Plus size : #ImFlattered, le hashtag qui dénonce les règles mode dictées aux femmes rondes

par

C'est une belle initiative que nous propose SmartGlamour avec #ImFlattered le hashtag viral venu de New York. La créatrice de SmartGlamour, Mallorie Dunn fait poser des new-yorkaises bien dans leur peau et se confie même à meltyFashion au sujet de #ImFlattered

"Ouh vas-y mollo sur les pâtes si tu veux porter des crop tops", "Passé 40 ans, manches longues obligatoires sinon ça pendouille", "Pas de seins, pas de bustier", "Évite les rayures ça risque de t’élargir encore plus" . Nous avons toutes entendu ou lu ces phrases un jour ou l’autre venant de la part "d’experts en image", d’une amie voulant notre bonheur ou tout simplement d’une mère soucieuse de notre apparence et un brin trop critique. En effet, tels sont les lieux communs entendus que l’on ai une morphologie en V, H, X ou encore en O (remarquez que nos amis mâles sont dispensés de tout comparatifs imagés pour décrire leur morphologie) et que l’on a à tort peu à peu absorbé. Face à ces phrases utilisées comme "conseils" - non sollicités la plupart du temps - SmartGlamour maison basée à New York réagit avec sa campagne #ImFlattered (Je suis mise en valeur) et fais poser des new-yorkaises bien dans leur peau dans lesdits vêtements qu’elles sont supposées bannir de leur garde-robe. Sur ces clichés, ces femmes en phase avec leur corps tiennent également des pancartes sur lesquelles sont notés les diktats liés à leur morphologie.

Plus size : #ImFlattered, le hashtag qui dénonce les règles mode dictées aux femmes rondes - photo

L’idée avec le hashtag #ImFlattered est de laisser la femme libre de porter un vêtement, non pas parce qu’il est flatteur pour sa silhouette et que la société l’approuve, mais tout simplement car elle le désire, n’en déplaise aux personnes horrifiées à la vue d’un excédent de graisse, d’une cicatrice ou d’un décolleté imposant. Ainsi, la campagne #ImFlattered de SmartGlamour s’adresse aux femmes rondes mais pas que ! Créée par Mallorie Dunn, SmartGlamour s’est spécialisée dans la mode pour toutes les morphologies que l’on soit plus size comme Ashley Graham visage de la collection Activewear de Forever 21, grande comme Karlie Kloss, menue comme Selena Gomez, très mince comme Kendall Jenner, athlétique comme Serena Williams, bref autant de types de corps qu’il y a de femmes sur terre. La maison se revendique fièrement féministe et s’est par ailleurs confiée à meltyFashion sur ce projet particulier. Mallorie Dunn déclare : " Nous sommes une marque féministe. Être "body positive" est l’une des choses les plus féministes à faire actuellement. C’est envoyer le message qu’en dépit des diktats de la société, ton corps te convient" . La marque new-yorkaise vise à réconcilier les femmes avec leur corps dans une industrie qui bien souvent a tendance à standardiser le corps féminin et à vénérer un type de silhouette vu comme idéal.

Plus size : #ImFlattered, le hashtag qui dénonce les règles mode dictées aux femmes rondes - photo
Plus size : #ImFlattered, le hashtag qui dénonce les règles mode dictées aux femmes rondes - photo
Plus size : #ImFlattered, le hashtag qui dénonce les règles mode dictées aux femmes rondes - photo

Un problème remarqué par SmartGlamour maison créée par une femme pour des femmes, et c’est sûrement ce qui change la donne dans une industrie paradoxalement dominée par les hommes lorsqu’il en retourne de la création. Et puis la mode semble faire des efforts avec des créateurs de plus en plus inclusifs avec par exemple la ligne de t-shirts Beth Ditto x Jean-Paul Gaultier récemment lancée. Mais le problème n’est pas uniquement lié à la domination masculine dans la mode d’après Mallorie Dunn, la créatrice explique : " Il ne s’agit pas uniquement de l’industrie de la mode, ces pressions sociétales sont provoquées par les films, la télévision, la publicité, les célébrités, l’industrie du régime, tous disent aux femmes qu’elles ne sont pas assez dans le but de profiter de leur manque de confiance en elles. J’utilise simplement mes aptitudes en design et mode afin de combattre cela" . Et la campagne virtuelle #ImFlattered de Mallorie Dunn s’avère être un véritable succès avec plus de 10 000 photos postées en ligne notamment sur Instagram en seulement trois jours. Mallorie Dunn est d’accord pour dire que les femmes prennent conscience qu’elles ne devraient plus céder à la standardisation du corps féminin et célébrer leurs différences à la place.

Plus size : #ImFlattered, le hashtag qui dénonce les règles mode dictées aux femmes rondes - photo
Plus size : #ImFlattered, le hashtag qui dénonce les règles mode dictées aux femmes rondes - photo

Non peu contente de ce succès elle ajoute : " De plus en plus de personnes en ont conscience maintenant à mesure que le mouvement « body positive » s’étend mais nous avons encore beaucoup de travail devant nous [...] J’ai pensé qu’il s’agissait là d’un des moyens les plus efficaces pour véhiculer le message qui se cache derrière les vêtements et que si je pouvais illustrer à quel point les règles vestimentaires à suivre sont stupides, cela serait poignant"" Le résultat ? Une campagne pleine de bonne énergie où l’amour de soi est au rendez-vous. Ces new-yorkaises plus vraies que nature n’ont que de la positivité à partager au sujet de leur corps et invitent le maximum de femmes à en faire autant. Durant les séances photos de SmartGlamour pour #ImFlattered, Mallorie Dunn explique que la pièce était pleine de " rires et de compliments, c’était une expérience mémorable" . Une énergie que l'on ressent en regardant la vidéo du making of. SmartGlamour résolument féministe tient également un blog traitant des diverses questions liées à l’image de la femme. Un blog qui en vaut le détour !

Source : SmartGlamour, meltyFashion - Crédit : Mallorie Dunn, SmartGlamour