S'inscrire
tracking
Bad Buzz

SweatShop, le docu réalité de blogueurs en immersion dans des ateliers textiles en Asie

Publié par
Manon Roche
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
No thumbnail

En avril dernier était diffusé à la télévision norvégienne SweatShop, un documentaire-réalité sur les conditions de travail dans l'industrie textile au Cambodge. Trois blogueurs modes norvégiens se sont plongés pendant un mois dans l'univers précaire des travailleurs locaux

Ils s'appellent Frida, Ludvig et Anniken. Pendant un mois, ces jeunes blogueurs norvégiens ont été expatriés en Asie pour vivre le quotidien de travailleurs de l'industrie textile. Leur expérience traumatisante a fait l'objet d'une documentaire-réalité intitulé SweatShop (atelier de misère, en français), diffusé sur la chaîne nationale Aftenposten en avril 2014. Après le documentaire "Le monde selon H&M" de Canal+, c'est donc à une autre chaîne de télé de mener l'enquête sur les dessous de l'industrie. Pendant trente jours, les caméras les ont suivis du matin au soir en immersion complète dans une usine textile cambodgienne. Comme la population locale, ils ont loué leur main d'oeuvre à la confection de vêtements pour les plus grandes enseignes, travaillant de longues heures dans des ateliers surpeuplés.

Hébergés dans un abri de fortune, les trois jeunes gens ont rapidement succombé à la fatigue physique et morale. Loin de leur Norvège natale, de leur bonne humeur et santé des premiers instants, on peut voir leur traits se tirer au fil des jours. Au bout de leurs journées de travail interminables et de leur maigre salaire, un reportage percutant et émouvant qui amène les téléspectateurs à remettre en question les pratiques de l'industrie textile. Au-delà de la question de la provenance des vêtements que l'on porte, se pose la question des acteurs de l'industrie et des conditions de travail. En grands consommateurs de produits textiles, les trois blogueurs mode norvégiens ont donc été les candidats idéals pour passer de l'autre côté du miroir et découvrir la provenance de leurs vêtements.

Malgré les nombreux reportages sur le sujet et les diverses questions qui avaient déjà été soulevées suite à l'effondrement d'une usine textile au Bangladesh en 2013, et malgré l'accord signé par H&M sur la sécurité des usines textiles, il semblerait que l'industrie textile n'ait toujours pas pris les mesures nécessaires pour offrir à ses travailleurs des conditions de travail décentes. Il semblerait toutefois que le documentaire SweatShop ait eu un réel impact sur l'une des blogueuses, qui a décidé à son retour de se servir de sa liberté d'expression pour dénoncer les pratiques d'un des géants de l'industrie : H&M. En s'exprimant publiquement à la télévision et en bousculant le groupe suédois, la jeune Anniken est finalement parvenue à créer une brèche dans l'industrie textile. Et à l'image de l'usine de Rana Plaza, cette brèche préfigure, on l'espère, un futur effondrement des pratiques inhumaines de l'industrie.

À lire aussi
Supervénus, le court-métrage dérangeant sur les nouveaux critères de beauté
À lire aussi
De Kim Kardashian à Jennifer Lawrence à nouveau hackées et nues sur Internet, leurs carrières de modeuses mises en danger ?
À lire aussi
J. Crew crée une taille inférieur au XXS, une incitation à l'extrême minceur ?
À lire aussi
#Soldées, la campagne pour un salaire vital aux ouvriers textiles
À lire aussi
Les propriétaires de Prada dans le collimateur du fisc, un danger pour les collections à venir ?
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
SweatShop, le docu réalité de blogueurs en immersion dans des ateliers textiles en Asie
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible