S'inscrire
tracking
Épanouissement personnel

Selon cette étude, les femmes de moins de 26 ans sont plus susceptibles d'être victimes de violences conjugales

Publié par
Priscilla Brégeon-Minos
, le .
Temps de lecture : ~ 1 min
Selon cette étude, les femmes de moins de 26 ans sont plus susceptibles d'être victimes de violences conjugales

Les violences conjugales touchent toutes les femmes et cette étude alarmante en est une nouvelle preuve.

Depuis le 25 septembre 2020, des bracelets anti-rapprochement ont été mis en place et c’est une excellente nouvelle pour les victimes de violences conjugales ! À ce jour, en France, une femme sur 10 est victime de violences au sein de son couple au cours de sa vie. Mais le plus alarmant dans tout cela, c’est ce que sont les femmes de moins de 26 ans qui sont les plus touchées. Une femme sur 7 serait victime de violences dans cette tranche d’âge. L’association En Avant Toute(s)s, qui lutte contre les violences sexistes principalement chez les moins de 26 ans, a notamment mené une étude sur ses usagères, fondée sur l’analyse de 1416 tchats de leur plateforme d’échange commentonsaime.fr. Et les résultats sont édifiants.

60 % des femmes vivent ces violences dans le cadre du couple
Crédit : Unsplash

Pour commencer, près de la moitié des femmes qui les ont contactés avaient entre 16 et 20 ans. Et la plus jeune en avait seulement 12. Quant aux types de violences, les 3/4 des femmes de cette étude déclarent surtout des violences psychologiques, mais également des violences sexuelles et du cyber-harcèlement. Pour 60 % d'entre elles, ces violences ont lieu dans le cadre du couple. La jalousie y est pour beaucoup, dans 24 % des cas. Un point « positif » dans tout ça ? Les moins de 26 ans sont peut-être les plus touchées, mais elles ont également plus tendance à s'opposer à leur agresseur et à en parler à leur entourage, bien qu'elles boudent les structures traditionnelles comme les associations, les psy, etc.

Il y a encore énormément de chemin à faire concernant les violences subies par les femmes et il est important de briser les tabous, de libérer la parole sur le sujet et se poser les bonnes questions. Mais plus important encore, il faut être solidaire.

À lire aussi
Tout ce qu'il faut savoir sur les bracelets anti-rapprochement mis en place pour les victimes de violences conjugales
À lire aussi
Alléluia, le congé paternité va enfin être rallongé
À lire aussi
La positivité toxique, ou quand se concentrer sur le bon côté des choses devient néfaste
À lire aussi
Les chiffres sont tombés, voici le pourcentage alarmant des étudiantes victimes de viol en France
À lire aussi
Selon la science, ces 3 expressions faciales montrent que quelqu'un flirte avec toi
À lire aussi
C'est quoi la Scream Therapy, la méthode islandaise pour évacuer le stress ?
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Selon cette étude, les femmes de moins de 26 ans sont plus susceptibles d'être victimes de violences conjugales
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible