Si tu n'as pas zouké depuis un moment, découvre le super trophée qui t'est décerné

par

Je déclare la cérémonie du Slip ouverte !

La semaine dernière, j'étais en train de parler bails Tinder, OkCupid, Fruitz et autres réjouissances avec une pote en terrasse quand, à ce moment-là, elle me lâche un petit « non mais meuf, c'est hors de question que je passe slip de platine ». Je l'ai regardée de façon incrédule et j'ai probablement du dire un truc du genre « qu'est-ce que c'est que ce truc ? » afin qu'elle éclaircisse la question du slip. « Slip de platine, c'est quand t'as pas couché depuis 1 an, et j'en ai plus que pour 2 semaines avant de rafler le trophée ». (Désolée Gertrude* si tu nous lis, j'espère que tu ne m'en voudras pas d'avoir partagé cette histoire).

*Pour préserver l'anonymat de la personne, son prénom a été modifié

Comme il existe les noces de coton, de vermeil ou de platine pour les heureux mariés, j'aurais du me douter que les années d'abstinence sexuelle avaient elles aussi leur petit sobriquet, pour mieux faire passer la pilule à celle ou celui qui les traverse. Et parce que finalement, nous sommes nombreux.ses dans cette ̶d̶é̶c̶h̶é̶a̶n̶c̶e̶ situation, j'ai décidé d'enquêter sur la fameuse classification des zlops pour aider mes sisters en mal de cul à accepter leur condition en recevant l'honorable prix qui leur revient. Parce que non, l'abstinence n'est pas une tare, mieux vaut la célébrer que d'enchaîner les plans foireux !

Une mois sans sexe : le slip de bronze

Un mois sans sexe, dans le grand ordre des choses, ce n'est pas très long, mais ça te suffit déjà à retrouver de vieilles sensations. Mais si, tu sais, ce moment au milieu de ton cycle où un simple eye-contact avec un.e inconnu.e dans la rue te donne envie d'arracher tes vêtements, ou, plus probable, de filer chez toi retrouver Roger (ton rabbit). Tu n'es pas vraiment en manque (non, je te jure, attends encore un peu et tu vas savoir ce que c'est, le vrai manque) mais tu y penses de façon obsessionnelle parce qu'à ce stade, tu sais que c'est toujours largement possible de redresser la barre (sans jeu de mots) et de te remettre en selle (toujours pas), ce qui finit par devenir ton objectif n°1.

Trois mois sans sexe : le slip d'argent

A ce stade-là, quand tes potes te demandent si ça va, tu rejoues constamment la scène de l'Arnacoeur : « Non ça va pas, ça fait trois ̶j̶o̶u̶r̶s̶ mois que j'ai pas baisé, j'ai des fourmis dans la chatte », mais avec beaucoup moins de légèreté dans la voix. Sans même t'en rendre compte (ou pas), les semaines se sont transformées en mois et ton bilan de ce premier trimestre d'abstinence se conclut par un avertissement - il va falloir se réveiller si tu ne veux pas redoubler (la durée de ce passage à vide). Tu es dure avec toi-même, mais tu n'arrives pas à faire autrement : tu t'entraînes dans un cercle vicieux et si tu continues à ruminer ces pensées négatives, tu finiras certainement par rafler le slip supérieur.

Six mois sans sexe : le slip d'or

Tu pensais que passer le cap des 6 mois serait difficile mais finalement, pas tant que ça - c'est un peu comme la grève de la faim que t'as faite à l'aube de tes 17 ans : les premiers jours, tu crevais la dalle mais au bout d'un moment, la sensation de faim a laissé place à une ivresse inexplicable, te donnant presque des hallu' - ça va mieux. Cette période d'abstinence t'a rendue plus sage ; bien sûr, tu aimerais bien zouker un petit coup mais tu n'es pas sûre que le partenaire en vaille la peine, que les courbatures en vaillent la peine. Parce que oui, après six mois de traversée du désert, ne t'attends pas à redémarrer la machine sans la faire brouter un peu. Même Roger est un peu grippé : tu as mis son bouton marche/arrêt à rude épreuve au profit du tien et résultat, tout le monde est hors service.

Un an sans sexe : le slip de platine

Un an sans voir le loup et tu te demandes si le sexe, c'est comme le vélo, ou si t'as oublié tous les tricks que t'avais perfectionnés au cours de tes expériences passées. Tu ne sais plus la sensation que procure une étreinte - le dernier corps chaud qui s'est frotté à toi est celui de ton chat, et c'était pas sa truffe qui a frôlé ton visage. A ce stade-là, tout ce qui t'intéresse est de trouver un.e volontaire pour te débarrasser du boulet que tu traînes à ton pied, et t'as déjà imaginé la réponse que tu fournirais si on te questionnais sur ta dernière expérience : t'as accumulé assez d'anecdotes sur des bails Tinder gratinés pour édulcorer un peu ton année écoulée. Définitivement, t'as bien mérité ton zlop de platine, même tes potes ne savent pas comment tu as fait pour « tenir ». On les emmerde.

Passé le cap des un an, on te conseille de ne plus compter : la classification des slips s'arrête là et on n'a pas l'intention d'en créer une avec les calbars. Trêve de plaisanterie, ne te laisse pas miner par cette période d'inactivité sexuelle ni accabler par la pression : ce que tu fais de ton corps t'appartient et personne n'a à juger ou donner son avis sur ta façon de vivre. Ton corps, ton choix !

Source : Shoko - Crédit : Universal Pictures