Tu veux vivre plus longtemps ? Sois gentille (et c'est la science qui le dit)

par

Une bonne raison de laisser la mamie derrière toi piquer ta place à la caisse. 

On nous a toujours répété qu'il fallait être gentil dans la vie. Avec la voisine du 4e un peu soupe au lait mais sympa quand-même, le fleuriste pas toujours aimable et puis la grande tante qui pique mais qu'on aime bien au fond. Et en gentilles fifilles, on a obéi... sans savoir que l'on se faisait également du bien à soi-même. Oui, d'après une récente étude menée par des scientifiques de l'Institut Bedari Kindness de l'Université de Californie, se montrer gentil.le avec les autres permettrait d'augmenter notre espérance de vie. Composée d'anthropologues, de sociologues et de psychologues, la team de chercheurs se penche depuis plusieurs mois sur les bienfaits de la gentillesse.

Solidarité
Faire preuve de gentillesse permettrait de vivre plus longtemps

Interrogé par la BBC, le directeur des recherches, Daniel Fessler, a ainsi déclaré : « Vivre avec des gens qui vous traitent, au mieux, avec indifférence, et au pire avec une hostilité ouverte, est mauvais pour vous. Cela raccourcit votre vie, littéralement. Inversement, le fait de recevoir de la gentillesse de la part des autres et d'offrir de la gentillesse est l'antithèse de cette situation de stress toxique ». Avant de préciser que faire preuve de gentillesse a également des effets thérapeutiques, permettant de faire baisser la tension artérielle, de soigner la dépression et l'anxiété mais aussi d'agir positivement sur le diabète. Et pas besoin d'en faire des tonnes, faire preuve de gentillesse passe par de petites actions qu'on réalise au quotidien : un sourire, un service rendu, un compliment (sincère) lancé à un inconnu.

A l'inverse, vivre dans un environnement stressant mais aussi particulièrement hostile peut considérablement menacer l'espérance de vie, comme le précise Kelli Harding, médecin de l'Université de Columbia. Selon elle, la gentillesse, que l'on peut assimiler à de l'empathie et de la bienveillance, « booste le système immunitaire et aide globalement les gens à vivre mieux et plus longtemps ». Mais ce n'est pas tout ! S'il a effectivement été prouvé scientifiquement que se montrer bienveillant avec autrui pouvait nous aider à gagner en longévité, ceci est également valable pour nous-mêmes, bien que nous sommes nombreux.ses à avoir plus de facilités à faire preuve d'indulgence, de compréhension et de douceur avec les autres qu'avec soi-même, comme l'a récemment prouvé une étude menée par des chercheurs de l'Université d'Exeter et publiée dans la revue Clinical Psychological Science.

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont étudié la fréquence cardiaque et le taux de sueurs de 135 étudiants, divisés en 5 groupes. Résultats, les participant.es qui étaient plus bienveillants avec eux-mêmes s'avéraient plus zen, tandis que la fréquence cardiaque et la transpiration étaient beaucoup plus importantes chez les autres, autant que s'ils étaient directement menacés ou en danger. « Cela suggère qu'être gentil avec soi-même éteint la réaction aux menaces de l'organisme et le place dans un état de sécurité et de relaxation important pour la régénération et la guérison », explique l'auteur de l'étude Hans Kirschner.

solidarité
Etre gentil avec les autres mais aussi avec soi-même pour augmenter son espérance de vie 

« Notre étude aide à comprendre comment il peut être important pour les traitements psychologiques de se montrer gentil avec soi-même en cas de problème. En désactivant notre réponse à la menace, nous renforçons notre système immunitaire et nous nous donnons de meilleures chances de guérison » conclut-il. Bref, pour résumer : sois gentille avec les autres - mais aussi avec toi-même, tu verras ta vie s'allonger (presque) comme par magie !

Source : Shoko - Crédit : Unsplash @Rémi Walle, Unsplash @Tim Marshall, Unsplash @Toa Heftiba