Quelles sont les règles à suivre pour continuer à faire son jogging quand il fait un froid de canard ?

par

Il parait que ça permettrait de brûler entre 12 et 32% de graisse en plus ...

Pour beaucoup le froid est un très bon argument pour arrêter le sport, surtout en extérieur. Certaines se mettent à hiberner dès que les degrés descendent. Alors oui quand les températures deviennent négatives (c'est à dire en dessous de 12°), il est souvent plus tentant de pratiquer le sport du jetée/allongée sur canapé. Vous n'êtes pas contre un marathon, mais plus celui qui implique des films de Noël sur Netflix que celui qui oblige à mettre des baskets et un survet. Pourtant il est important de continuer à faire du sport en plein air pendant l'hiver. Cela permet d'être bien dans sa tête, sur sa tête car on fait le plein de vitamines D et dans son jean. Nous vous avons déjà parlé des bienfaits de marcher ou courir dans la forêt, vous savez toutes les vertus d'une pratique physique régulière pour lutter contre les maladies et garder une pêche d'enfer. Alors voilà quelques conseils pour affronter le froid avec ses chaussures de course aux pieds.

S'échauffer au chaud

Afin que le corps ne subisse pas un choc thermique trop violent, il est important de s'échauffer en intérieur avant de courir. Cela permet de chauffer progressivement votre organisme, de préparer les articulations, le système cardio-vasculaire et les muscles. Une fois lancé sur les pistes gelées votre corps sera plus souple et votre footing se déroulera avec plus de facilités. On peut commencer avec des petits étirements du haut et du bas du corps, suivis de levers de genoux, de petits sautillements ou d'un peu de corde à sauter. Lancez-vous ensuite sur votre footing en commençant par des petites foulées. Il faudra augmenter progressivement le rythme. Cette phase est importante à respecter surtout quand il ne fait pas chaud, cela évite les blessures et les accidents type AVC qui sont plus nombreux en hiver. 

S'habiller technique 

Pour se protéger du froid, il n'y a pas 100 solutions, il faut s'habiller correctement. Mais la grosse doudoune (très stylée cette année) n'est pas forcément pratique pour gambader dans les prés. C'est la raison pour laquelle il est important de favoriser du matériel technique qui permet d'avoir chaud sans ressembler à un sumo. Dans le monde du running comme dans la vie, il y en a pour tous les prix. Les grandes enseignes comme Decathlon ou Go Sport proposent désormais des produits de qualité à des tarifs abordables. Selon les pro, l'idéal est de mettre 3 couches: la première pour la respirabilité (type T-shirt d'été), la seconde pour l'isolation (textile temps froid) et la troisième qui aura pour but de protéger du type K-way ou petite doudoune. Il ne faut pas non plus être trop couverte, sinon on risque de beaucoup transpirer et c'est comme ça qu'on attrape froid. 

Couvrir les extrémités

Comme dirait ma grand-mère, c'est par les extrémités qu'on attrape froid (pas certaine que ce fait soit scientifiquement prouvé). Mais c'est vrai que pour maintenir le corps au chaud il est conseillé de courir avec un bonnet, des gants et des chaussettes adaptées. Pour ce qui est des baskets, il est important d'en avoir de qualité et de saison. La petite paire tout aérée d'été ne va pas convenir au terrain boueux d'hiver. 

Ne pas partir le ventre vide

Ca au moins on sait faire. Attention, il ne s'agit pas de se gaver de Nutella juste avant l'effort. Il vaut mieux juste éviter de partir à jeun, comme on peut le faire par un doux matin d'été pour aller courir au bord de la plage. Lorsqu'il fait froid le corps consomme plus de calories, il a donc besoin de carburant pour avancer. Fruits secs, barres énergétiques ou encore pâte de fruit seront parfaits à ingurgiter avant le départ ou pendant l'effort (pour des longues sorties, pas toutes les 5 minutes pour une sortie de 15 minutes...)

Bien s'hydrater

Même si la soif se fait moins ressentir qu'en été il est primordial de bien s'hydrater. Le respiration de l'air froid accélère la déshydratation. Il faut boire avant, pendant et après. Le mieux est de prendre des petites gorgées. Favoriser l'eau tiède c'est plus agréable. 

Respirer correctement 

Les pro de la course conseillent d'inspirer par le nez et d'expirer par la bouche. Cela permettrait à l'air de se réchauffer avant d'arriver dans les branchies pulmonaires. 

Même si courir en hiver demande une double dose de motivation, de la préparation et de la résistance (physique et psychologique), quel énorme bonheur de prendre une bonne douche bien chaude après l'effort et de se sentir bien dans son corps. 

Source : shoko.fr - Crédit : unsplash Emma Simpson