Se maquiller avant d'accoucher, la nouvelle tendance qui ne passe pas... mais alors pas du tout

par

Cette nouvelle tendance n'est pas au goût de tout le monde et on comprend pourquoi.

Une nouvelle tendance beauté venue du Royaume-Uni fait du bruit et arrive même jusqu'à nos oreilles. Il s'agit du maquillage pré-accouchement, c'est-à-dire de se maquiller juste avant d'entrer en salle d'accouchement. Selon une étude menée en Angleterre par l'enseigne de cosmétiques Cosmetify, 64% des femmes âgées de 18 à 31 ans se "font belles" avant d'aller accoucher, une mise en beauté qui passe par l'épilation, la manucure, le maquillage ou la coiffure. Et leurs motivations sont multiples. Pour 31% d'entre elles, se maquiller est un moyen de se sentir belles et d'être jolies sur les photos de naissance. 26% se lancent dans une mise en beauté pour être "présentables" devant leurs visiteurs, tandis que 22% se pomponnent pour avoir une bonne mine pour accueillir leur bébé. Si prendre soin en affichant un léger makeup, une jolie manucure ou encore une coiffure soignée avant d'accoucher est un choix qui concerne avant tout la future maman, cette nouvelle tendance pose tout de même quelques problèmes.

Popularisé par des Youtubeuses beauté, comme Lee Ann Jarrell qui a fait le buzz en 2018 en publiant sa vidéo "Get ready with me" dans laquelle elle montrait à ses abonnés comment parfaire un beauty look glamour pour accoucher, le maquillage pré-accouchement place une nouvelle fois l'injonction du makeup faite aux femmes au centre des discussions. Alors qu'elles sont nombreuses à se défaire des pressions et des diktats de beauté qui les obligent à se maquiller tous les jours pour être "jolies", "féminines", "présentables" voire même "sympathiques" (des études ont montré que les femmes maquillées attiraient davantage la sympathie que celles adeptes du no makeup), cette nouvelle tendance les confronte encore une fois au physique parfait qu'elles doivent afficher, qu'importe les situations.

Du corps svelte et sculpté qu'elles doivent retrouver quelques semaines après avoir accouché à la mine radieuse qu'elles doivent arborer après avoir donné la vie (on se souvient de la polémique qu'avaient provoqué les clichés "parfaits" de Kate Middleton, glissée dans sa petite robe rouge, sourire aux lèvres et brushing impeccable, seulement quelques heures après avoir donné naissance à son troisième enfant), cette quête de perfection nous laisse perplexes. Alors oui, se faire belle avant d'aller accoucher n'est absolument pas condamnable. Par contre, en faire la promotion, en demandant aux femmes d'être aussi glamour qu'à un gala, est nettement plus problématique. Encore une fois : le maquillage doit rester un choix, une option et aucunement une obligation.

Source : Shoko - Crédit : Instagram @Alexisjayda