Oublie Edward Cullen, Robert Pattinson est plus intense que jamais dans Good Time

par

Après des mois d'attente, Good Time débarquera sur nos écrans le 12 septembre prochain. Et avant toute chose, on préfère vous prévenir : Oubliez tout ce que vous saviez de Robert Pattinson. 

Les tentatives pour enterrer Edward Cullen se sont succédés et à chaque fois, Robert Pattinson a réussi. Cosmopolis, De L'eau pour les Eléphants, Life... chacun de ses projets est différent et jusqu'à présent, il n'a jamais déçu. Après avoir tourné dans The Lost City of Z, l'acteur britannique qui nous a fait redécouvrir Led Zeppelin (osez nous dire que vous n'avez pas vu et revu son spot publicitaire pour Dior) est de retour avec un thriller haletant - Good Time. C'est sombre, c'est intense et par dessus tout, c'est probablement le meilleur film de Robert Pattinson jusqu'à présent. 

UNE VIE MEILLEURE 

Pour leur cinquième long-métrage, les frères Safdie ont imaginé un film dans la lignée de The Pleasure Of Being Robbed (série de films de gangsters lancée en 2008). Good Time raconte l'histoire de Connie (Robert Pattinson), un jeune New Yorkais écorché vif qui ne recule devant rien pour offrir une vie meilleure à son frère Nick (Ben Safdie), atteint de troubles mentaux. Après un braquage qui tourne mal, Nick est arrêté. Commence alors pour Connie une véritable course contre la montre : puisque payer la caution est hors de portée, il devra essayer de le faire évader. Les frères Safdie restent fidèles à leur univers : ils connaissent New York mieux que personne et le prouvent à chaque plan, à chaque séquence. 

PLUS VRAI QUE NATURE

C'est haletant, intense et parfois même, oppressant. Mais jusqu'au bout, on se sent concerné par Connie : Parviendra t-il à ses fins ? Echappera t-il à la police ? Y a t-il vraiment une issue de secours ? Les questions s'enchaînent aussi vite que les retournements de situation surgissent. Pour entrer totalement dans le rôle de Connie, Robert Pattinson a confié avoir échangé de nombreuses lettres et de nombreux messages avec celui qui jouerait son frère (Ben Safdie, donc). Et devinez quoi ? Ca se sent. Robert Pattinson n'interprète pas Connie, il est Connie. Et ça fait toute la différence. 

CONSECRATION

Si vous êtes fan de la première heure et si Edward Cullen a été un mythe de votre adolescence, alors vous conseille de voir le film, ne serait-ce que pour vous rendre compte du chemin parcouru par Robert Pattinson. Si, au contraire, il ne figure pas sur la liste de vos acteurs favoris, même traitement : parce qu'après avoir vu Good Time, vous aurez changé d'avis. Et si vous n'y croyez pas, le meilleur moyen de le savoir reste d'acheter un ticket et de vous laisser embarquer dans les rue sombres New Yorkaises. Promis, avec Connie comme guide, tout se passera bien. Ou presque. 

Source : Shoko, Ad Vitam - Crédit : Hahn Lionel, Abaca, A 24 Youtube, Axelle/Bauer-Griffin, Getty Images