On te présente Pussypédia, « l'encyclopédie de la chatte » pour que les meufs s'emparent de leur sexe

par

On te présente le Wikipédia de la chatte. 

Après avoir fait la loi pendant des décennies, se pavanant avec arrogance et s'exhibant à tout-va, le pénis pourrait bien avoir du souci à se faire. Oui, vagin, clito, utérus et toute leur bande de copains viennent prendre leur revanche. On leur consacre des documentaires, on les placarde sur des affiches militantes, on apprend (enfin) à en prendre soin et à les aimer, bref, cette année plus que jamais, les meufs ont décidé de se réapproprier leur propre sexe. Seulement, il faut bien le reconnaître, le combat est loin d'être terminé et malgré les comptes Insta, les reportages, les bouquins, les podcasts et autres guides qui s'y attèlent, on peine parfois à obtenir des réponses au sujet de notre propre anatomie. L'orgasme vaginal existe-t-il vraiment ? Les femmes peuvent-elles toutes éjaculer ? Que faire si notre sexe sent et pourquoi dégage-t-il cette odeur ? Des questions que l'on juge souvent gênantes et que l'on préfère laisser sans réponse, plutôt que d'affronter le regard ô combien malaisant d'un professionnel.

Heureusement, trois nanas géniales dotées d'une idée encore plus géniale ont décidé de palier à ce manque cruel d'informations. Fin 2017, la journaliste Zoe Mendelson, la graphiste Maria Coneio et la doctorante en médecine Jackie Kahn lançaient Pussypédia, l'encyclopédie de la chatte, une plateforme bilingue (anglais et espagnol) qui met à disposition des infos, des articles, des illustrations explicatives afin que l'intimité féminine puisse être accessible à toutes les femmes. Après plus d'un an d'attente, le site dédié à « la chatte » est enfin en ligne et il est, en plus d'être hyper ludique, carrément canon ! Divisée en trois espaces, la plateforme présente tout d'abord une carte interactive des organes génitaux. Tu t'es toujours demandée à quoi ressemblait vraiment ton vagin en 3D ? Pussypédia l'a fait ! D'autant que l'illustration n'a rien à voir avec les dessins hyper simplistes auxquels on a droit dans les manuels scolaires. Grâce à son corps transparent, la silhouette 3D nous permet de voir notre sexe comme on ne l'a jamais vu.

Plusieurs articles figurent également sur la plateforme, qu'ils aient été écrits par les 200 contributeurs du site ou qu'ils renvoient vers des liens externes. Et ça fait un paquet d'infos sur des sujets encore trop brumeux : les règles, la masturbation, l'avortement, l'accouchement, les mycoses, etc. Même si la plateforme n'a pas pour but de remplacer l'expertise d'un professionnel de santé, elle tente d'informer les femmes, en faisant taire certaines rumeurs qui persistent et qui se propagent dangereusement sur des forums (comme le fait de soigner une mycose avec de l'ail par exemple) ou certains préjugés qui ont la peau dure (comme l'idée que le vagin serait naturellement sale et que seule une poire à lavement peut remédier à la situation. Ce qui est évidement complètement faux). Bref, voilà un espace bienveillant, instructif et inclusif dont on avait franchement besoin !

Source : Shoko - Crédit : Pussypédia