Pourquoi les séries ados sont les plus regardées, même à l'heure actuelle

par

Un guilty pleasure pas si coupable.

On scande à la machine à café qu'on a hâte de mater la nouvelle saison de Black Mirror, on raconte à nos copines combien Sharp Objects nous a passionné, on ne cache pas notre hystérie à l'idée de mater l'ultime saison de Game of Thrones. Mais le soir, lumières éteintes et stores baissés, c'est bel et bien avec les héros de Riverdale qu'on a rendez-vous. Et des plaisirs coupables, on en traîne un paquet. Comme un amant avec lequel on se marre au plumard mais qu'on n'ose pas présenter à nos amis, on a fini par tisser des drôles de lien avec ces séries pour ados pas hyper quali' mais auxquelles on ne renoncerait pour rien au monde. Malgré notre vingtaine bien tassée. Oui, mais pourquoi d'abord ?

Nostalgie, quand tu nous tiens 

On te parle d'une époque que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Avant Netflix et autres plateformes de streaming, c'est sur notre bonne vieille télé qu'on matait nos séries préférées. 17h30 pétante, sur TF1, M6 ou France 2, on retrouvait Les Frères Scott, Charmed ou encore Newport Beach. Et il faut bien le reconnaître, même si rétrospectivement on leur trouve tous les défauts de la terre, impossible de rester impassible devant les épisodes de ces séries qu'on a saignés ados.

Giphy
Des histoires de coeur et de cul

Même si les problèmes d'ados ne se résument pas qu'aux premiers amours, aux relations sexuelles foireuses et autres dramas entre potes, ces problématiques font partie intégrante de leur quotidien mais aussi de leur construction. C'est donc naturellement que les scénaristes n'hésitent pas à en tartiner des couches, rendant ces teen shows aussi écoeurants qu'addictifs. On phase sur ces histoires d'amour entremêlées, on se marre face aux crêpages de chignon tirés par les cheveux, on se délecte des premiers émois amoureux de nos personnages préférés, bref, le temps d'un épisode, on retrouve un brin d'innocence et de naïveté. Et ça fait clairement du bien ! 

On revient toujours à nos premiers amours

Que celle qui n'a jamais dévoré une quinzaine de fois sa série préférée se manifeste ! On se plaint de ne pas avoir assez de temps pour mater ces nouvelles séries dont tout le monde parle et on prétexte que les épisodes sont trop longs et les saisons trop nombreuses pour éviter de commencer une série "géniallisme". Et pourtant, c'est dans la décontraction (et la contradiction) la plus totale qu'on se lance - pour la vingtième fois - dans un marathon Friends. Dimanche brumeux, moral en berne, on balance la première saison que l'on connait par coeur et là, on hésite."Non... tu ne vas pas oser quand-même ? Sérieusement meuf ?" nous martèle la petite voix de la culpabilité, voix que les premières notes de guitare du générique finissent par étouffer. Pour de bon. 

Giphy
Du divertissement pour du divertissement 

De la même manière qu'on chine sur Tinder dans l'unique but de coucher, sans attache et sans prise de tête, ces séries pour ados sont le meilleur remède pour remonter un moral en berne. Du divertissement pour du divertissement, en somme. Parce que oui, l'univers sériel s'est peut-être bien étoffé depuis nos années lycée et propose même un tas de productions franchement bien foutues, on n'a pas toujours le courage ni l'envie de se plonger dans les sombres secrets de la politique américaine après une journée de taff bien crevante. Oui, des fois, on a juste envie de kiffer et de mettre son cerveau en mode OFF. 

Des séries qui vieillissent bien 

Cela peut paraître contradictoire et pourtant, ces teen shows dont on avait un peu honte ados sont parfois présentés a posteriori comme les meilleures séries de tous les temps. On pense notamment à Buffy contre les Vampires, à Sex and the City, à Friends ou même encore à Dawson. Parce qu'on a beau leur reprocher leur maladresse, leurs grosses ficelles et leurs effets spéciaux un peu douteux (et datés), les problématiques abordées, elles, restent intemporelles.

Giphy
Comprendre une génération

Regarder ces teen dramas "débiles" qui cartonnent auprès des ados avec un air de mépris, c'est vraisemblablement passer à côté d'une génération toute entière. Et le signe qu'on est définitivement passer de l'autre côté, celui de la génération de vieux cons. 

Bye culpabilité, c'est tranquillou et en toute détente que tu peux regarder Elite, 13 Reasons Why et autre Gossip Girl

Source : Shoko - Crédit : Netflix