Si vous vous reconnaissez dans ces symptômes vous souffrez peut-être d'endométriose (et il faut consulter)

par

Non ce n'est pas normal de souffrir le martyr dès qu'on a ses règles. 

L'endométriose est une maladie chronique qui fait parler d'elle depuis quelques années. De nombreuses femmes se sont mobilisées pour informer sur ce mal peu connu qui fait atrocement souffrir les sujets qui en sont atteints. Petit cours de SVT pour mieux comprendre : l'endomètre est un tissu qui tapisse la parois utérine. C'est lui qui se gorge de sang et qui se désintègre s'il n'y a pas eu fécondation (ce qu'on appelle les règles). Chez les victimes d'endométriose, les cellules qui composent l'endomètre vont se développer hors de l'utérus. Cette anomalie est source de lésions ou de développement de kystes dans les organes victimes de cette colonisation. Environ 1 femme sur 10 serait atteinte par cette maladie. Souvent, elles mettent du temps à être diagnostiquées car dans la pensée commune "c'est normal de souffrir quand on a ses règles". Non, ce n'est pas normal ! Donc si vous vous souffrez des symptômes décris ci-dessous il faut tout de suite consulter.

Des règles TRES douloureuses

C'est LE symptôme le plus emblématique de cette maladie. Comme les machos qui pensent que les femmes sont chiantes quand elles ont leurs règles, les femmes pensent que cela fait partie du deal de souffrir tous les mois. Il faut arrêter les préjugés, faire taire les idiots et comprendre que ce n'est pas normal d'être pliée en deux quand on a ses ragnagna. Si vous avez une douleur tellement forte qu'elle vous handicape et qu'elle ne diminue pas avec des médicaments, c'est peut-être le signe d'une endométriose.

Des règles TRES abondantes

Les personnes souffrant d'endométriose ont souvent des règles très abondantes qui sont constituées de caillots. Elles durent environ une semaine et sont très épaisses. Il se peut aussi que vous constatiez des saignements en dehors de vos périodes de menstruation.

Des douleurs pendant l'acte sexuel

Alors que le sexe doit être synonyme de plaisir, pour les victimes d'endométriose cela peut faire très mal. La douleur peut être causée par une inflammation de la paroi pelvienne ou à cause de lésions internes, liées au développement des cellules hors de l'utérus. Ce n'est pas normal d'avoir mal pendant ses rapports (à part si c'est un petit délire avec votre partenaire) alors consultez votre gynécologue dès que des douleurs apparaissent.

Des problèmes digestifs

L'endométriose ne s'exprime pas qu'à travers les règles, elle peut aussi être dite "digestive". Ballonnements, gaz, constipation ou diarrhées, douleurs au moment de la défécation ou même sang dans les selles peuvent aussi être des symptômes.

Des cystites constantes

Les petites lésions causées par l'endométriose peuvent aussi créer des douleurs lorsque l'on urine (lorsque les cellules se développent dans la vessie). Cystites, douleurs pelviennes, envie permanente de faire pipi, sang dans les urines ou encore dysuries (lorsqu'on n'arrive pas à vider sa vessie) sont des symptômes typiques.

Difficultés à avoir des enfants

Le constat est alarmant : entre 30 à 40% des femmes atteintes d'endométriose rencontrent des problèmes de fertilité. Souvent cette maladie est d'ailleurs diagnostiquée lors d'un test de fertilité.

Surtout, si vous avez plusieurs de ces symptômes allez chez votre gynécologue. Si il ou elle ne fait pas le rapprochement tout de suite, n'hésitez pas à le mettre sur la piste de l'endométriose. Généralement lorsque l'on a mal c'est que quelque chose ne va pas. Rappelez-vous qu'on n'est pas venu sur terre pour souffrir !

Source : shoko.Fr,  - Crédit : unsplash Jannes Jacobs