S'inscrire
tracking
Cheveux & autres poils

Protéger ses cheveux en été, ça sert vraiment à quelque chose ?

Publié par
Manon Roche
, le .
No thumbnail

Essaie de ne pas faire de soins, pour voir

Protéger sa peau du soleil en été (comme en hiver), on en voit l'intérêt - on ne connaît que trop bien les méfaits du soleil, le vieillissement cutané et les risques de cancer qui nous guettent. Mais protéger ses cheveux en vacances, ça ne fait pas forcément partie de nos petites habitudes. Est-ce vraiment nécessaire d'appliquer une brume protectrice ou un shampoing après-soleil sur ses longueurs au retour de la plage, ou est-ce un énième geste que l'on pense important parce que les marques nous l'ont martelé ? Que risquent les cheveux si on ne les protègent pas de l'environnement extérieur ? Petit tour d'horizon du pourquoi et du comment de la protection capillaire en été.

C'est véridique, les cheveux souffrent en été

Si la peau en voit de toutes les couleurs en été, les cheveux ne sont pas épargnés par les éléments : ils subissent des attaques plus importantes qu'au quotidien et inexorablement, ils morflent.

  • Le soleil dessèche la fibre

La chaleur émise par le rayonnement du soleil évapore l'humidité du corps ainsi que l'eau présente au cœur des cheveux. S'ils sont hydratés comme il se doit - en buvant beaucoup d'eau, en consommant des aliments riches en eau et en appliquant des soins hydratants - le dessèchement peut alors être contré mais dans la réalité, les choses ne se passent pas toujours ainsi, on le sait bien ! Résultat, l'eau s'évapore : bonjour les cheveux secs comme de la paille !

  • Le chlore attaque les écailles du cheveux

Qui dit été dit baignades et la plupart du temps, c'est à la piscine qu'on va se rafraîchir. Sauf qu'à moins de se baigner dans une piscine d'eau naturelle non traitée (genre la pataugeoire gonflable de ta petite nièce), une piscine est toujours agrémentée de chlore pour tuer les microbes et garder l'eau saine. Sauf que voilà : le chlore reste un détergent et il ne fait pas bon ménage avec notre petit corps ! Sur des cheveux sains comme sur des longueurs déjà fragilisées, la substance chimique vient dégrader la fibre : les écailles qui recouvrent les cheveux sont attaquées, fragilisées et ceux-ci deviennent plus perméables, poreux et à terme cassants.

  • L'eau de mer endommage le cortex

Certes, l'eau de mer possède des propriétés assainissantes et les oligo-éléments qu'elle contient peuvent aider à soulager les démangeaisons et apaiser le cuir chevelu, mais elle peut aussi s'infiltrer à l'intérieur des cheveux si ceux-ci sont déjà sensibilisés - et de l'iode dans le cortex, ce n'est certainement pas la meilleure chose qui puisse arriver aux cheveux !

  • Les éléments altèrent les colorations

Déjà que les pigments des colorations peuvent être fragilisés par de nombreux facteurs au quotidien, alors on ne parle même pas de ce que l'été leur inflige ! Chlore, sel mais aussi soleil se liguent contre les pigments et détériorent les couleurs, leur donnant au mieux des reflets cuivrés, orangés ; au pire des reflets verts sur les teintures blondes. Et quand t'as dépensé 100 balles pour un balayage chez le coiffeur, c'est rageant !

Protéger ses cheveux, oui, mais attention aux cosmétiques

Protéger ses cheveux en été est donc fortement conseillé quel que soit leur type ou leur état car ils ont toutes les chances de tirer la tête une fois les vacances terminées. Mais attention aux cosmétiques du commerce, estampillés protecteurs et tout le tintouin : un coup d’œil à la liste d’ingrédients INCI suffit généralement pour se rendre compte que les seuls actifs présents sont des PEG, des sulfates, des parfums et que les fameux "complexes anti-UV" ou les "technologies de réparation active" se traduisent soit par des molécules chimiques, soit par un cocktail d'extraits végétaux tel que des huiles notamment.

Au lieu de dépenser une fortune dans des cosmétiques au flacon fancy et à la composition douteuse, il est donc préférable de se tourner vers des alternatives naturelles qui, elles, auront un vrai impact positif sur la chevelure : on pense notamment aux huiles végétales d'amande douce et de karanja pour les cheveux colorés, au beurre de karité pour ses propriétés anti-UV ou la célèbre huile de coco pour les cheveux secs. Une noisette dispersée uniformément dans les cheveux permet à la fois de les nourrir et de les protéger des éléments extérieurs en faisant office de barrière, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

À lire aussi
Tu ne le sais sans doute pas mais ces habitudes détruisent tes pauvres cheveux
À lire aussi
Comment sauver tes cheveux tout secs une fois l'été terminé ?
À lire aussi
7 raisons pour lesquelles tu as les cheveux gras et comment y remédier
À lire aussi
Le carré c'est mignon, mais voilà 5 trucs qu'on ne te dit pas sur cette coiffure
À lire aussi
Dormir les cheveux mouillés ne serait pas sans danger, voilà pourquoi !
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Protéger ses cheveux en été, ça sert vraiment à quelque chose ?
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible