Plus size : un mannequin dénonce les dangers liés à cette tendance

par

C'est une histoire peu ordinaire. Pour éviter de mettre sa santé en danger, le mannequin Leah Kelley a préféré renoncer à une carrière plus size. Explications

Après vous avoir parlé de Project_harpoon, l'Instagram polémique qui photoshoppe les plus size, la rédac' avait envie de partager une histoire peu commune dans le monde de la mode. Leah Kelley est une jeune blonde californienne de 28 ans, qui rassemble tous les atouts pour percer dans le mannequinat. Avec un poids qui ne correspondait ni aux modèles normaux ni aux plus size, il fallait pourtant bien trouver un terrain d'entente. Les agences lui ont donc conseillé de prendre du poids, afin de réussir en tant que mannequin grande taille. A 19 ans, elle débute une carrière avec un 40, ce qui ne collait pas aux critères de beauté. "Je savais que perdre du poids n’était pas une option avec ma morphologie. Mais si j’en prenais, on m’avait dit que je pourrais parcourir le monde, donc je l’ai fait", a-t-elle expliqué au magazine américain People. A force de vouloir prendre du poids, elle se retrouve avec une taille 46 et pèse désormais 91 kilos.

Plus size : un mannequin dénonce les dangers liés à cette tendance - photo
Plus size : un mannequin dénonce les dangers liés à cette tendance - photo

Leah Kelley a déjà fait parler d'elle en 2013, lorsque sa carrière en tant que mannequin prenait une ascension fulgurante. Elle a notamment posé pour Calvin Klein ou Vogue. Mais malgré le succès, la jeune femme souhaite en finir avec ces mensonges et a envie de sentir à nouveau elle-même. "Je ne voulais plus être essoufflée en montant les escaliers ou me sentir comme si j’allais m’évanouir. Même m’asseoir était dur. Je ne voulais plus sacrifier ma santé pour avoir la chance de voyager et de me faire de l’argent". Afin d'y remédier, elle n'utilise pas la lingerie Hips & Curves pour sublimer ses jolies courbes mais elle reprend une activité sportive régulière dans le but de retrouver sa silhouette de départ. Comme elle l'a confié à People : "Je suis quelqu'un qui évolue. Ma taille peut fluctuer et changer, je ne suis pas définie ou limitée à une étiquette". A l'heure d'aujourd'hui, Leah Kelley sent bien dans sa peau et il est certain qu'elle prendra soin de son corps et de sa santé à l'avenir.

Source : instagram/Leah Kelley/People