Publié par
Chloé Villemant
, le .
Temps de lecture : ~ 1 min
On sait enfin pourquoi certaines chansons restent dans la tête

La fameuse chanson entêtante n'est pas qu'un mythe !

À moins de vivre au fond d'une grotte, il est quasiment impossible aujourd'hui de passer à côté de la musique. Au supermarché, sur Internet, à la télévision, elle est présente partout, pour le meilleur comme pour le pire. Explications. Si comme la moitié de la population vous aimez écouter toutes les chansons Disney sur Spotify, il y a aussi d'autres tubes qui peuvent vite vous pousser à bout. Voyez-vous de quoi on parle ? Ces musiques qui ne veulent jamais quitter votre tête !

Que celui·celle qui n'a jamais eu la musique des poupées de Disney en tête me jette la première pierre ! On vous rassure tout de suite, vous êtes loin d'être seul·e·s sur Terre à avoir cette capacité de garder une mélodie entêtante en boucle toute une journée. Cela porte même un nom : le vers d'oreille ou imagerie musicale involontaire (INMI). D'où vient ce phénomène ?

D'après une étude canadienne, le cerveau est en partie responsable de cette acuité auditive chez certaines personnes. Loin de nous l'idée de vous parler en charabia scientifique qui n'apporterait rien de bien concluant, il est simplement de vous faire comprendre que vous n'êtes pas fous·folles.

Sur 44 personnes interrogées via un questionnaire en ligne sur la fréquence des épisodes de vers d'oreille, la durée et les émotions ressenties, les résultats sont unanimes. L'épaisseur du cortex cérébral (tissu recouvrant les deux hémisphères du cerveau ) et du volume de matière grise (les neurones) jouent un rôle important. Vous suivez toujours ?

En clair, l'étude a prouvé qu'une faible épaisseur sur deux zones spécifiques du cerveau, celle impliquant la perception et l'interprétation des sons et celle qui mémorise, pouvait optimiser vos chances d'avoir des épisodes d'INMI. Pour être clair, la structure de votre cerveau est la clé de ces épisodes fâcheux. La meilleure solution ? Mâcher du chewing-gum ou faire une bonne nuit de sommeil pour que cela ne soit qu'un mauvais souvenir.

À lire aussi
Tu veux ruiner ta vie sentimentale en beauté ? Voilà les mecs toxiques qu'il te faut
À lire aussi
Faire dodo ensemble c'est old school, voici la nouvelle pratique barrée de la GenZ
À lire aussi
Vouloir être heureux à tout prix ne serait pas si bénéfique que ça, alors chill out
À lire aussi
5 ans après leur avortement, la grande majorité des femmes ne regrettent pas leur choix
À lire aussi
Cette publicité réaliste sur l'après-accouchement a été interdite de diffusion, tout ça en 2020
À lire aussi
Les râleuses vont être contentes : se plaindre aurait de nombreux bienfaits
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
On sait enfin pourquoi certaines chansons restent dans la tête
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible