S'inscrire
tracking
Un été mode en Amérique

Un été mode en Amérique à Granville Street, le centre ville mode de Vancouver

Publié par
Sarah Attalaoui
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
No thumbnail

Pour cette nouvelle étape d'un été mode en Amérique, je vous propose de découvrir le point névralgique du shopping du centre-ville de Vancouver : Granville Street

A en croire mes dires, Vancouver est une capitale mode tant ses quartiers sont riches de boutiques. Il y a quelque chose de cela là-dedans. Si vous êtes touriste, un peu comme moi, et que vous souhaitez faire du shopping en mode « fast fashion », tout le monde vous conseillera la très longue Robson Street avec ses boutiques telles que Petit Bateau, Club Monaco ou encore Gap. Pourtant, je souhaite aller un peu plus loin dans la découverte et ne pas me cantonner à ce que l'office de tourisme me dit. Je m'aventure donc dans un quartier certes très porté sur le « fast fashion » mais à l'âme un peu plus écorchée. A la manière du quartier historique de Gastown, nouvellement estampillé jeunes créateurs, Granville Street bénéficie de ce je-ne-sais-quoi qui m'attire. Peut-être est-ce ses vieux hôtels dignes des productions holywoodiennes ou ses bars quelques peu douteux qui m'y propulse, mais une chose est sûre cette rue est grandiose.

Granville Street est une rue parallèle au front de mer au sein de laquelle les « métros », trains et bus convergent. Point central des citadins, cette rue offre son lot de petites boutiques, grandes enseignes et curiosités qui la rende aussi attractive qu'étrange. Étrange car il n'est pas rare d'y croiser quelques personnes aux activités très controversées aussi bien que des business women ultra lookées. Dès mes premiers pas je remarque un centre commercial nommé Pacific CenterZara, H&M ou encore Aritzia se bousculent. Curieuse de connaître les prix des grandes enseignes, j'entre chez H&M et me retient de ne pas dévaliser la boutique tant les prix sont dérisoires. En plus de bénéficier de taux intéressants, je bénéficie également des soldes qui sont en cours. Le paradis ; enfin pas tout à fait car je me réserve pour d'autres boutiques repérées plus haut. Je me cantonne donc à m'acheter un plastron en plexiglas et métal payé 3$ ,soit 2,30€, qui habillera tout mes tops noirs. Ne me laissant pas gagner par une frénésie shopping, je continue ma route. Direction Topshop et Urban Outfitters.

Je me permets une fois de plus de me prendre une pièce dans chaque boutique, un joli headband en tissu imprimé floral chez Urban Outfitters et une short motifs fluo chez Topshop. Il faut dire que l'opération est intéressante puisque je ne suis pas obligée de shopper en ligne ou me prendre un aller-retour pour Londres pour tester les pièces. Aussi étrange que cela puisse paraître ces deux boutiques, connues de toutes les européennes, ne sont pas très en vogue à Vancouver. Grand bien m'en fasse, la cohue inexistante m'évitera un bon mal de crâne et me donne le plaisir de flâner au sein de ces flagships énormes. Je repère plusieurs petites boutiques qui semblent valoir le coup et dont le style très preppy me conforte dans l'idée que tout ne sera que découverte. Loft 82 fait partie de celles-là. Avec une vitrine très simple, dont les modèles aux couleurs acidulées sont mis en avant, auront raison de ma curiosité. Les vêtements témoignent de coupes très ajustées, la transparence côtoie les plissés et les motifs sont du meilleur goût. Un coup de cœur.

Spank et Riot seront également des enseignes qui seront témoin de ma visite. Aussi preppy que Loft 82, ces deux boutiques ont cependant un côté rock très sympa qui ajoute du piment à la sélection. Mini short en jean aux coutures colorées, crop top en lin et slim aux couleurs pop seront de la partie. Pourtant le charme opère moins sur moi que les boutiques, comme 8th + Main, de Main Street. Ce qui me surprend le plus est sans nul doute l'attitude des vendeuses qui contrairement à celles à qui nous avons à faire en Europe, se moquent presque que vous achetiez ou non. Un plaisir qui se savoure et qui enlève cette dose de stress lié au shopping en France. Tout semble simple et ce qu'importe les boutiques dans lesquelles vous entrez. Même chez Aldo, qui est une adresse chaussures très réputée, votre tranquillité n'est jamais ébranlée. Granville Street est magique pour ses petites boutiques qui s'étalent sur près de 2km et qui vous donne des idées mode à chaque passage. Pourtant, je m'oblige à faire demi tour avant que ma carte bleue ne prenne feu et que mon voyage en Amérique ne se solde par un rendez-vous chez le banquier. Bye Bye Granville Street.

À lire aussi
Un été mode en Amérique à Commercial Drive, la hype canadienne
À lire aussi
Un été mode en Amérique à Kitsilano, le quartier bobo de Vancouver
À lire aussi
Un été mode en Amérique, Main street et ses 5 km de shopping
À lire aussi
Un été mode en Amérique, premiers jours sous le signe du style
À lire aussi
Un été mode en Amérique, les designers du quartier de Gastown
À lire aussi
Un été mode en Amérique de Vancouver à Bellingham Etats-Unis, la fin du voyage mode Outre-Atlantique
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Un été mode en Amérique à Granville Street, le centre ville mode de Vancouver
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible