Persil, paillettes, toutes ces choses à ne pas surtout pas mettre dans son vagin

par

Non, ton vagin n'est pas une vulgaire poche de jean dans laquelle on fourre son bordel. Un peu de respect, les meufs !

Méprisé, malmené et parfois même déprimé, notre vagin n'a pas toujours la vie facile. Une aberration quand on sait qu'il est l'un des organes les plus fragiles et les plus sensibles. Et pourtant, des tendances farfelues et autres bouches à oreilles foireux continuent de fleurir sur la toile, obligeant les gynécologues, médecins et experts à tirer la sonnette d'alarme. Non, le vagin n'est pas un jouet ou un objet de mode avec lequel on s'amuse sans en mesurer les conséquences. Aussi fou que cela puisse paraître, persil, ail et autres paillettes n'ont aucunement leur place dans notre vagin. Et la liste des choses à ne pas s'insérer dans le vagin ne s'arrête pas là. Toujours bon de le rappeler

Le persil 

La rédaction du Marie Claire britannique s'est attirée les foudres des gynécologues qui ont bondi après qu'elle a conseillé à ses lectrices de mettre du persil dans leur vagin pour avancer la date de leurs règles. L'article expliquait en effet que l'effet du persil pouvait agir sur le cycle et les hormones. Sans parler du fait que l'efficacité de cette "méthode" n'ait jamais été prouvée, celle-ci a déjà causé la mort de jeunes femmes, comme l'a notifié The Independant, citant le cas d'une jeune femme en Argentine morte après avoir inséré du persil dans son vagin pour provoquer une fausse couche. 

persil
L'ail

Plusieurs femmes, dont des Youtubeuses, vantent les mérites de l'ail pour soigner une mycose vaginale. Là encore, comme l'ont bien précisé de nombreux gynécologues, en plus de n'avoir aucun effet bénéfique sur la mycose, l'ail peut causer de graves brûlures au vagin. Il en va de même pour le bicarbonate, le yaourt ou encore l'huile d'arbre à thé, bien trop abrasive. 

ail
Les paillettes

OK, on adore les paillettes mais la glitterisation doit avoir ses limites. A commencer par celles de protéger notre intimité. Lancées par la société américaine Passion Dust, les capsules à insérer dans le vagin pour faire briller notre cyprine se sont rapidement retrouvées en rupture de stock, victimes de leur succès. Si bien que les gynécologues ont été obligés de pousser un gros coup de gueule face à cette tendance totalement ridicule. Irritations, inflammations, infections, les risques sont en effet très importants (et assez flippants). 

caspules paillettes vagin
Les fruits et les légumes

On aime se servir d'une grosse aubergine et d'une jolie pêche pour jouer l'art du sexto, mais dans les faits, les fruits et les légumes n'ont rien à faire dans nos parties de jambes en l'air. Si les films porno et autres contenus érotiques ont participé aux fantasmes, un concombre, une banane ou encore une courgette n'ont absolument pas à être mis dans un vagin. Pourquoi ? Parce qu'ils sont bourrés de pesticides (oui, mêmes les produits bio). Sans compter le fait qu'une partie peut se détacher et pourrir à l'intérieur de ton vagin. Miam. 

courgette,légume
Des nids de guêpes

Parfois, on se demande où va le monde. Oui, une tendance a récemment fait du bruit sur la toile, celle qui consiste à se mettre des nids de guêpes transformés en pâte pour tonifier ses parties intimes mais aussi masquer les mauvaises odeurs. Une tendance très dangereuse, comme l'a expliqué la gynécologue Jen Gunter (mais pas que) qui a expliqué que cette pâte asséchait les muqueuses vaginales et détruisait la couche protectrice du vagin. Et on ne te parle même pas des douleurs pendant les rapports sexuels et le risque de transmission du VIH, bien plus élevé. 

nid de guêpes
Du gel douche 

Si l'on a tendance à penser que le vagin est sale et qu'il doit être nettoyé à l'aide de toutes sortes de produits, il n'en est rien. Oui, celui-ci se débrouille très bien tout seul, étant un autonettoyant. En plus d'être complètement inutile, le gel douche aura plutôt tendance à attaquer l'équilibre de la flore. Surtout que la compo' des produits est rarement très clean...

douche
Des tampons imbibés d'alcool

Cette tendance venue de Grande-Bretagne est totalement absurde et pourtant, de nombreuses ados s'y sont essayées. Le but ? S'insérer un tampon imbibé d'alcool dans le vagin pour connaître un état d'ivresse plus rapidement. Des études se sont donc penchées sur la question et le résultat est sans appel : outre le fait que l’alcoolisation par cette voie est très peu probable, cette "technique" peut endommager de graves irritations au niveau des tissus. Bref, vaut mieux s'en tenir au shot de vodka bu avec la bouche. 

tampons,règles

Sérieusement, qu'est-ce que notre vagin a bien pu nous faire pour qu'on lui inflige tout ça ?

Source : Shoko - Crédit : Unsplash @Erol Ahmed, Unsplash @Gregory Pappas, Pixabay, Unsplash @Charles Deluvio, Unsplash @rawpixel, Unsplash @Sharon McCutcheon