P&G Future Fabrics 14/15, l'expérience multi-sensorielle des vêtements

par

À l'occasion du programme P&G Future Fabrics 14/15, le docteur en psychologie Lawrence Rosenblum évoque le caractère multi-sensoriel de nos vêtements. Tous nos sens fonctionnent ensemble et dictent notre perception d'un vêtement et notre goût pour celui-ci

Cette semaine, nous nous sommes penchées sur le futur de nos vêtements et la préservation des tissus à l'occasion du programme P&G Future Fabrics 2014/2015. Aujourd'hui, nous revenons sur l'expérience multi-sensorielle que nous procurent nos vêtements, évoquée par le docteur en psychologie perceptuelle de l'Université de Californie Lawrence Rosenblum. Si nous savions que les sens comme la vue avaient un impact au moment de choisir un vêtement dans un magasin ou dans notre dressing, le Dr. Rosenblum insiste sur le caractère multi-sensoriel de la mode. En effet, non seulement la vue entre en jeu, mais les autres sens sont également en alerte, s'influençant les uns les autres. "Ce que nous pensons être une simple expérience de vue, ouïe, toucher, odorat ou goût est en fait une expérience influencée par divers sens en même temps, et une grande partie de cette influence pluri-sensorielle se produit de manière inconsciente", explique le Dr. Rosenblum.

Car les sens ne fonctionnent jamais séparément, ils sont plébiscités de manière collective. "Quand on choisit un vêtement, on peut penser que l'on fait notre choix en fonction de ce que l'on voit. Mais réfléchissons-y. Nous faisons face à une myriade d'influences sensorielles (ce que l'on voit, ce que l'on ressent au toucher, ce que notre nez sent) et l'allure, la texture et le parfum de nos vêtements s'entrelacent et jouent un rôle dans notre décision finale". Toutes ces sensations sont traitées par le cerveau de manière inconsciente et si l'on a choisi tel pull ce matin-là, c'est sûrement car il dégageait un parfum particulier, un toucher agréable sous la main, une allure fraîche et une bonne tenue du tissu. Ce que notre cerveau traite de manière inconsciente, les créateurs de mode l'appréhendent avec la plus grande importance. Sans y prêter attention, un son, une odeur, une certaine matière... jouent sur notre perception du vêtement : il sera plus ou moins élégant, plus ou moins luxueux...

P&G Future Fabrics 14/15, l'expérience multi-sensorielle des vêtements - photo
P&G Future Fabrics 14/15, l'expérience multi-sensorielle des vêtements - photo
P&G Future Fabrics 14/15, l'expérience multi-sensorielle des vêtements - photo
P&G Future Fabrics 14/15, l'expérience multi-sensorielle des vêtements - photo
P&G Future Fabrics 14/15, l'expérience multi-sensorielle des vêtements - photo

"Designer pour les sens signifie faire appel à toutes les émotions - on a besoin de douceur, d'une matière qui respecte la sensibilité de la peau mais qui parvient aussi à vous rendre sûr de vous", explique Giles Deacon, consultant pour P&G qui se confiait à meltyFashion en interview exclusive. Un mauvais choix de matière, une odeur désagréable ou un coupe peu harmonieuse, c'est une pièce qui a peu de chances de se retrouver dans notre penderie. Grâce aux études du cerveau humain et aux découvertes de psychologues, P&G s'est attelé à concevoir les meilleurs soins du linge pour que nos vêtements préférés -ceux qui émoustillent nos sens- continuent d'avoir cet impact multi-sensoriel sur nous. En conservant l'attraction sensorielle de nos vêtements, on les garde plus longtemps et on évite ainsi de se retrouver avec une garde-robe dont on ne porte que 20% du contenu ! Finalement, veiller à conserver le caractère multi-sensoriel de nos vêtements, c'est arrêter le gaspillage !

Source : Lawrence Rosenblum / DP P&G