Supermodels, it mannequins, chanteuses, les tactiques mode d'Olivier Rousteing pour Balmain

par

Stratège et visionnaire, Olivier Rousteing devance d'une longueur les autres maisons avec le choix de ses égéries et amies proches de Balmain. Après les Kardashain-Jenner ou Rihanna, les Supermodels sont ses nouveaux alliés

Bluffant et inattendu, Olivier Rousteing sait où taper pour marquer un grand coup avec ses campagnes mode pour Balmain, dont il est le directeur artistique. Parfois, nous avons l'impression de n'entendre que son nom à la bouche des spécialistes mode mais peut-être est-ce parce que tout ce qu'il touche se transforme en buzz. Prenons quelques exemples, avant d'en venir à son choix stratégique avec les Supermodels. On pense à la campagne automne-hiver 2015/2016 de Balmain avec les duo de soeurs mode, tels que Bella et Gigia Hadid, Kendall et Kylie Jenner ou encore Joan et Erika Smalls. Un coup de maître quand on sait que Kendall, Gigi et Joan sont les tops les plus demandés du moment et que leurs soeurs sont considérées comme des influenceuses mondiales. Un coup de poker payant, qui place Balmain comme une référence contemporaine et poids lourd sur les réseaux sociaux.

Supermodels, it mannequins, chanteuses, les tactiques mode d'Olivier Rousteing pour Balmain - photo
Supermodels, it mannequins, chanteuses, les tactiques mode d'Olivier Rousteing pour Balmain - photo

Outre la complicité évidente entre les soeurs, donnant une puissance visuelle à la campagne, c'est toucher les plus jeunes acheteurs potentiels de la marque de luxe qui est soulevé. Une jolie démarche qui porte ses fruits avec une collab' Balmain qui n'est pas passée inaperçue du tout ! On parle évidemment de LA collab' de l'année entre H&M et Balmain, dont les égéries étaient Kendall Jenner, Gigi Hadid et Jourdan Dunn. Une fois de plus, Olivier Rousteing mêle la puissance de ses égéries auprès des plus jeunes, fashionistas ou fans, au savoir-faire de la maison. Avec la co-création signée H&M, la démocratisation était en marche. C'est précisément ce qu'il s'est passé avec Rihanna, l'un des premiers soutiens de choix d'Olivier Rousteing qui est, en plus du reste, venue pimenter l'image de la maison avec un côté glam' trash.

Supermodels, it mannequins, chanteuses, les tactiques mode d'Olivier Rousteing pour Balmain - photo
Supermodels, it mannequins, chanteuses, les tactiques mode d'Olivier Rousteing pour Balmain - photo
Supermodels, it mannequins, chanteuses, les tactiques mode d'Olivier Rousteing pour Balmain - photo
Supermodels, it mannequins, chanteuses, les tactiques mode d'Olivier Rousteing pour Balmain - photo

Une réussite totale et une opération séduction réitérée par le directeur artistique avec la mise en avant des Supermodels Cindy Crawford, Naomi Campbell et Claudia Schiffer qui ont fait la mode des années 80 et 90, imposant un style de femmes aux formes présentes. Sexy sans être vulgaires, conquérantes et aux statures impressionnantes, c'est le retour d'une féminité dont la beauté se conjugue au naturel. Photographiées en noir & blanc par Steven Klein, avec une lumière synonyme de chaleur écrasante, Cindy Crawford, Claudia Schiffer et Naomi Campbell sont simplement sublimes, rappelant que le chic n'est pas une question d'âge ou de génération et que la diversité est importante, un point toujours soulevé par Olivier Rousteing. Le temps d'une campagne mode, le directeur artistique le plus cool de la fashion sphere remet les pendules à l'heure et atteste que les Kardashian-Jenner ne sont pas les seules à avoir le monopole de l'attention dans la mode. Olivier Rousteing sent le vent tourner et fait un retour fracassant à l'authenticité avec cette campagne Balmain Printemps-été 2016.

Source : https://www.instagram.com/balmainparis/