Qu'est-ce que la solomoon, cette nouvelle façon de voyager solo qui remplace la lune de miel ? 

par

Non ce n'est pas qu'un dj ! 

La saison des mariages va bientôt commencer entrainant avec elle la course aux boutiques pour trouver LA robe, mais aussi les EVJF (enterrement de vie de jeune fille), le soutien moral à la mariée... Personnellement, ce qui me donne le plus envie dans l'idée de me marier, c'est la fiesta avant noce avec mes copines, ambiance soirée shots et strip tease d'un chippendale trop musclé et trop huilé et la détente après la tempête, en mode lune de miel à Bora-Bora. Pourtant, une nouvelle tendance pointe le bout de son nez : la solomoon. L'idée : partir seule avant ou après son mariage.

Faire le point sur ses envies avant de dire oui ou bien se retrouver soi-même avant de commencer sa vie maritale, voilà l'expérience qu'expérimentent de plus en plus de jeunes femmes de l'autre côté de l'Atlantique. Le journal The New York Times raconte l'histoire de Irene O’Brien et Mel Maclaine qui, suite à leur noce, ont décidé de s'envoler chacun de leur côté. Elle en a profité pour découvrir le Canada, pendant que lui est allé en France. Ils ne sont pas les seuls à avoir choisi cette option, sur les réseaux le hashtag #solomoon estampille de plus en plus de clichés.

Le magazine Self lui retrace le voyage de Annie Daly qui est partie seule avant son mariage, au Costa Rica. Une expérience qu'elle ne regrette pas du tout "j'ai appris à définir ce que je voulais pour le futur". Même si elle adore voyager avec son mari, la journaliste recommande ce genre de trip solo à toutes les futures mariées.

Faire le point c'est bien, mais se marier ne veut pas forcément dire s'emprisonner. Il est possible de continuer à voyager seule (bien après sa lune de miel) même après que l'on se soit passé la bague au doigt. La "honey moon" permet de décompresser après tous les préparatifs du mariage et l'idée de le faire à deux semble assez sympathique. Le mieux c'est que chacun fasse ce qu'il veut !

Et vous, ça vous tente une solomoon ?

Source : shoko.fr - Crédit : unsplash Yoann Boyer