S'inscrire
tracking
Shōkoroscope

Shōkoroscope : Votre horoscope du 27 avril au 3 mai (spécial confinement)

Publié par
Manon Roche
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 7 min
Shōkoroscope : Votre horoscope du 27 avril au 3 mai (spécial confinement)

Découvrez votre horoscope de la semaine prochaine avec Shōko !

Alors que l'on entre de plain-pied dans la septième semaine de confinement, certain·e·s se demandent sûrement ce qu'il va advenir de leur être ; s'ils parviendront à trouver de nouvelles activités pour se divertir, entre deux Skype apéros et une opération commando au supermarché, ou s'ils succomberont inexorablement à l'ennui et la déprime face à une énième assiette de pâtes. La bonne nouvelle, c'est que Shōko a quelques éléments de réponse à vous filer : voici ce qui attend chaque signe astro pour la semaine du 27 avril au 3 mai 2020.

Bélier

Le coeur a ses raisons : En couple, les choses iront mieux avec bae. Depuis qu'il·elle s'est acheté une nouvelle extension des Sims/Animal Crossings/FIFA/Call of Duty (rayez la mention inutile), vous ne voyez plus sa gueule, et c'est une incroyable bouffée d'air frais. Célibataire, si la distanciation sociale se prolonge au-delà du 11 mai, vous préférez ne plus compter les mois d'abstinence qui vous attendent. RIP votre vie sexuelle.

Mon corps, ma bataille : Votre seule activité physique du moment consiste à scroller vos feeds sur les réseaux sociaux. Ajoutez à cela une petite partie de PS4 et vos pouces seront bodybuildés.

Métro, boulot (dodo) : Vous avez fini par vous faire au télétravail et aujourd'hui, vous n'avez qu'une seule crainte : devoir rebosser normalement un jour.

Taureau

Le coeur a ses raisons : En couple, depuis que bae vous a coupé les pointes (sans trop se foirer, en plus), vous avez définitivement le sentiment d'avoir trouvé the one. Reste à savoir si c'est réciproque après le dégradé que vous lui avez fait. Célibataire, vous regrettez amèrement d'avoir annulé votre date d'avant-confi. C'est pas tant le plan cul manqué, mais si vous aviez su que les bars allaient fermer...

Mon corps, ma bataille : Vous appelez ça une cure de sébum mais arrêtons le politiquement correct, vous avez simplement arrêté de vous laver les cheveux parce que vous aviez la flemme, n'en faites pas une tendance.

Métro, boulot (dodo) : Maintenant que vous êtes à jour dans Netflix, faut croire que la seule chose qui vous reste à faire c'est de bosser pour vous occuper. Oh, allez, vous trouverez bien de nouvelles choses à mater sur d'autres plateformes de streaming !

Gémeaux

Le coeur a ses raisons : En couple, posez-vous bien la question avant de faire quelque chose que vous pourriez regretter : est-ce qu'on s'ennuie, ou est-ce qu'on a vraiment envie d'agrandir la famille ? Célibataire, après avoir nexté tout le monde sur les applis de dating, faut croire qu'il ne vous reste plus qu'à envoyer CONFI au 61212 pour rencontrer les célibataires chauds de votre région.

Mon corps, ma bataille : Le moral sera en baisse cette semaine. Vous n'avez trouvé de farine nulle part, adieu les cookies, les brioches et les gâteaux maison. Qu'est-ce que vous allez devenir ?

Métro, boulot (dodo) : Si le confinement vous aura servi à quelque chose, c'est bien à réaliser que votre taff est d'une inutilité totale. Et vous avez besoin de donner du sens à votre vie.

Cancer

Le coeur a ses raisons : En couple, même s'il sera sûrement possible de voyager, vous envisagez déjà d'annuler les vacances que vous aviez prévues en septembre. Vous avez trop vu sa gueule, c'est pas pour passer encore 2 semaines de plus avec bae. Tant pis pour les cocotiers. Célibataire, vous vous tâtez à envoyer un message au BG du Bon Coin qui est venu chercher votre étagère l'autre jour. C'était votre seul contact humain depuis 6 semaines, ça crée des liens puissants.

Mon corps, ma bataille : Si vous étiez plutôt healthy avant le confi', tout ça c'est fini. Vous avez redécouvert le brownie de Papy Brossard et les Coqueline de Lu et vous n'êtes pas prête à vous torturer de nouveau avec des galettes de riz soufflé.

Métro, boulot (dodo) : Après le confi', vous envisagez une reconversion professionnelle. Vu la réussite de votre coupe de cheveux, vous vous dites que vous avez beaucoup à apporter au monde de la coiffure.

Lion

Le coeur a ses raisons : En couple, si la flamme avait faibli ces derniers mois/années, le confinement aura été bénéfique pour votre couple : elle est désormais totalement éteinte, vous avez arrêté cette mascarade en jetant un grand seau d'eau dessus. Maintenant, vous avez plus qu'à vous confiner chez vos darons. Célibataire, arrêtez donc d'envier les gens confinés en couple et profitez de ce cadeau de la vie qu'est le célibat.

Mon corps, ma bataille : Vous avez été marcher l'autre jour. Un tour du pâté de maison, pour prendre l'air. Et vous ne saviez même pas qu'on pouvait être courbaturé en flânant 1km. Un nouveau palier de fragilité a été atteint.

Métro, boulot (dodo) : Vous avez découvert le secret de la productivité. Qui aurait cru que ces trois verres de Côtes de Provence à midi pouvaient vous donner autant d'aplomb pour bosser l'aprem ?

Vierge

Le coeur a ses raisons : En couple, il flotte autour de votre partenaire une odeur de slip sale et de pieds moisis, clairement pas le genre de phéromones qui vous donne envie de batifoler. La bonne nouvelle, c'est que votre facture d'eau sera nettement en baisse ce trimestre. Célibataire, laissez donc votre petit bouton tranquille. S'il pouvait parler, il vous dirait qu'il n'en peut plus, de vos 10 sessions de masturbation quotidiennes.

Mon corps, ma bataille : Même avec 10h de sommeil par nuit, vous baillez toute l'aprem. S'il vous faut une sieste pour vous requinquer, n'hésitez pas, vous êtes pas v̶e̶n̶u̶e̶ restée ici pour souffrir.

Métro, boulot (dodo) : Les gens croient que vous êtes attentive aux échanges sur Zoom mais en réalité, vous analysez les apparts de chacun. Quelle connasse, cette Valérie et son patio fleuri.

Balance

Le coeur a ses raisons : En couple, vous n'avez plus besoin de mots pour échanger avec votre partenaire. Vous vous comprenez sans parler, juste avec des onomatopées. Vos préférées ? Plouf, prout et blurp. Oui, c'est glamour. Célibataire, si votre booty call se ramène encore chez vous malgré le confinement, c'est qu'il y a peut-être quelque chose de plus à creuser quand tout ça sera terminé.

Mon corps, ma bataille : Des tablettes de chocolat commencent à se dessiner sur votre body. Enfin, au sens propre propre bien sûr, vous êtes plus adepte des gâteaux que des abdos.

Métro, boulot (dodo) : Votre apprentissage d'une nouvelle langue porte enfin ses fruits : vous maitrisez désormais parfaitement les mots Amaretto, Limoncello et Spritz, votre grande spécialité.

Scorpion

Le coeur a ses raisons : En couple, vous n'avez jamais eu une vie sexuelle aussi épanouie. Votre rabbit tourne à plein régime, le voilà votre gars sûr. Finalement, vous n'êtes plus sûre d'avoir besoin de bae. Célibataire, vous êtes devenue la personne relou qui drague à la caisse du supermarché. Oui, vous êtes tellement en galère que vous en êtes arrivée là.

Mon corps, ma bataille : La dernière fois où vous êtes restée debout plus de 10 minutes, c'était dans la file pour entrer dans le Carrefour. Un exploit.

Métro, boulot (dodo) : Vous savez que vous devriez vous estimer chanceuse de continuer à travailler, mais vous ne pouvez pas vous empêcher de vous sentir flouée. Trimer alors que 40 millions de Français se touchent la nouille, c'est pas juste.

Sagittaire

Le coeur a ses raisons : En couple, vous commencez à vous demander si y'a pas un truc qui cloche. Le confinement se passe bien avec votre partenaire, vous n'avez pas encore envie de casser de la vaisselle ou de claquer la porte des chiottes. Chelou non ? Célibataire, vous savez que c'est déconseillé de faire du sport avec du maquillage, mais vous devez mettre toutes vos chances de votre côté pour espérer trouver l'amour pendant votre footing quotidien.

Mon corps, ma bataille : Soit disant que les restos sont fermés mais vous avez pas eu de mal à trouver un Pizza Hut et un kebab d'ouverts, quand on veut on peut hein.

Métro, boulot (dodo) : Malgré vos efforts acharnés, les résultats ne sont pas encore là : vos TikToks ne comptabilisent pas les vues escomptées, et c'est tout un projet de carrière qui tombe à l'eau.

Capricorne

Le coeur a ses raisons : En couple, vous êtes plus proche de votre partenaire que jamais. Lui épiler les poils du dos, éclater ses chtars et tirer la chasse à sa place font partie des nouvelles activités que vous explorez à deux. Vous savez pimenter votre quotidien, dis donc ! Célibataire, les jours où vous envoyiez des messages bourrée à votre ex vous manquent. Vivement de pouvoir recommencer à vous manquer de respect.

Mon corps, ma bataille : Wesh, le dicton dit bien « en avril, ne te découvre pas d'un fil », pas « en avril, il fait une chaleur de dingue et un indice UV 5 ». Vous avez un bon gros seum.

Métro, boulot (dodo) : Depuis le confi', vous n'avez jamais été aussi productive. Vous êtes capable de réaliser le taff d'une journée de 8 heures en seulement 45 minutes. C'est qui la boss ?!

Verseau

Le coeur a ses raisons : En couple, vous ne savez pas comment certains couplent durent 40 ans, ou même 10. Plus de 40 jours que ça dure, et vous avez déjà envie de vous entretuer. Célibataire, en temps normal, ça vous sort de vos gonds mais depuis le confi', vous n'avez jamais été aussi heureuse de recevoir des dickpics. Vous avez même un dossier attitré dans votre pellicule.

Mon corps, ma bataille : Pile au moment où vous aviez l'intention de vous inscrire à la salle de sport, on a annoncé le confinement. Vous êtes vraiment déçue, très déçue de manquer une opportunité de courir sur un tapis, si seulement il existait une alternative...

Métro, boulot (dodo) : Vous bossez de dingue. Enfin en tout cas, c'est ce que vous essayez de faire croire à votre boss en restant connectée sur Hangout jusqu'à 23h.

Poissons

Le coeur a ses raisons : En couple, vous avez trouvé une nouvelle activité. Parier sur le nombre de jours que votre partenaire peut encore passer avec le même slip. Vous l'aviez clairement sous-estimé·e, il·elle vous surprendra toujours. Célibataire, vous n'arrivez pas à vous enlever de la tête ce·tte pote de pote qui s'est incrusté dans votre convo sur Houseparty l'autre jour. Cupidon est encore au charbon, visiblement.

Mon corps, ma bataille : Votre dicton de confi' est et restera « celui-là, c'est le dernier ». C'est le mensonge que vous vous répétez à longueur de journée devant une série Netflix ou le paquet de Granola.

Métro, boulot (dodo) : C'est pas de votre faute si vous avez du mal à bosser en confinement. Le soleil éblouit votre écran et vous n'y voyez rien. C'est vraiment une conspiration.

À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 20 au 26 avril (spécial confinement)
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 4 au 10 mai (spécial confinement)
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 13 au 19 avril (spécial confinement)
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 11 au 17 mai (spécial déconfinement)
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 18 au 24 mai
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 6 au 12 avril (spécial confinement)
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Shōkoroscope : Votre horoscope du 27 avril au 3 mai (spécial confinement)
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible