S'inscrire
tracking
L'histoire de la mode

Mort d'Oscar de la Renta, histoire d'un créateur au style intemporel 

Publié par
Marine Corviole
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
No thumbnail

Arrêtons le temps quelques instants pour revenir sur le parcours d'une icône de la mode et créateur de génie passionné par les femmes, Oscar de la Renta, mort lundi à 82 ans

Les tendances se font et se défont au fil des saisons, mais certains créateurs inscrivent dans le temps leur vision de la femme, son allure, idéalement personnelle et identifiable. Alors considérés comme de véritables génies de la couture, imposant leur style dans un monde en perpétuel renouvellement, ces références en matière de style intemporel arrivent à allier l'élégance de pièces classiques et quête de modernité à chaque nouvelle saison. Parmi les quelques couturiers pouvant se rattacher à cette élite de la mode, nous pouvons citer Coco Chanel et Christian Dior, Valentino Garavani, Karl Lagerfeld, Miuccia Prada ou encore Yves Saint Laurent et sa maison classico-moderne. Mais l'Europe n'est pas le seul continent à jouir d'une créativité historique et reconnue, les Etats-Unis ont également leurs génies des croquis : Ralph Lauren, Tommy Hilfiger, Donna Karan, Marc Jacobs ... Et Oscar de la Renta, mort lundi.

Ces noms connus de tous renvoient non seulement à des empires de la mode qui prétendent à l'immortalité, mais également à une signature, une vision, reconnaissables entre tous les autres et nombreux concurrents en matière de création vestimentaire. Si il y a bien un homme qui s'est attelé pendant plus de cinquante à cette noble quête de style immuable, c'est Oscar de la Renta. Il semble évident et peu risqué d'imaginer qu'un créateur tel qu'Oscar de la Renta ait une place de choix parmi les couturiers de légende, au même titre qu'une Coco Chanel dont le nom résonne encore aujourd'hui, autant que dans les salons féminins en 1918. Il reste néanmoins intéressant de comprendre comment un créateur en arrive jusque là et ainsi, comment Oscar de la Renta fut pendant tant de temps une référence de l'élégance et de l'audace jamais ostentatoire.

Crédit : oscardelarenta.com
Crédit : oscardelarenta.com
Crédit : Style.com
Crédit : Style.com
Crédit : Style.com
Crédit : Style.com
Crédit : oscardelarenta.com
Crédit : oscardelarenta.com
Crédit : oscardelarenta.com
Crédit : oscardelarenta.com
Crédit : oscardelarenta.com
Crédit : thecitizensoffashion.com

Originaire de République Dominicaine, le très jeune Oscar de la Renta entame sa carrière de couturier en Espagne, aux côtés de Cristobal Balenciaga puis d'Antonio Castillo chez Lanvin à Paris. Déjà apprécié pour son talent, c'est sur les conseils de Diana Vreeland alors rédactrice en chef du Vogue américain, qu'il se hisse à la tête de la maison Elizabeth Arden en 1963. Seulement deux ans plus tard, l'ambitieux couturier lance son propre label. S'enchaînent par la suite les collections de prêt-à-porter, une gamme de produits de beauté, les collections enfants, les objets de maison, les accessoires, les lunettes de soleil et la ligne de robes de mariées, l'une de ses spécialités. Se décrivant lui-même comme un amoureux des femmes, ce spécialiste des robes féminines aux détails précieux, a toujours tout fait pour les rendre plus belles : des coupes flatteuses, des matières brillantes, des broderies fines, des bijoux précieux et une palette de couleurs chatoyantes.

Après avoir réveillé la maison Balmain de 1993 à 2002, Oscar de la Renta s'est par la suite concentré sur le développement de son empire. Récompensé à plusieurs reprises pour ses créations et sa carrière, c'est finalement à la tête du CFDA (Conseil des créateurs de mode américains) qu'il se hisse en 1967 et 1968, puis de 1973 à 1976. Autre réussite incontestable : Oscar de la Renta sait habiller les femmes célèbres. Célèbres pour leur jeu d'actrice, leur voix incomparable, leur beauté enviée ou tout autre don particulier, chacune d'entre elle se tourne un jour ou l'autre vers cette légende du croquis pour s'habiller avec élégance et féminité. La première véritable femme à confier son allure entre les mains du maître couturier : Hillary Clinton. Amis intimes, c'est grâce à Oscar de la Renta que la première dame fait la couverture de Vogue (une première) en 1998.

Parmi les inconditionnelles du créateur, nous pouvons également citer Jessica Alba, Sarah Jessica Parker, Amy Adams, Miranda Kerr, Anne Hathaway, Lea Michele, Jessica Chastain, entre de nombreuses autres accoutumées du tapis rouge. C'est donc sans surprise que nous avons pu retrouver une création signée Oscar de la Renta, lors des derniers Oscars 2014 avec Jennifer Garner mais aussi habillant de sa robe de mariée Amal Alamuddin, la femme de Georges Clooney. Décédé ce lundi, Oscar de la Renta, qui a traversé les décennies et les styles, vivait donc avec son temps et nous offrait encore des pièces on ne peut plus actuelles. Et pour un petit cours de rattrapage en images, la rédaction vous recommande d'investir dans le très beau livre de chez Assouline, consacré au riche travail d'Oscar de la Renta.

À lire aussi
Birkenstock, l'histoire des sandales devenues mode
À lire aussi
Sneakers, l'histoire d'un basique à succès
À lire aussi
Fard à paupières pastel pour le printemps 2014, l'histoire du cosmétique chic
À lire aussi
Natalia Vodianova pour le Etam Live Show 2014, histoire du mannequin angélique
À lire aussi
Edie Campbell, retour sur l'histoire d'un mannequin hypnotique
À lire aussi
Jeans taille haute, histoire d'un classique des 90's
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Mort d'Oscar de la Renta, histoire d'un créateur au style intemporel 
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible