Pourquoi se mettre au Dry January, le mois entier sans alcool ?

par

Des chercheurs ont étudié les bienfaits de 31 jours sans une goutte d'alcool

Tout droit venu de Grande-Bretagne, le Dry January aka le janvier sec aka le mois sans alcool semble discrètement s'immiscer dans la vie des Français, intrigués par les bénéfices de cette cure post-fêtes. Si au début, cela semblait partir d'une simple résolution de début d'année, comme une réponse aux excès de décembre, la pratique du Dry January initiée par l'association Alcohol Change UK a fini par interpeller des chercheurs de l'Université de Sussex qui ont décidé de mener l'expérience sur 800 individus en janvier 2018 afin de constater scientifiquement les bienfaits de cette abstinence d'alcool. Et les résultats de cette étude pourraient bien vous convaincre de vous y mettre à votre tour !

alcool,biere,verre,fille,femme,amil

Après avoir pratiqué le Dry January, les chercheurs ont constaté que la population étudiée consommait moins d'alcool au global (3,3 verres d'alcool par semaine contre 4,3 avant l'expérience) et qu'ils étaient également moins enclins à la gueule de bois (ils finissaient en été d'ébriété 2,1 fois par mois contre 3,4 fois par mois auparavant).

Surtout, si le Dry January a permis à ses adeptes de réduire leur consommation d'alcool tout au long de l'année, la pratique a également révélé de nombreux bienfaits sur la santé : parmi eux, 71% ont déclaré mieux dormir, 67% ont eu plus d'énergie, 58% ont perdu du poids, 57% ont amélioré leur capacité de concentration et 54% ont trouvé leur peau plus belle. Et on ne parle même pas des économies d'argent réalisées par les participants ! "Le génie du Dry January, c'est qu'il ne s'agit pas seulement de janvier. Ne pas boire d'alcool pendant 31 jours démontre que l'on n'a pas besoin d'alcool pour s'amuser, se détendre ou socialiser. Cela signifie que le reste de l'année, nous parvenons mieux à prendre des décisions concernant notre consommation d'alcool", explique le Dr Richard de Visser à l'initiative de l'expérience.

Un mois sans alcool pour améliorer sa qualité de vie toute l'année, faire des économies et réduire sa consommation sur la durée, ce n'est pas la mort après tout, si ?

Source : Shoko / sussex.ac.uk - Crédit : Elevate via Unsplash, Justin Aikin via Unsplash