Oubliez la position du 69, le 68 est bien plus hot et on vous dit pourquoi

par

Enfin le plaisir solitaire ! 

Le 69, c'est un joli moyen de partager des préliminaires et d'être sur la même longueur d'ondes. En s'adonnant au sexe oral mutuel, on fait du bien à son partenaire, tout en prenant son pied. Enfin, ça, c'est la théorie. Qui ne s'est jamais lancé dans ce classique avant vite de le regretter ? Entre la synchro pas toujours maîtrisée, la position difficile à tenir et l'impossibilité de faire deux choses à la fois (c'est-à-dire se concentrer sur son propre plaisir et celui de son ou sa partenaire), le 69 peut vite devenir une vraie galère. Voilà pourquoi on est nettement plus convaincues par le 68, une variante qui met enfin le plaisir solitaire à l'honneur. 

Le principe reste le même : du sexe oral, de l'échange et du plaisir... à quelques détails près. En effet, dans ce cas précis, le/la partenaire "qui donne" s'allonge sur le dos, les pieds bien à plat, tandis que celui ou celle "qui reçoit" place son sexe juste devant la bouche de son partenaire. L'idée est d'offrir son intimité et de se laisser aller, en ne se concentrant que sur son propre plaisir. Outre l'intensité au max, les mains peuvent (et doivent !) également participer pour faire monter le désir. Même si le 68 prône l'individualisme, la complicité n'est pas à mettre de côté pour autant ! Le partenaire qui se trouve physiquement au-dessus de l'autre doit d'abord tâcher de considérer l'autre et ne pas s'écraser de tout son poids sur lui. Il est également conseillé de communiquer avec lui, d'être attentif.ve à ses désirs (parce que ce n'est pas parce qu'il donne qu'il n'en prend pas, au contraire). Mais aussi de prendre son temps. Ce n'est pas une course à l'orgasme

Dérivée du 69 et variante du slow sex, le 68 conjugue plaisir, partage et égoïsme. Un cocktail détonnant qui va te propulser au septième ciel ! 

Source : Shoko - Crédit : Unsplash @Skyler King, Unsplash @Emiliano Vittoriosi