S'inscrire
tracking
Accessoires

Pavlok le bracelet connecté qui punit, doit-on vraiment l'adopter ?

Publié par
Marie Richaud
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
No thumbnail

Le blogueur Maneesh Sethi a mis au point le Pavlok, un bracelet qui nous envoie une décharge électrique lorsqu'on s'éloigne de nos objectifs, voici ce qu'on en pense…

Le troisième millénaire entraîne avec lui son lot d'innovations, parfois utiles comme la télécommande contraceptive et parfois plus saugrenues. C'est aujourd'hui le blogueur Maneesh Sethi qui nous propose une nouvelle invention qui pourrait selon lui révolutionner notre vie. Il nous présente un bracelet punitif, le Pavlok, qui vise à nous envoyer des décharges électriques si on ne respecte pas l'engagement qu'on s'est fixé et ce dans tous les domaines. Cette solution est censée accompagner notre volonté pour être plus productif au travail, réussir à tenir un régime ou un entraînement sportif. La décharge électrique est alors légère, du même type qu'une décharge naturelle d'électricité statique.

L'être humain est un être imparfait, souvent adepte de la procrastination et que nous ne faisons certes pas toujours preuve de la plus grande volonté mais cette invention nous laisse perplexe et nous met à vrai dire quelque peu mal à l'aise. En effet ce système punitif est contraire à une des valeurs essentielles qui différencient l'humain de la bête, le libre arbitre. Le Pavlok n'est pas sans nous rappeler les colliers électriques que l'on met aux cous des chiens désobéissants, est-il utile de vous dire que la comparaison est douteuse ? C'est d'ailleurs directement du reflexe de Pavlov que le bracelet tient son nom. Ce nom désigne une expérience réalisée sur un chien qui montrait que les stimulis extérieurs ( comme la douleur) peuvent conditionner notre comportement. C'est donc bien le but de ce bracelet. De plus, si la décharge n'est pas douloureuse, depuis des siècles ce système est utilisé comme moyen de torture, on se demande donc bien ce qui est passé par la tête du blogueur quand il a mis au point cet objet plus que tendancieux.

Crédit : pavlok

Le Pavlok nous rebute donc presque autant que le t-shirt James Franco. Si son créateur assure son efficacité, il aurait en effet perdu plus de 13kg grâce à cela, nous doutons autant du réel impact du bracelet que sur le message qu'il véhicule. Après tout, il ne tient qu'à nous de respecter nos bonnes résolutions et s'infliger une punition de façon volontaire nous paraît bien trop extrême. Nous ne serons donc certainement pas les premières à dépenser plus de 200€ pour nous procurer notre Pavlok.

À lire aussi
Les Mirettes, les lunettes de soleil comme Rihanna ou Beyoncé
À lire aussi
Accessoires iPhone 5/5s : les coques fashion en shopping 10 pièces
À lire aussi
Accessoires iPad et iPad mini, 10 coques à shopper
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Pavlok le bracelet connecté qui punit, doit-on vraiment l'adopter ?
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible