Selon une étude, l'orgasme resterait l'un des plus grands tabous au sein des couples

par

Il est temps de dire la vérité.

Selon une étude menée par l'IFOP pour Online Seduction, la simulation de l'orgasme (de la part de la femme, mais aussi de l'homme) est un sujet tabou que peu de couples osent aborder. Environ 59 % des femmes interrogées avouent avoir déjà simulé lors d'un rapport. Quand on voit qu'en 1998, elles n'étaient que 32 % à le concéder alors qu'aujourd'hui 68 % des femmes de moins de 30 ans en parlent, on se dit que les langues commencent enfin à se délier ou que les amants d'antan étaient plus performants. Du côté des hommes, l'étude parle de 42 % de simulateurs.

Pour ne vexer personne, 48 % des moins de 30 ans concèdent avoir menti à la fatidique question « t'as joui ? ». Les hommes semblent avouer plus facilement le manque de plaisir car ils ne sont que 19 % à masquer la vérité. Au-delà de la frustration, le fait de devoir simuler au lit est un motif de rupture pour 24 % des femmes interrogées.

Il est important de rappeler que le fait d'atteindre l'orgasme n'est pas toujours évident. Effectivement, 78 % des femmes avouent avoir déjà eu des difficultés pour y arriver, contre 57 % des hommes. Chez les femmes de moins de trente ans, ce chiffre monte à 87 %.

Heureusement que ce sondage est anonyme car il aurait pu blesser certaines personnes : 30 % des femmes et 38 % des hommes disent que leur partenaire actuel n'est pas le meilleur coup de leur vie ! Enfin, afin de trouver des solutions, 44 % des hommes contre 26 % des femmes disent aller chercher des informations sur Internet afin d'améliorer leur vie sexuelle.

N'oubliez pas que dans la vie, il n'y a pas que la pénétration et que la masturbation peut aussi être une grande source de plaisir !

Source : shoko / onlineseduction.fr - Crédit : Universal Pictures