S'inscrire
tracking
Sexo

Pourquoi les femmes ne jouissent pas toutes aussi facilement que les mecs ?

Publié par
Eva Yoro
, le .
Temps de lecture : ~ 3 min
Pourquoi les femmes ne jouissent pas toutes aussi facilement que les mecs ?

Eh oui, l'orgasme féminin est un tantinet plus complexe que celui des mecs. 

C'est à n'y rien comprendre, lorsqu'on y réfléchit bien : s'il incarne ce point culminant du plaisir sexuel, l'orgasme reste un sujet tabou et ce, au sein même du couple. Manque de communication, gêne, méconnaissance, les Nanas d'Paname et Terpan Prévention se sont intéressés aux raisons qui empêchent certaines femmes de connaitre l'orgasme, raisons qui n'ont rien à voir avec une quelconque frigidité comme on a tendance parfois à vite le penser.

Mené auprès de plus de 1200 participantes âgées de 18 à 25 ans, le sondage révèle que 13% d'entre elles n'ont jamais eu d'orgasmes. Un chiffre assez peu étonnant lorsqu'on replace les choses dans leur contexte : l'orgasme féminin n'est pas aussi « mécanique » que celui des hommes (ce qui ne veut pas dire non plus qu'un homme prend du plaisir à chaque rapport sexuel et que son orgasme se résume à l'éjaculation, mais ce n'est pas ici la question).

On ne le répétera jamais assez : pour qu'il y a vraiment du plaisir, il faut avant tout un certain lâcher-prise, mais aussi une bonne connaissance de son propre corps. Or, beaucoup de femmes - surtout celles qui débutent leur vie sexuelle - n'osent pas partir à la conquête de leur propre plaisir, découverte qui passe par la masturbation, la lecture de récits érotiques, le visionnage de films porno, les ateliers d'éveil sexuel mais surtout les expériences. Quelles qu'elles soient.

« Pour les filles, la révélation de la sexualité passe par un véritable apprentissage qui peut durer parfois des années. D'ailleurs, c'est ce que nous révèle le sondage » explique Chloé Bonnard, co-fondatrice des Nanas d'Paname. « 54% des femmes interrogées ont connu leur premier orgasme vers 18 ans voire plus. Il apparaît qu'avec l'âge, l'expérience, et surtout la connaissance de son corps, les femmes apprennent à assumer leur sexualité. Il est essentiel de partager ses besoins, ses fantasmes, ses envies avec son ou sa partenaire ».

Et c'est bien là le problème : le manque de communication. Parmi les femmes interrogées, 29% estiment qu'elles n'ont jamais eu d'orgasmes parce que le rapport sexuel est à sens unique. Et il faut bien reconnaitre que le plaisir féminin est parfois éclipsé par celui des hommes dans une relation sexuelle hétérosexuelle. On part du principe que le rapport se finit lorsque l'homme éjacule, que la pénétration, c'est « du vrai sexe » et que les préliminaires, un simple préambule pour s'amuser un petit peu. Bref, on laisse peu de place au plaisir féminin.

D'ailleurs, si 87% des sondées disent parler ouvertement de sexe avec leur partenaire et confirment que ce dernier est à l'écoute de leurs besoins sexuels, 13% des femmes interrogées n'échangent jamais à ce sujet avec leur partenaire. Soit parce qu'elles pensent que leur partenaire croit déjà tout savoir de leurs besoins sexuels - même si ce n'est pas le cas (45%), soit parce qu'elles imaginent qu'il ne se pose même pas la question (37%), mais aussi qu'il est trop gêné pour en parler (23%) ou totalement ignorant de l'anatomie féminine (21%).

Ce qui reste un gros problème pour construire, consolider mais aussi enrichir la sexualité du couple et aussi sa propre sexualité. « L'autre ne peut pas tout savoir, tout deviner, rappelle Chloé Bonnard. D'où l'importance de parler sexualité et progresser avec un partenaire attentif sur le chemin de l'extase. Se connaître n'a pas pour but de 's'occuper en solo' face à un partenaire autocentré sur son désir ou ne s'interrogeant par sur les besoins sexuels au féminin ».

A ce propos, on te conseille chaudement le compte Instagram T'as joui qui libère la parole autour de l'orgasme féminin et qui rappelle combien la communication est importante pour briser les tabous, faire taire certains clichés et susciter une certaine prise de conscience.

À lire aussi
Les meilleures positons pour pratiquer le sexe oral et prendre un max de plaisir
À lire aussi
Encore plus hot que la levrette, voilà la position du Super G
À lire aussi
Les Frangines, le guide en ligne qui (re)fait l'éducation sexuelle des filles sans tabous
À lire aussi
Le Kamasutra version 2020 a changé (et ça fait clairement du bien)
À lire aussi
Pour un vagin plus tonique, certaines femmes s'insèrent des bâtonnets (et c'est très dangereux)
À lire aussi
Les meilleures positions pour garder ses vêtements pendant l'amour et prendre grave son pied
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Pourquoi les femmes ne jouissent pas toutes aussi facilement que les mecs ?
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible