S'inscrire
L'histoire de la mode

Sneakers, l'histoire d'un basique à succès

Publié par
Natacha Couvillers
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
No thumbnail

Les sneakers se sont démocratisées. Aujourd'hui que l'on fasse ou non du sport, on porte des sneakers. Comment ces chaussures ont-elles réussi à s'imposer dans notre quotidien jusqu'à provoquer l'hystérie des sneaker addicts ? Retour sur ce phénomène

L'histoire des sneakers commence dans les salles de sport et aux pieds des plus grands champions. Mais aujourd'hui les baskets se retrouvent sur les trottoirs des villes les plus branchées telles que New-York, Paris ou Tokyo et aux pieds des filles avec les blazer Mid Printemps d'A.P.C x Nike ! La marque allemande Adidas a créé le modèle Stan Smith en 1964 mais lui donnera ce nom mythique qu'après la victoire de l'US Open du tennisman Stan Smith en 1971. Le but de la marque était de créer une paire de baskets adaptée au tennis qui était en plein essor dans ces années là. Adidas fait donc appel à Robert Haillet, tennisman français, pour collaborer sur le modèle. En ce qui concerne l'essor fulgurant des sneakers et en particulier de la marque Adidas, Il faut avancer dans le milieu des années 70' à New-York dans le Bronx. Le milieu des années 70' correspond à la naissance du Hip-Hop dans le Bronx, tout le monde voulait être à l'aise pour faire du breakdance d'où l'adoption rapide des baskets confortables que l'on cherchait ensuite à accorder avec le reste de la tenue. Les danseurs de hip-hop faisaient particulièrement attention à leurs paires de sneakers et pratiquaient tout un rituel pour les garder neuves le plus longtemps possible tout en gardant un look soigné.

C'est donc à partir de la culture street que le mouvement sneakers a été lancé. Aujourd'hui ce mouvement s'est démocratisé d'une part parce que tous les jeunes portent des sneakers, d'autre part parce que les filles se sont complètement appropriées les baskets. C'est le groupe RUN DMC dans le milieu des années 80' qui va accélérer la démocratisation des sneakers et les mettre au devant de la scène. Ils choisissent de s'habiller sur scène comme dans la rue, avec leurs Adidas. Le groupe sortira le titre "My Adidas" où ils font littéralement l'éloge de la basket Adidas. Le titre est un carton et la culture street des sneakers touche tous les jeunes. Ce hit donnera lieu à une collab' RUN DMC x Adidas. L'engouement va plus loin qu'un simple morceau sur Adidas puisque les jeunes brandissaient leurs baskets pendant les concerts de RUN DMC ! L'exemple sera suivi par d'autres groupes qui choisiront de mettre en avant leur baskets fétiches dans leur morceaux. A cette époque le marché de la basket est avant tout dominé par Converse et son modèle "weapon" alors que Nike touche seulement les classes moyennes blanches. Le tournant s’opère avec Michael Jordan.

Quatre paires de sneakers Stan Smith différentes par Adidas
Crédit : packershoes.files.wordpress.com/
Le modèle mythique des sneakers Stan Smith d'Adidas
Crédit : http://i0.wp.com/hypebeast.com
L'équipe Adidas porte le modèle de sneakers Stan Smith remis au gout du jour
Crédit : facebook.com/adidasoriginals
Rita Ora porte les sneakers Stan Smith d'Adidas
Crédit : facebook.com/adidasoriginals
La paire de sneakers issue de la collab' A.P.C x Nike
Crédit : Nike
Le modèle Air Jordan One rendu célèbre sur Michael Jordan par la marque Nike
Crédit : soleredemption.com
Les sneakers Lavarama de Pierre Hardy
Le modèle classique des sneakers Chuck Taylor par Converse
Crédit : sneakers.fr
Paire de sneakers Vans x Liberty pour une collection sneakers 2013
Crédit : http://hypebeast.com
La paire de sneakers baptisée Willow d'Isabel Marant
Crédit : meltyfashion
Le mannequin porte des sneakers à talon de la marque Isabel Marant
Crédit : facebook.com/pages/Isabel-Marant-Sneakers

Nike décide de tout miser sur le basketteur. A l'époque, Michael Jordan est peu connu du grand public et porte plutôt des Adidas ! Nike décide de le sponsoriser de la tête aux pieds. Michael Jordan portait ses fameuses Air Jordan 1 noir et rouge à chaque match de basket qui on fait de lui le superman des paniers. Beaucoup on dit : "Jordan a assuré la promotion de Nike, et Nike a assuré celle de Jordan"C'est à cette époque que naît la mythique paire de Air Jordan 1 qui sera déclinée par la suite pour chaque nouvelle saison et que l'on s’arrache encore aujourd'hui. Mais les collections Nike ont bien évoluées depuis puisque les collections pour filles pullulent et ce pour notre plus grand plaisir ! Les collab' n'en finissent pas, Nike x Liberty, Kenzo x Vans et bien d'autres. A l'époque Michael Jordan, on pouvait lire en Une de couverture du magazine Sports Illustrated : "Your sneakers or your life". La paire était devenu luxe donc puisque les Air Jordan 1 étaient vendues à 100$, un prix exorbitant à l'époque où l'on payait ses baskets 50$. Les sneakers devenaient alors des véritables objets de convoitise et des pièces de mode à part entière !

Les marques telles que Nike, Adidas, Converse, Vans sont depuis le début très présentes sur le marché de la sneakers. Ce qui change la donne aujourd'hui ce sont les créateurs qui rivalisent en imagination et en création. On pense bien sûr à Isabel Marant qui a complètement détourné la sneaker. Les sneakers Isabel Marant sont compensées et pensées pour les filles. La créatrice a réussi à allier le chic et le confort que l'on trouve dans les sneakers. Les baskets compensées d'Isabel Marant représentent la femme moderne d'aujourd'hui. Dernièrement Pierre Hardy dévoilait sa nouvelle collection 2014 avec les sneakers Lavarama noir et blanc. Ses baskets sont tellement travaillées et crées à partir des différents mouvements des Art Plastiques qu'elle ne ressemble plus du tout à une paire de sneakers originelle. Ce que nous confirme les catwalk de cette Fashion Week 2014 : "les sneakers tu porteras cet été". Le défilé Haute Couture Chanel Printemps-Été 2014 nous présentait des sneakers pailletées et rosées mixées avec des robes. Que l'on adhère ou non, le phénomène des sneakers ne fait qu’accroître, mais il a sûrement perdu de sa valeur street des débuts. En effet, la prolifération des marques de streetwear et la mainmise du prêt-à-porter sur les baskets font perdre aux sneakers leur identité d'origine. Et cela s'intensifie si l'on considère à quelle vitesse s'enchaînent les collections.

À lire aussi
Birkenstock, l'histoire des sandales devenues mode
À lire aussi
Jeans taille haute, histoire d'un classique des 90's
À lire aussi
Etre hipster, retour sur l'histoire d'un phénomène mode de société
À lire aussi
Jeremy Scott nommé chez Moschino, l'histoire du créateur extravagant
À lire aussi
Birchbox, retour sur l'histoire d'une révolution beauté
À lire aussi
Emily Ratajkowski, le parcours du it mannequin de 2014
À lire aussi
Lanvin les 125 ans, portrait de Jeanne Lanvin l'élégante créatrice
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Sneakers, l'histoire d'un basique à succès
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible