P&G Future Fabrics, le récap' du programme 2014/2015

par
Une robe de la collection Giles Automne-Hiver 2014/2015 exposée à Berlin lors de l'événement P&G Future Fabrics

Le groupe Procter & Gamble présentait mi-novembre sa deuxième édition de Future Fabrics à Berlin. En présence de scientifiques, docteurs et acteurs de l'industrie de la mode tels que Giles Deacon et Première Vision, P&G a ouvert le débat sur l'avenir de nos vêtements et la préservation des tissus

Ce mois-ci, la rédac' de meltyFashion a eu la chance d'assister à la deuxième édition de P&G Future Fabrics à Berlin, en partenariat avec le créateur Giles Deacon, dernièrement à l'origine du t-shirt caritatif Children in Need. P&G Future Fabrics est un programme autour du tissu qui s’intéresse à l'avenir de nos vêtements en se penchant sur la question de la préservation de ces pièces que nous aimons tant. À l'initiative de ce programme, Procter & Gamble, groupe international qui recense une diversité de marques telles qu'Ariel, Lénor, Gillette, Oral-B ou encore Head & Shoulders et qui opère dans près de 70 pays à travers le monde. À travers l'intervention de différents acteurs de l'industrie de la mode, P&G a soulevé l'importance que les vêtements occupent dans notre quotidien et dans notre cœur mais également les différents facteurs qui font qu'aujourd'hui, nous ne portons que 20% des vêtements de notre penderie, 80% du temps. Pourquoi délaissons-nous des pièces que nous avons tant convoitées pendant des semaines, au-delà des tendances et goûts changeants ?

P&G Future Fabrics, le récap' du programme 2014/2015 - photo

Pour répondre à cette question et proposer des solutions afin de préserver nos vêtements, des acteurs tels que Première Vision (entreprise française, leader dans l'organisation de salons professionnels mode et textile à travers le monde), la créatrice Mary Katrantzou, le designer britannique Giles Deacon, le docteur en psychologie Lawrence Rosenblum et bien évidemment Procter & Gamble ont apporté leurs connaissances. Il résulte du programme P&G Future Fabrics que la mode d'aujourd'hui fait de plus en plus appel aux sens. On a recours à des matériaux toujours plus innovants et futuristes, on cherche à créer une alchimie entre une pièce et une personne à travers la vue, le toucher et également l'odorat. Aussi, un vêtement ne s'apprécie pas uniquement sur le plan visuel : il se touche, se sent et évoque certaines choses de manière inconsciente. Et parce que ce sont nos sens qui impactent une décision d'achat (une matière agréable, un tissu au frottement mélodieux, une allure attirante...), il est important que nos vêtements continuent d'émouvoir nos sens sur le long terme. Autrement, on les délaisse au fond de notre placard !

P&G Future Fabrics, le récap' du programme 2014/2015 - photo
P&G Future Fabrics, le récap' du programme 2014/2015 - photo
P&G Future Fabrics, le récap' du programme 2014/2015 - photo

Après des années de recherche, la branche soin du linge de P&G a développé une approche en trois étapes pour prendre soin de nos vêtements et préserver la fibre textile : laver, protéger et sublimer. En imaginant sa lessive Ariel et son adoucissant Lénor de cette manière, P&G cherche à préserver l'attribut sensoriel de nos vêtements. Et un vêtement qui conserve son aspect impeccable dans le temps, c'est un vêtement que l'on a envie de continuer à porter ! La décennie 2010 marque définitivement l'étroite collaboration de la mode avec la grande distribution, qu'il s'agisse du supermarché Chanel, du McDonald's de Moschino ou encore de Giles Deacon et P&G, pour qui le créateur est consultant mode depuis 2013. La mode des podiums se popularise peu à peu, reprenant les codes de la grande distribution. Par le biais de créateurs véritablement novateurs, cette mode cherche à s'inviter dans notre dressing et à y rester pour de bon, en s'adaptant à nos habitudes de consommation et notamment à notre manière de prendre soin du linge. Reste à savoir s'il s'agit d'actions marginales ou si le reste de l'industrie de la mode suivra.

Source : pgfuturefabrics.com - Crédit : Procter & Gamble, Manon Roche, meltyfashion.fr, P&G