Si vous vous reconnaissez dans ces situations, il se pourrait que la fin de votre couple approche ! 

par

Avec le temps va tout s'en va ! 

Vous vous êtes aimés mais là, depuis quelques temps ça a plus tendance à barder. Votre doux univers fait d'amour et de complicité est entrain de se transformer en un lieu de tempêtes et de rage. Au fond de vous, vous vous dites que vous l'aimez toujours. Mais honnêtement, si les chapitres qui suivent font écho à votre quotidien, c'est peut-être le moment d'appliquer la philosophie d'une grande dame appelée Ariana Grande et d'amorcer un "thank u next". PS : ce constat s'applique que vous soyez en couple avec un garçon ou une fille. 

Ce que vous aimiez chez lui ou elle maintenant vous énerve

Avant, vous adoriez son petit côté rêveur. Son air un peu dans la lune lui donnait un charme fou. Vous qui étiez si terre à terre, cela vous faisait du bien de côtoyer une personne un peu déconnecter de la réalité. Aujourd'hui, vous vous demandez si ce n'est pas simplement de la connerie. Vous le trouvez mou, incapable de s'organiser et cette "tête en l'air", vous avez envie de lui arracher ! Il vous répète sans arrêt "arrête de me dire quoi faire tu n'es pas ma mère" mais bordel, non vous n'êtes pas sa mère, mais si ça continue il va retourner chez elle fissa. 

Vous vous demandez souvent ce que vous faites ensemble 

Avant, il finissait vos phrases quand vous les commenciez. Vous aviez de nombreuses "private joke" qui ne faisaient rire que vous. Bref, vous deux c'était la complicité à l'état pur. Aujourd'hui, il vous arrive parfois de le regarder en vous demandant ce qui a pu vous attirer chez cette personne qui semble tellement éloignée de vous. Vous ne partagez plus rien mis à part une exaspération mutuelle. 

Vous êtes mieux quand il ou elle n'est pas là

Avant, vous respiriez mieux quand il était dans la même pièce que vous (tout cela est psychologique of course). Cela vous brisez le coeur dès que vous deviez vous séparer plus de deux jours. Aujourd'hui, il veut partir une semaine avec ses copains ? AUCUN soucis. Vous culpabilisez en vous avouant que vous êtes mieux lorsqu'il n'est pas là. Ses absences permettent de calmer vos nerfs qu'il met à rude épreuve. 

Vous vous mettez à envisager les autres garçons (ou filles)

Avant, il n'y avait que lui que vous trouviez beaux. Les autres garçons ? Même pas une option. Personne ne lui arrivait à la cheville, c'était le plus sexy, le plus drôle et vous ne vouliez être que dans ses bras. Aujourd'hui, vous vous surprenez à mater. Vous sentez qu'une petite aventure avec le voisin pourrait vous faire du bien. Vous trouvez du charme au nouveau du bureau qui n'est pas vraiment très beau. Bref, vous avez envie de changement car de toutes façons dans votre lit ce n'est plus la fiesta des premiers temps. 

Il arrive qu'il ou elle puisse vous inspirer du dégoût 

On dit que l'amour rend aveugle, il faut aussi rajouter sourde, anosmique (qui ne sent pas les odeurs) et très tolérante. Avant, rien ne pouvait vous dégoûter chez l'être aimé. Vous faisiez semblant de ne rien sentir lorsqu'il sortait des WC, vous ne prêtiez pas attention aux bruits suspects qui pouvaient émaner de son corps. Même sa transpiration sentait bon. Aujourd'hui, vous êtes comment dire... moins tolérante. Le fait de ressentir du dégoût n'annonce vraiment rien de très bon. 

C'est bien de s'avoir s'aimer mais parfois il faut aussi savoir se quitter (avant le crime conjugal) . Ca peut faire mal sur le moment, mais après on se sent beaucoup mieux. 

Si vous vous posez des questions sur la contraception, allez sur le site : www.moncorpsmacontraception.fr.

Source : shoko.fr - Crédit : unsplash Alex Holyoake,unsplash Alex Holyoake