Pourquoi est-on plus susceptible de se taper une grosse dép' en hiver ? 

par

Tu es au bout du roul' ? Ne t'inquiète pas, tu n'es pas seule dans ce cas. 

Fatigue intense, moral dans les chaussettes, manque d'énergie, tu ne sais pas pourquoi mais tu as l'impression de traîner ta carcasse à travers une existence morose et c'est simple, tout te gonfle. Tu vois constamment les choses du mauvais côté, tu n'as aucune envie, à part celle de rejoindre ton lit et Netflix. Depuis quelque temps la vie a une saveur tiède et tes journées te semblent interminables. Ne t'inquiètes pas, tu souffres seulement de TAS : trouble affectif saisonnier. La raison de ta dépression : le manque de lumière. 

Durant les courtes journées d'hiver, souvent grises ou pluvieuses, la lumière naturelle se fait rare. Pourtant, elle est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme et joue un rôle considérable sur notre moral. Cette dernière engendre la sécrétion d'hormones telles que la sérotonine, autrement appelée hormone du bonheur, ou la cortisol, qui permet de nous booster. Tu comprends mieux maintenant pourquoi tu es triste et molle. En plus, avec le froid, on a tendance à rester enfermée chez soi, ce qui est très mauvais pour notre santé physique et psychique.

La vraie solution : prendre des billets pour une belle plage paradisiaque en attendant que l'hiver passe. Si malheureusement, comme la grande majorité des gens, tu n'as pas un rond et que tu dois travailler, d'autres options existent. Fais en sorte de prendre l'air au maximum. Même si il ne fait pas très beau les rayons du soleil arrivent à percer les épais nuages. Essaye de faire ton sport en extérieur et dès que possible, évade toi hors de la ville, la marche dans la nature a des effets très apaisants. Si ça ne suffit pas, teste la luminothérapie. Cela consiste à s'exposer devant une lampe qui reproduit les bienfaits du soleil. 

En conclusion : vivement l'été ! Si les syndromes dépressifs persistent, c'est peut-être plus qu'une histoire de lumière et n'hésite pas à consulter un médecin. 

Des questions sur la contraception et la sexualité ? Des gynécologues te répondent via le service Parlogyn sur www.moncorpsmacontraception.fr

Source : shoko.fr - Crédit : unsplash Sydney Sims