Quand y'a plus de respect, ces attitudes de touristes à bannir quand tu voyages à l'étranger

par

Clairement, le respect se perd. 

On les reconnait à 10 000 km à la ronde. Affublés d'un short à l'esthétisme douteux, d'une paire de lunettes et surtout d'un énorme appareil photo porté autour du coup, les touristes sont reconnaissables entre mille. Si en France (et particulièrement à Paris), ils ne sont pas toujours franchement les bienvenus, dans d'autres pays, on les accueille et les traite comme des rois. Une hospitalité pas toujours méritée, quand on observe quelques-uns de leurs comportements inappropriés. Qu'il s'agisse d'un affront à la culture locale ou d'une attitude déplacée, certains touristes n'ont vraiment aucun respect et mériteraient une bonne correction, histoire de leur remettre les idées en place !

Les activités touristiques avec des animaux maltraités 

Les balades sur les dos des éléphants, les spectacles de rue de charmeurs de serpents, les selfies avec des tigres, ces attractions touristiques avec des animaux sont devenues monnaie courante pour les touristes qui participent en réalité à un commerce basé sur la souffrance animale. Garde plutôt tes sous pour des activités bien plus enrichissantes et si tu aimes les animaux, contente-toi d'aller les observer dans leur milieu naturel. 

Elephant,tourisme
Le voyeurisme

OK, il est très important voire primordial de s'intéresser à la vie et à la culture des locaux, mais il y a une différence entre l'intérêt et le voyeurisme. Aussi, les photos prises à la volée dans des bidonvilles, les clichés extirpés de personnes vivant dans la misère ou encore cette attitude très ethnocentrée qui consiste à se glisser au milieu d'un peuple étranger, façon safari humain, on évite, merci ! 

Bidonvilles
Les démonstrations affectueuses 

Si, chez nous, la bise est une façon tout à fait normale de se saluer, ailleurs, cette proximité est très mal venue. Au Japon, le contact est mal perçu, que ce soit une bise ou même un simple hug, à l'américaine. Quant aux démonstrations affectueuses dans l'espace publique, déjà qu'elles peuvent parfois nous irriter en France, elles sont carrément susceptibles d'être punies par la loi à l'étranger. C'est en tout cas le cas en Inde, alors on attendra pour le bisou langoureux en plein New Delhi. 

Main dans la main
Les tenues inappropriées 

Ce n'est pas la peine de débarquer avec tes gros sabots d'Occidentale, en brandissant l'étendard du féminisme : quand tu vas à l'étranger, tu t'adaptes aux traditions du pays. Comme il serait très mal venu d'entrer dans un lieu de culte ici les épaules dénudées, le nombril et les gambettes à l'air, il y a certains pays où il est recommandé de se couvrir un minimum pour ne pas heurter les locaux. 

Sexy
Les selfies sur des lieux tragiques

Une langue tirée sur un selfie devant Auschwitz, sérieusement ? Non, là il s'agit de bon sens, il n'y a tout simplement rien à ajouter...

Memorial,Shoah
Dégrader les monuments et vestiges historiques

Il ne s'agit pas là d'une simple dégradation du mobilier urbain (ce qui est déjà pas franchement cool), il s'agit d'un réel affront à tout un pays, tout un peuple, toute une histoire. Graver ses initiales sur des monuments (quand cela n'est pas approprié), escalader des vieilles statues, coller son chewing-gum sur des sites historiques pour aller ensuite partager ses exploits sur Instagram, au lieu de la pluie de likes que t'espérais obtenir, tu auras plutôt droit à une pelletée d'emmerdes !

Egypte
Le begpacking

De nombreux touristes se sont mis en tête de partir à l'étranger "à la roots", avec zéro centime en poche, comptant sur l'hospitalité des locaux pour assurer leur voyage. Une attitude choquante et insultante pour certains habitants, surtout lorsque le "begpacking" est réalisé au milieu de "vrais" mendiants, dans des pays pauvres

Voyage,Sac à dos
Ne parler que dans sa langue

On ne demande pas de connaître tout le vocabulaire chinois si tu passes quelques jours à Hong Kong mais les mots de base comme "bonjour", "merci" et "au revoir" ne sont tout de même pas bien compliqués à mémoriser avant d'y séjourner. Parce que clairement, on a juste l'air de gros cons quand on prononce des "thanks" à tout va ou pire des "merci" dans notre propre langue

Café,Eté
Les pourboires

Au sujet de cette pratique, il y a de toute évidence plusieurs teams. Si en France, laisser un pourboire est bien vu, celui-ci reste quand-même optionnel et on ne t'en voudra pas vraiment si tu te contentes de payer l'addition (enfin, tout dépend du lieu, de la note et de la qualité du service quand-même, il existe des cas où ne rien laisser est clairement perçu comme de la radinerie). Aux Etats-Unis comme en Allemagne, le pourboire est une étape "obligée", ne pas se prêter au jeu aura donc tendance à choquer les locaux. Par contre, au Japon et en Chine, laisser un pourboire sera vu comme de l'irrespect et vexera le serveur. Dans ce cas, mieux vaut garder ses sousous dans son portefeuille !

pourboires
Les critiques dans sa propre langue

Un touriste peut vite se croire à l'abris de tout et de tous. Et c'est naturellement qu'il se permet de balancer ce qu'il veut dans sa langue, en toute impunité, en pensant qu'on ne le comprend pas. Outre les personnes autour de lui qui peuvent tout à fait parler sa langue et celles qui parviennent à décoder quelques mots, une expression renfrognée, un air dégoûté ou un regard condescendant, bah ça ressemble à la même chose, qu'importe la langue.

potins,secrets,plage

Un touriste, ça peut déjà être vite agaçant pour les locaux, alors essayons quand-même de pas en être un relou et irrespectueux. La base. 

Source : Shoko - Crédit : Unsplash @ Avatar of user Ben White Ben White @ Ben White, Unsplash @Sam Truong Dan, Unsplash @Avi Naim, Unsplash @William Stitt, Unsplash @Ali Hegazy, Unsplash @Giulia Gasperini, Unsplash @Junior Moran, Unsplash @Miriam Corcuera, Unsplash @Devaiah Mallangada Kalaiah, Unsplash @ Artem Bali