S'inscrire
tracking
Shōkoroscope

Shōkoroscope : Votre horoscope du 8 au 14 juin

Publié par
Eva Y.
, le .
Temps de lecture : ~ 8 min
Shōkoroscope : Votre horoscope du 8 au 14 juin

Découvrez votre horoscope de la semaine prochaine avec Shōko !

La belle saison est sur les starting-block, tandis que de notre côté, on n'a pas attendu les premiers rayons de soleil pour profiter de ce verre (tant désiré !) en terrasse. Autant dire que le climat astral peut bien nous préparer une prochaine semaine de merde, tant qu'on peut toujours boire notre petit Spritz au soleil, on est prêtes à tout encaisser. Justement, comme chaque vendredi, le Shōkoroscope t'apporte les nouvelles envoyées par les astres. Alors, semaine faste ou gros désastre ? On te dit ce qui t'attend du 8 au 14 juin !

Bélier

Le cœur a ses raisons : En couple, l'harmonie reviendra enfin dans votre relation. Forcément, avec le retour au boulot, vous avez retrouvé un certain équilibre : le fait de ne plus voir votre conjoint·e H24 vous fait l'aimer plus encore. Célibataire, vous vous êtes (encore) enflammée vis-à-vis d'un crush et résultat, vous avez le cœur en lambeaux. Et si vous vous précipitiez moins à l'avenir ?

Mon corps, ma bataille : Oui, votre corps a changé en confinement, mais vous apprenez à ne pas vous tyranniser à ce sujet, vous préférez mettre votre énergie ailleurs que dans le self-hate. Amen sister.

Métro, boulot (dodo) : Encore en télétravail, vous commencez à souffrir de la solitude. Qui aurait cru que les tronches de cake du bureau finiraient par vous manquer ?

Taureau

Le cœur a ses raisons : En couple, si un monde nouveau est en train de s'organiser dehors, c'est loin d'être le cas à la maison. Le confinement n'a fait qu'accentuer les mauvaises habitudes, et aucune remise en question n'a encore eu lieu ; vous pourriez bien avoir envie de claquer la porte si rien ne change. Célibataire, jamais vous n'aviez reçu de messages aussi fleuris sur les applis. Ces mois d'abstinence ont rendu les gens encore plus malsains, le dating vous dégoûte.

Mon corps, ma bataille : Après plusieurs gueules de bois en l'espace d'une semaine, vous en viendrez à la conclusion que vous avez perdu en endurance côté beuverie. Mais est-ce une si mauvaise chose ?

Métro, boulot (dodo) : De retour au bureau, il vous sera tout simplement impossible de vous concentrer : déracinée de votre maison, vous avez perdu tous vos repères, trop dur de taffer sans votre chat à côté et vos séries en arrière-plan !

Gémeaux

Le cœur a ses raisons : En couple, vous n'avez jamais été aussi heureuse d'avoir gaspillé vos jours de congés pendant la crise : il ne vous reste plus rien pour partir en vacances cet été avec bae, faut croire que vos retrouvailles en duo n'auront pas lieu avant un bon moment ! Célibataire, vous serez triste de mettre un terme à votre amourette digitale née de votre confinement dans la Creuse, mais serez pleine d'espoir quant aux rencontres que vous pourrez de nouveau faire une fois rentrée chez vous.

Mon corps, ma bataille : Résultat d'une mauvaise hygiène de vie ou d'un chamboulement émotionnel, votre syndrome prémenstruel sera pire que d'habitude. On vous avait prévenue : le confinement peut foutre le bordel dans les règles, et vous serez un vrai démon cette semaine.

Métro, boulot (dodo) : En constatant la faible baisse de salaire sur votre dernière fiche de paie, vous vous direz que finalement, le chômage partiel peut bien durer encore un moment, vous en tirez tellement de bien-être mental que ça vaut le coup de perdre quelques euros.

Cancer

Le cœur a ses raisons : En couple, après deux mois collée à bae, et après vos premières sorties post-confinement, vous aurez des idées dangereuses dans la tête. Si votre partenaire ne vous regarde plus, les gens en terrasse s'intéressent à vous, et il n'en faut pas plus pour vous emplir de doutes. Célibataire, un·e ex refera surface et, si vous étiez du genre à penser qu'il ne faut jamais ravaler son vomis avant le confi', vous changerez votre fusil d'épaule. Come to mommy!

Mon corps, ma bataille : Un seul trajet en transports en commun suffira à réveiller l'hypocondriaque en vous. La bonne nouvelle, c'est que vous avez toujours une imagination débordante, le film tragique que vous vous ferez dans la tête sera digne d'Hollywood.

Métro, boulot (dodo) : Retourner bosser vous met dans une joie sans pareil : vous n'aurez plus à cuisiner le midi et ça, ça n'a pas de prix. Enfin si, ça vous coûtera 12 balles à chaque dej mais vous vous en moquez bien.

Lion

Le cœur a ses raisons : En couple, il faudra vous faire une raison : la « sieste » de 15h en confinement n'est plus possible maintenant que le boulot a repris. Que les journées vous semblent longues, maintenant que vous n'avez plus cet interlude acrobatique ! Célibataire, une rencontre faite avant le confinement chamboulera vos plans. Vous n'aviez pas envie de vous mettre en couple, mais votre cœur pourrait décider à la place de votre raison.

Mon corps, ma bataille : Deux mois que vous ne portiez pas de chaussures, et voilà qu'elles vous font payer votre absence. Les pieds endoloris et couverts de cloques, vous reviendrez au bon vieux claquettes-chaussettes, même s'il vous en coûte votre amour-propre.

Métro, boulot (dodo) : À la recherche d'un emploi, vous serez en flip total : l'absence de petites annonces vous poussera à publier la vôtre... sur Airbnb, pour arrondir les fins de mois. « Quelqu'un pourrait m'héberger chez lui quelques mois, les potos ? »

Vierge

Le cœur a ses raisons : En couple, vous aurez l'impression de revivre les débuts de votre relation. Confiné·e·s loin l'un·e de l'autre, vos retrouvailles seront chaud cacao, la dernière fois que vous aviez passé la journée au lit remonte à bien longtemps. Caliente ! Célibataire, vous lutterez contre l'envie d'envoyer un message à votre ex, mais votre première soirée déconfinée entre amis pourrait bien vous désinhiber. Oops, you did it again.

Mon corps, ma bataille : Remettre un soutif pourrait bien être la pire expérience que vous ayez vécu dernièrement. Définitivement, ce truc n'est pas pour vous, vous préférez vos nénés wild and free.

Métro, boulot (dodo) : Vous en avez certes marre de ces réunions Zoom à répétition, mais n'oubliez pas qu'elles ont un avantage : vous pouvez couper le son de votre ordi et ça, vous ne pouviez pas le faire quand vous étiez au bureau. Alors, heureuse ?

Balance

Le cœur a ses raisons : En couple, vos résolutions prises pendant le confinement auront été de courtes durées. Bon, qu'on se le dise, vous n'êtes définitivement pas une meuf peace et ce ne sont pas les 57 disputes quotidiennes avec Bae qui prouveront le contraire. Célibataire, vous êtes toujours bien stressée par le Covid et l'idée de dater sans masque vous est tout simplement impensable.

Mon corps, ma bataille : L'activité reprend doucement son cours mais vous, vous êtes toujours en mode confinement. Allez, on sait que c'est dur, mais va falloir le laver un jour ce jogging que vous avez tant aimé.

Métro, boulot (dodo) : La crise sanitaire a bien foutu le bordel dans vos projets pro mais sauvée par le gong, vous réussirez à redresser la barre. Tant mieux, on préfère vous le dire, votre tête était mise à prix.

Scorpion

Le cœur a ses raisons : En couple, vous avez épuisé votre quota de « moments à deux » pour un bon bout de temps et vous ne désirez plus qu'une chose : retrouver votre indépendance ! Célibataire, pas question de vous mettre en couple pour le moment. Vous kiffez trop votre vie solo pour vous taper les humeurs d'un·e relou.

Mon corps, ma bataille : Les gens autour de vous semblent avoir oublié que le Covid circule toujours. Verres en terrasse collés serrey, dates avec des inconnu·e·s sans masques et même embrassades en soirée sur fond de Céline Dion, ces irresponsables vous fatiguent.

Métro, boulot (dodo) : Le confinement vous a donné de drôles d'envies. Si vous continuez à vous faire chier dans votre taff, vous commencez à lorgner d'autres possibilités. Et oui, même la culture de plantes médicinales en rase campagne vous fait de l'oeil. Remarque, c'est p'tête le moment de vous lancer !

Sagittaire

Le cœur a ses raisons : En couple, alors que vous étiez sur le point de le/la quitter, le confinement vous a fait revoir vos prorités. Oui, vous ne pouvez plus voir sa tronche en peinture, mais vous aimez bien trop son chat pour le/la tej' maintenant. Célibataire, votre amour virtuel du confinement semble avoir fait volte-face. Voilà qu'il/elle veut que vous restiez finalement ami·e·s. Miskine un peu.

Mon corps, ma bataille : Depuis que vous ne pouvez plus fumer vos clopes menthol, vous vous êtes remise à la clope électronique goût menthe. Bonne nouvelle, vous faites de belles économies. Mauvaise nouvelle, vous fumez trois fois plus.

Métro, boulot (dodo) : Voilà des mois que vous claironnez à votre entourage que vous êtes sur un gros projet hyper intense qui vous demande un sacré temps et beaucoup d'énergie. Bon autant vous dire qu'après les mois de confinement et toujours rien au programme, vos ami·e·s pensent que vous êtes une grosse mytho.

Capricorne

Le cœur a ses raisons : En couple, ses petites manies qui vous ont tapé sur les nerfs pendant le confinements seront (heureusement) un lointain souvenir. Ses chaussettes sales en plein milieu du salon, s'il s'agit du sien, vous n'en avez plus rien à foutre. Célibataire, un come-back inespéré pourrait bien se produire ces prochains jours. Yep, votre dernier coup de coeur fera son grand retour.

Mon corps, ma bataille : Vous ne vous êtes rarement sentie bien qu'en ce moment. Les nouvelles sont bonnes, les choses se décantent de votre côté et vous avez retrouvé le sommeil. Go fêter ça avec un petit verre de champ' au soleil. Alleeeeeeez-là.

Métro, boulot (dodo) : Vous avez géré le boulot en télétravail et ça, vos boss n'ont cessé de vous le répéter pendant le confinement. Allez, continuez à vous donner à fond et prouvez que vous savez définitivement taffer à distance si vous ne voulez pas retourner au bureau de sitôt.

Verseau

Le cœur a ses raisons : En couple, cette période trouble a remis pas mal de certitudes en question, notamment au sujet de votre relation amoureuse. Oui, après vous être tapé tous ses films de merde, vous avez compris que vous n'étiez pas si compatibles que ça. Célibataire, vous êtes plus que décidée à trouver l'amour. Et si ça doit passer par de la chope sur StopCovid, vous êtes prête à la télécharger cette appli.

Mon corps, ma bataille : Contrariée par des migraines incessantes, vous retrouverez enfin une qualité de vie. Mais un conseil, laissez W9 et NRJ12 de côté pour le moment, si vous ne voulez pas voir vos maux de tête repartir de plus belle.

Métro, boulot (dodo) : Vous êtes pleine d'idées créatives, problème, vos boss n'ont absolument aucun humour en ce moment et sont obsédé·e·s par le Covid. Euh, on peut quand-même prononcer le mot « mobilité » ou bien le souvenir du confinement est encore trop vif ?

Poissons

Le cœur a ses raisons : En couple, Bae n'a jamais été aussi heureux·se que depuis qu'on l'a libéré·e des 30 m2 de votre appart. Problème, vous commencez à être jalouse de ses potes qui le/la voient aujourd'hui plus que vous. Célibataire, vous retombez dans vos vieux travers. Pourtant, c'était bien parti mais voilà que vous commencez déjà par revoir vos exigences à la baisse et à accepter l'inacceptable...

Mon corps, ma bataille : Petite baisse d'énergie ces prochains jours. Pourtant, vous êtes loin du rythme effréné en ce moment. Mais bon faut croire que l'inactivité, ça finit par user...

Métro, boulot (dodo) : Ces mois passés à la maison vous ont fait réaliser deux choses : vous ne supportez plus votre boulot. Et vous détestez encore plus vos collègues. Alors, oui, une vague d'entretiens horribles vous attend mais ce sera toujours mieux que la gueule de Jean-Jacques de la compta' tous les matins.

À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 15 au 21 juin
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 1er au 7 juin
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 25 au 31 mai
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 22 au 28 juin
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 18 au 24 mai
À lire aussi
Shōkoroscope : Votre horoscope du 29 juin au 5 juillet
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Shōkoroscope : Votre horoscope du 8 au 14 juin
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible