Paul & Joe printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris

par

Bouffée d’air frais au défilé Paul and Joe printemsp-été 2014. Sophie Albou nous emmène à la rencontre du naturel et de la spontanéité. En résulte une silhouette de l’entre-deux : entre femme et homme, entre ville et littoral

Ça sent bon les vacances sur le podium Paul and Joe printemps-été 2014. Loin des précieuses de Valentino printemps-été 2014, on a rendez-vous avec la spontanéité cette fois. Fondatrice et directrice artistique de la maison Paul and Joe, Sophie Albou s’attarde sur une silhouette estivale légère, cheminement entre la détente et la rigueur de la ville. Il en résulte une collection Paul and Joe à la simplicité plaisante et évidente. D’emblée, nous sommes plongés dans un océan fluide par le biais de tissus déclinés sur toutes les nuances de bleu. Les silhouettes sont aérées et toutes en longueur. À ce titre, on retrouve beaucoup de pantalons et pantacourts fluides qui coulent le long du corps. Aussi Sophie Albou fait usage de la rayure toujours dans le but d’allonger la silhouette. Ainsi, les lignes horizontales associées à des tops raccourcis rendent les membres interminables et légers. Pas tout à fait en vacances ni tout à fait au bureau, la femme Paul & Joe printemps-été 2014 a une maitrise de la silhouette d’entre-deux. Constamment en déplacement, on remarque un aller-retour entre la ville et le littoral à travers les différentes tenues.

Ainsi, la cravate sert à nouer la taille tandis que les chemises citadines à rayures se portent avec jupe volante ou débraillées ouverte sur mini haut. Cette esthétique de l’entre-deux se retrouve aussi dans le reste du défilé ponctué de silhouettes contradictoires. Il en résulte une allure naturelle et spontanée. D’ailleurs cette saison, la sandale de cuir masculinisante remplace l’escarpin et les cheveux sont wet plaqués à la main, le but étant de rester le plus frais possible. Sophie Albou parvient à nous transmettre son émotion de bien être à travers ses vêtements. Dans cette atmosphère douce et légère, quelques couleurs fortes et imprimés parviennent tout de même à se glisser ici et là. Majoritairement sur une pièce par silhouette les couleurs apportent un élan de dynamisme contrastant dès lors avec les silhouettes bicolores qu’elles ponctuent. À l’instar du défilé Balmain printemps-été 2014, le jean se voit revisité paré d’empiècements de motifs cette fois.

Concernant les imprimés d’ailleurs, ils se font discrets et se diluent dans des couleurs neutres voire rosées. Cette part de féminité candide pour ne pas dire à son crépuscule contraste en tous points avec les silhouettes plus affirmées de la fin du défilé Paul and Joe printemps-été 2014. Majoritairement noire et blanches, ces dernières sont ponctuées d’articles davantage citadins et modernes à l’image des tops micro-perforés et des robes ceinturées avec force. Sophie Albou tient tout de même à clore son défilé Paul and Joe toujours selon son esthétique d’entre-deux en faisant défiler Bette Franke dans une robe bustier flottante parée de petits motifs noirs portée avec des sandales en cuir masculines.

Paul & Joe printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris - photo

Plus d'actu sur Fashion Week de ParisAcne Studios printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de ParisChanel printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de ParisDéfilés Fashion Week Paris SS 2014 sur Twitter, Loïc Prigent et ses phrases cultes

Paul & Joe printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris - photo
Paul & Joe printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris - photo
Paul & Joe printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris - photo
Paul & Joe printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris - photo
Paul & Joe printemps-été 2014, défilé à la Fashion Week de Paris - photo
Source : Style, Indigital, Stylebistro, Youtibe