The Bold Type, le nouveau Sex and the city qui nous manquait cruellement

par

La série féminine et féministe dont on avait bien besoin !

Drôle, impertinente et décomplexée, Sex and the City et ses héroïnes ont fait une entrée fracassante dans la sphère sérielle dans les années 90. A l'écran, pour la première fois, des femmes indépendantes, sexuellement et financièrement émancipées, avives d'expériences en tout genre étaient représentées. Depuis Carrie, Samantha, Charlotte et Miranda, les personnages féminins sur petit écran se sont étoffés et ont pris du galon. On pense bien-sûr aux héroïnes imparfaites de Desperate Housewives, aux rebelles d'Orange is the New Black, aux insoumises de Handmaid's Tale ou encore aux héroïnes de Girls, on ne peut plus réelles. Mais l'héritage de Sex and the City ne s'arrête pas là puisque l'année dernière, de nouvelles têtes ont fait leur apparition. Il s'agit de Jane, Kat et Sutton, les héroïnes de The Bold Type, la nouvelle série féminine et féministe, dans la trempe de Sex and the City. Et c'est vrai qu'à bien y regarder, les similitudes ne manquent pas...

Des femmes libres et inspirantes

Si Jane, Kat et Sutton ne sont pas aussi indépendantes financièrement que leurs aînées (en même temps, elles ont vingt ans et des poussières), elles ont le mérite d'avoir des jobs à responsabilité, employées pour un grand magazine de presse féminine. Journaliste, responsable des réseaux sociaux, assistante mode, elles savent ce qu'elles veulent et se donnent les moyens d'y parvenir. Leur boss Jacqueline, la rédactrice en chef de Scarlet, fout également une sacrée claque aux clichés qui collent au train des femmes ambitieuses, souvent représentées comme de vrais dragons, des créatures aux griffes (manucurées) acérées et aux dents longues. Forte mais sensible, ferme mais compréhensive, Jacqueline incarne à merveille cette génération de femmes qui n'ont pas peur de clamer haut et fort ce qu'elles veulent, sans pour autant écraser -à coup de talons de 12 - leurs rivales. 

The Bold Type, le nouveau Sex and the city qui nous manquait cruellement - photo
Des amies loyales et soudées

OK, on était hyper jalouses des fringues de créateurs de Carrie, de l'immense appartement de Miranda et du boulot en or de Samantha. Mais s'il y a une chose qui nous a fait rêver pendant six saisons, c'est bien l'amitié qui liait nos héroïnes préférées. Solidaires, soudées et fidèles, elles portaient avec ferveur les valeurs de l'amitié, les vraies. Chez The Bold Type, même constat : amies avant d'être collègues, Jane, Kat et Sutton nous invitent dans l'intimité de leur trio et nous font vivre avec elles, leurs délires, leurs doutes, leurs réussites. Et on y croit ! 

The bold type
Des histoires de coeur (et de cul) chaotiques

Certes, les intrigues sont édulcorées et un brin attendues. OK, on est loin d'une Lena Dunham qui filme de façon brute, frontale, sans filtre tous les traumas et les névroses de sa génération. Oui, on est encore loin du phénomène Sex and the City qui abordait, sans tabou, masturbation féminine, sodomie et threesome (super osé pour l'époque !). Mais quand-même, The Bold Type s'attaque à quelques non-dits qui entourent la sexualité féminine. L'orgasme (ou l'absence d'orgasme plutôt), les règles, les étiquettes qui nous sont souvent apposées. On regrette seulement que la série n'aille pas plus loin en osant davantage mais damn, ça fait quand-même un bien fou de voir des nanas galérer (presque) autant que nous, au pieu et en dehors. 

The Bold type
Du girly, du glamour et des paillettes

Décrite comme une série féministe (ce qui se discute, tout dépend de là où on place le curseur), The Bold Type réunit cependant tous les ingrédients d'une bonne série estivale. Tout comme Sex and the City, glamour et girly à souhait viennent arroser notre quotidien d'une pluie de paillettes. Pour le côté ultra réaliste, on repassera donc (notamment par rapport au métier de journaliste), mais un peu de poudre aux yeux ne fait pas de mal ! C'est vrai, des fois, ça fait du bien d'oublier qu'il faut 368 lettres de motivation et autant de nuits blanches pour décrocher un simple stage et que, comme Carrie, un article par semaine ne suffit pas à payer loyer exorbitant, taxis à gogo et fringues de luxe. 

Gif,The Bold Type
New York en fond de toile

A l'image des héroïnes de Sex and the City qui déambulaient dans cette ville qui ne dort jamais, nos trois personnages de The Bold Type se démènent pour s'y faire une place. Enorme buildings, grandes avenues et coffee shop, pour les amoureuses de la Big Apple, vous êtes définitivement à bon port. 

Gif,The Bold Type

Alors que la deuxième saison est en cours de diffusion sur Hulu, les nouveaux épisodes confirment notre première impression : le bébé de Sex and the City a bien grandi et on lui prédit le même succès ! 

Source : Shoko - Crédit : Giphy, NBCUniversal Television Distribution