Travailler moins serait un engagement écolo et nous on est ok pour se sacrifier pour la planète !

par

Quand on peut aider...

L'engagement pour la préservation de la planète est devenu l'un des enjeux primordiaux de beaucoup de personnes ces dernières années. Trie des déchets, diminution de notre consommation, utilisation de ses petons plus que de sa voiture... on fait de notre mieux pour réduire au maximum notre impact sur l'environnement. Si, l'on se sent engagée lorsque l'on supporte l'odeur nauséabonde de notre compost au prix d'un grand effort, il y a d'autres choses qui peuvent oeuvrer pour le bien être de l'environnement et aussi directement sur le notre.

Effectivement, une récente étude réalisée par Autonomy, explique que pour sauver la Planète Bleue, tout le monde devrait drastiquement réduire son temps de travail pour passer de 35 h (pour ceux qui sont déjà chanceux) à 9 heures par semaine. Personnellement, je suis complètement emballée par l'idée.

Il est vrai que lorsque l'on s'y penche, on se rend compte que travailler pollue. Les gens doivent se déplacer sur leur lieux de leur travail souvent en voiture, ils voyagent en avion, ils passent leur journée à envoyer des emails (grosse source de pollution), ils boivent café et eau dans des gobelets en plastiques...

Selon l'étude, le fait de ne travailler que 9 heures par semaine aurait un vrai effet positif sur la diminution des émissions de carbone et donc, sur la régulation du réchauffement climatique. Un principe simple à comprendre, mais un application qui semble plus complexe à mettre en place (malheureusement).

La prochaine fois que vous voulez un jour off, vous pouvez toujours avancer cet argument à votre patron. A moins qu'il ait une âme 100 % écolo, pas certaine qu'il accepte. Et dans ce cas, la seule chose qui sera verte, ce sera vous.

Source : shoko.fr - Crédit : unsplash Brooke Cagle