Malade cet automne ? Ne prends pas de compléments vitaminiques, tu vas comprendre pourquoi

par

Et dire qu'on pensait que les vitamines étaient la solution à tout

Dès que les températures descendent, que nos défenses immunitaires sont mises à l'épreuve et que le coup de mou du changement de saison se fait ressentir, nombre d'entre nous ont tendance à recourir aux compléments alimentaires, aux cocktails de vitamines parfois prescrits par le médecin afin de booster notre organisme et - hopefully - retrouver la patate. Depuis des années, peut-être même depuis l'enfance, on les présente comme la solution facile - la seule solution viable - pour faire le plein d'énergie alors qu'en réalité, les compléments vitaminiques ne sont pas une si bonne idée que ça. C'est ce que le documentaire de Sonya Pemberton intitulé Vitamines : fantasmes, danger et vérités a tenté de mettre en lumière et on te dit donc pourquoi éviter les fameuses vitamines avec 3 bonnes raisons.

Les vitamines n'ont plus rien de naturel

Les vitamines, une substance hyper green ? Et non ! Auparavant dérivées des végétaux - desquels étaient extraites les molécules désirées - les vitamines sont aujourd'hui pour la plupart créées à partir de combustibles fossiles (pétrole, charbon) dont on a sélectionné certaines molécules en vue de les assembler. Vitamines : fantasmes, danger et vérités nous apprend néanmoins que certaines vitamines comme la vitamine C par exemple peuvent être créées depuis des sucres végétaux ; deux méthodes qui permettent de produire des vitamines à moindre coût et à grande échelle.

On peut souffrir d'un excès de vitamines

Les vitamines se classent dans deux grandes catégories : les vitamines hydrosolubles et les vitamines liposolubles. Les vitamines hydrosolubles (vitamines du groupe B et C) ont la particularité de se dissoudre dans l'eau de notre corps et donc d'être évacuées par l'urine ou la transpiration par exemple - on n'en consomme donc jamais assez, puisque nos ressources s'épuisent rapidement. Les vitamines liposolubles (A, D, E et K), elles, pénètrent les tissus graisseux de notre corps ainsi que le foie : elles ne sont pas évacuées aussi facilement et peuvent au contraire s'accumuler jusqu'à l'excès. Et c'est là le danger ! Lorsque la concentration en vitamines dans les tissus adipeux est trop élevée, cela peut être toxique pour l'organisme et entraîner des lésions nerveuses, une insuffisance rénale ou de l'ostéoporose dans le cas de sur-concentration en vitamine D par exemple. Et parfois, il ne faut pas en prendre beaucoup pour dépasser le seuil normal !

Surtout... Avec une alimentation variée, elles n'ont aucun intérêt

On pense à tord qu'il faut consommer des fruits et légumes en très grandes quantités pour apporter à notre organisme toutes les vitamines dont il a besoin. En réalité, les apports journaliers peuvent être atteints en mangeant en proportions raisonnables, à condition qu'il s'agisse de produits frais et non transformés. En anticipation des petits maux de l'hiver, nul besoin de recourir aux compléments alimentaires si l'alimentation est variée puisqu'on court alors un risque de surdosage en ingérant trop de vitamines liposolubles.

Tu l'auras compris, les compléments vitaminiques ne sont pas forcément la solution à ta baisse de régime lors du changements de saison, mais une alimentation équilibrée, elle, oui ! Et en cas de coup de mou, le meilleur remède reste encore de dormir suffisamment, de se bouger et éventuellement de recourir à des extraits de plantes comme les huiles essentielles pour booster ta santé. Simple as that !

Source : Shoko - Crédit : rawpixel via Unsplash