S'inscrire
tracking
Shōkoroscope

Shōkoroscope : Votre horoscope du 6 au 12 juillet

Publié par
Eva Y.
, le .
Temps de lecture : ~ 9 min
Shōkoroscope : Votre horoscope du 6 au 12 juillet

Découvrez votre horoscope de la semaine prochaine avec Shōko !

On y avait presque renoncé et pourtant, l'été 2020 s'annonce plus prometteur que jamais. Vacances sur les côtes méditerranéennes, petit séjour au vert, staycation, nous n'avons plus qu'une chose en tête : partir et vite ! Alors, que nous réserve ce début de mois de juillet ? On est allées checker les astres pour y voir un peu plus clair. Nouveau projet boulot ? Rebondissements dans votre vie amoureuse ? Petite cure detox pour affronter la saison estivale comme il se doit ? Trêve de suspens, voilà les tendances astrales pour la semaine du 6 au 12 juillet avec votre Shōkoroscope !

Bélier

Le coeur a ses raisons : En couple, ravi·e de son confinement à vos côtés, bae ne fait que vous parler projets pour l'avenir. Achat d'une maison, adoption d'un animal... Seulement, il se pourrait que vous ne soyez pas vraiment sur la même longueur d'ondes. Va piano, coco. Célibataire, si vous aviez envie de vous remettre à dater, voir tous ces gens prendre des risques inutiles dans les bars ou à la fête de la musique vous refroidit. Gardez votre corona, ça ira pour moi.

Mon corps, ma bataille : Fatiguée à longueur de journée (ne le dites pas aux gens qui rebossent à 100%), vous renouez avec les siestes quotidiennes. Et si c'était plutôt du côté des carences alimentaires, qu'il fallait regarder ?

Métro, boulot (dodo) : Travailler plus pour gagner plus ? Ma foi, cette fois-ci vous n'êtes pas contre, les mojitos et les emplettes en soldes ne vont pas se payer tous seuls !

Taureau

Le coeur a ses raisons : En couple, si vous trouvez bae shady ces derniers temps, refrénez-vous de consulter son téléphone. Si vous rentrez dans ce genre de spirale, vous savez que vous n'en ressortirez pas indemne ; une bonne vieille mise au point ne serait-elle pas plus efficace ? Célibataire, dater à nouveau risque de vous faire tout drôle : après trois mois de pougnette intense, serez-vous capable de prendre du plaisir sans l'aide d'un truc qui vibre ?

Mon corps, ma bataille : Si vous pensiez intelligent de vous jeter sur les pâtes en début de confinement, vous faites moins la maline maintenant qu'il vous faut écouler les 50 paquets dans vos placards. Alors, vous admettez enfin vos tords ?

Métro, boulot (dodo) : Le couperet est tombé : pas de retour au bureau avant la rentrée. Et déjà qu'au bout de 4 mois vous pétez un câble, alors on n'imagine pas votre état après six mois sans y mettre les pieds.

Gémeaux

Le coeur a ses raisons : En couple, il ne se passe rien de spécial au sein de votre couple, et c'est bien le problème. Votre routine ressemble à celle d'un couple de 60 ans, no offense, alors n'hésitez pas à la chambouler un peu ! Célibataire, un nouveau match sur une appli de rencontres fera battre votre petit cœur. Discussions jusqu’au bout de la nuit, allusions enflammées... cela faisait longtemps que vous n'aviez pas ressenti ce feeling.

Mon corps, ma bataille : Il vous aura fallu trois mois d'isolement pour lâcher un peu de leste vis-à-vis de votre apparence. Finalement, avoir des poils ou des capitons ne dérange que les autres : vous vous sentez parfaitement bien au naturel, et on applaudit votre état d'esprit.

Métro, boulot (dodo) : Ne vous détestez pas de n'avoir pas eu le courage de lâcher votre job pour mener à bien votre projet perso. Voyez plutôt cela comme une opportunité d'économiser et de monter un business plan solide ; la positive attitude sista.

Cancer

Le coeur a ses raisons : En couple, bae saura se montrer d'un soutien sans failles, et vous aurez bien besoin de ses paroles rassurantes en cette période de doutes. Et sans conteste, cette positivité et cette bienveillance viendront resserrer vos liens, que vous êtes cute ! Célibataire, pour palier à votre solitude, ce ne sont pas des chats que vous adopterez, mais bien des plantes vertes. Et, surprise, vous vous demanderez si elles ne vous comblent finalement pas plus qu'une vraie personne.

Mon corps, ma bataille : Vous vous êtes trouvé une nouvelle lubie ; un programme minceur d'une fit girl Instagram, que vous suivez religieusement depuis quelques jours. Bon. Non, on ne dira rien. On vous laisse apprendre vous-même de vos erreurs.

Métro, boulot (dodo) : Parfois, vous vous demandez si votre boîte peut consulter votre historique de navigation même en télétravail. Et quand vous y pensez, vous devenez soudainement plus productive. Tiens tiens.

Lion

Le coeur a ses raisons : En couple, que bae vous demande de faire du sport avec lui·elle pour le·la soutenir dans son programme healthy, non merci. Si il·elle veut se dépenser, vous n'avez que du sexe à offrir. Voilà qui vous ferait du bien à tous·tes les deux. Célibataire, devinez qui a reçu 8 messages de son ex dernièrement ? Votre ex. Et qu'est-ce qu'on a dit, déjà ? On ne ravale pas son vomi, à la fin !

Mon corps, ma bataille : Si vous aviez passé des semaines sereines, vos dernières sorties raviveront votre parano. Faut dire que tomber le masque et claquer la bise à tout-va, c'est pas hyper smart si vous craignez toujours de choper le Covid.

Métro, boulot (dodo) : L'instauration de la semaine de 4 jours ? Vous êtes pour ! Oui, mais de 4 jours de repos, qu'on s'entende bien ; le confinement a laissé des traces, moins vous en faites, mieux vous vous portez.

Vierge

Le coeur a ses raisons : En couple, obnubilée par les aspects négatifs de votre relation, vous commencez sérieusement à douter de votre avenir à deux. Alors, simple passade ou vrai questionnement ? Mettez les choses sur la table pour répondre à vos interrogations. Célibataire, comme chaque semaine, vous aurez un nouveau crush. Mais cette fois-ci, gardez vos screenshots et vos pensées pour vous un moment, c'est peut-être parce que vous vous précipitez trop que ça capote à chaque fois !

Mon corps, ma bataille : Vous avez un bikini ? Vous avez un body ? Bon, bah vous avez un bikini body alors, ce n'est pas plus compliqué que ça ! Lâchez Instagram 5 minutes ou suivez les bonnes personnes, cette pression est épuisante.

Métro, boulot (dodo) : On ose à peine le prononcer mais c'est pourtant vrai, le confinement vous manque. C'était l'occasion d'une vie de ne rien glander, et vous n'en avez pas assez profité, maintenant que vous rebossez 60 heures par semaine. Pauvre de vous.

Balance

Le coeur a ses raisons : En couple, passer des vacances avec Bae ne vous réjouit pas particulièrement mais c'est la seule personne qui supporte vos petites habitudes de chieuse en voyage, donc bon... Célibataire, si votre activité sexuelle était au point mort ces derniers temps, vous vous êtes bien rattrapée récemment. Et ce n'est pas tout le monde qui peut se vanter d'avoir joui une dizaine de fois dans la semaine.

Mon corps, ma bataille : Vous virez à l'hypocondrie. Un mal de tête et ça y est, vous avez une tumeur au cerveau. Des douleurs musculaires dans la poitrine et vous pensez à la crise cardiaque. Heureusement que vous n'avez pas encore perdu l'odorat...

Métro, boulot (dodo) : Vous êtes face à un dilemme de taille : profiter du déconfinement et claquer vos thunes gaiement ou économiser en anticipant une seconde vague vénère ? Vous avez deux heures.

Scorpion

Le coeur a ses raisons : En couple, vous êtes sur un petit nuage en ce moment, persuadée que vous avez à vos côtés la personne que vous cherchiez toutes ces années. Bah ouais, après avoir résisté au confinement, à la canicule et aux vacances avec la belle-famille relou, vous en avez passé des étapes ! Célibataire, les dates seront le cadet de vos soucis en ce moment. Et puis, en vrai, votre profil de célibataire looseuse sans taff et sans avenir, c'est pas ce qu'il y a de plus bandant.

Mon corps, ma bataille : C'est bête, si vous maîtrisiez à fond le pain maison et les fluffly pancakes pendant le confinement, la tendance passée, vous êtes beaucoup moins motivée à cuisiner chez vous. Ah les folies d'Instagram...

Métro, boulot (dodo) : Alors que tout le monde autour de vous ne pense qu'aux vacances, vous, vous êtes ravie d'avoir un peu de temps pour vous pour penser à vos projets. Votre récit à la rentrée sera peut-être moins distrayant à la machine à café, mais au moins, vous aurez du back-up en cas de plan de licenciement économique.

Sagittaire

Le coeur a ses raisons : En couple, vous êtes complètement perdue, tiraillée entre l'envie de sauver ce qu'il reste de bon dans votre relation et celle de tout envoyer bouler pour tenter de nouvelles aventures. Ouaip, le confinement vous a un peu retourné le cerveau. Célibataire, après des mois de masturbation intense avec orgasme à la clé au bout de quelques minutes, vous n'êtes pas vraiment chaude à l'idée de simuler pendant des heures avec des gens qui ne savent pas y faire.

Mon corps, ma bataille : Vous aviez une peau resplendissante quand vous étiez confinée chez vous et que personne ne pouvait vous voir et vous vous tapez une acné de folie maintenant que vous avez repris votre vie sociale en main. Non ce n'est pas le karma, c'est plutôt les planches vin'/charcut' que vous devez accuser.

Métro, boulot (dodo) : Vous avez très envie de vous barrer de votre boulot qui vous fait définitivement chier mais l'idée de chercher du taff dans ce contexte économique particulier réfreine vos envies d'ailleurs. Vous préférez encore vous taper les blagues pas drôles de la RH plutôt que passer vos journées à faire des lettres de motivation dans le vent.

Capricorne

Le coeur a ses raisons : En couple, rien ne va plus dans votre relation : c'est l'heure des mises à plat. Les piques fusent, les vieux dossiers reviennent sur la table, les non-dits refont surface, bref, ça risque d'être un peu le bordel ces prochains jours. Célibataire, vous avez le sentiment de vous faire balader par votre crush et n'êtes clairement plus d'humeur à vous lancer dans un nouveau tour de manège.

Mon corps, ma bataille : Vos insomnies reviennent en force en ce moment. Vous avez bien essayé d'éloigner tous les excitants et de tenter la méditation dans la posture de l'enfant, mais rien n'y fait, vos yeux restent définitivement ouverts.

Métro, boulot (dodo) : Alors que tous vos potes reviennent progressivement au bureau, vous, vous faites tout pour prolonger le télétravail au maximum. Et ça amuse beaucoup votre bande d'amis à qui vous répétiez au début du confinement que vous détestiez le travail à la maison. Mytho.

Verseau

Le coeur a ses raisons : En couple, si vous aviez plutôt bien géré le confinement, là, vous n'êtes clairement plus d'humeur à faire des compromis. Voir Bae dans son pyj' dégueu oui, voir Bae procrastiner devant des séries débiles, non. Célibataire, vous n'aurez pas franchement la tête à faire des rencontres. Vous n'osez pas le dire, mais vous êtes obsédée à l'idée qu'une deuxième vague frappe à nouveau le pays.

Mon corps, ma bataille : Après quelques jours de maux de ventre sévères, vos intestins vous laisseront enfin un peu souffler. On sait que vous êtes impatiente de pouvoir à nouveau trinquer avec les potes, mais faites pédale douce dans un premier temps. Slowly baby.

Métro, boulot (dodo) : Vous passez vos journées à glander et commencez à éprouver un sentiment de culpabilité. Bah oui, quand tous vos collègues sont sur les starting-block quand vous émergez à peine de vos nuits de beuverie, vous vous dîtes qu'il y a effectivement quelques petites choses à ajuster.

Poissons

Le coeur a ses raisons : En couple, le confinement ne vous aura pas donné les meilleures habitudes. Tellement heureuse d'avoir Bae à vos côtés rien que pour vous, vous seriez même prête à ressigner pour deux mois de confi' de suite. Célibataire, on sait que vous avez envie d'arriver à vos fins avec votre crush mais ce n'est pas en l'assénant de messages que vous susciterez le désir de son côté. On dit ça, on dit rien.

Mon corps, ma bataille : On ne sait pas si c'est cette météo capricieuse, vos journées de boulot bouleversées ou la psychose autour d'une possible seconde vague mais vous êtes d'une humeur de chien en ce moment. Et le yoga appris pendant le confinement, on en fait quoi ?

Métro, boulot (dodo) : Vous vous sentez investie d'une mission, après avoir été forcée de déserter les restaurants : renflouer les caisses des petits restaurateurs. Problème, ce sont les vôtres qui risquent d'être bientôt à sec.

À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 13 au 19 juillet
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 29 juin au 5 juillet
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 20 au 26 juillet
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 22 au 28 juin
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 15 au 21 juin
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 27 juillet au 2 août
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Shōkoroscope : Votre horoscope du 6 au 12 juillet
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible