S'inscrire
tracking
Un été mode en Amérique

Un été mode en Amérique, premiers jours sous le signe du style

Publié par
Sarah Attalaoui
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
No thumbnail

Une semaine d'écoulée depuis mon arrivée au Canada. Une multitude de choses à voir et à faire, toutes placées sous le signe du style. Je vous dis tout...

Les 12h d'avion ont été plutôt calmes bien que ce soit toujours impressionnant de voler à des centaines de kilomètres des terres. Pas de fatigue à l'horizon, une chance. Je me décide donc à commencer mes vacances sur les chapeaux de roue. Avant toute chose, je me change car la tenue confortable pour prendre l'avion n'est pas forcément à mon avantage; je laisse donc de côté mon legging noir, mon t-shirt long et mon gilet pour enfiler un jean brut et un top imprimé. A ma grande surprise mes vêtements ne sont pas trop froissés, c'est donc que j'ai bien fait ma valise pour partir en Amérique. Je m'installe dans l'une des chambres de la maison, qui est ravissante, et commence à glaner des informations sur mes futures activités avant que je ne me fasse embarquer pour suivre un match de football US. Le jean et le top imprimé sont appropriés, heureusement.

Une semaine paraît longue pourtant entre mon ascension à 177 m pour avoir une vue panoramique de Vancouver, ma visite chez Romer's (pour déguster un délicieux burger) et mes premiers pas dans le centre ville, il faut dire que le temps passe extrêmement vite. Je ne me laisse pas démonter et aimerais partager avec vous mes premières impressions. Je savais que la vie était très différente ici mais ma première constatation fut brutale : les filles et femmes ont un look très sportswear. Attention pas dans le style de Rihanna mais plus dans l'idée qu'il faut adopter une tenue confortable et pas forcément très fashion. Qu'importe, je ferai peut-être plus la différence ici qu'au milieu de toutes les modeuses parisiennes ! Ce qui est étrange c'est que les boutiques de créateurs pullulent et que les quartiers hype ne manquent pas. Une contradiction que l'on attribue au lifestyle particulier du Canada. Malgré tout, mes expériences mode durant cette première semaine ont été nombreuses et le style vraiment au rendez-vous, dans tous les sens du terme.

Pour commencer j'ai voulu comprendre l'histoire de Vancouver et me suis dirigée vers le Musée d’Anthropologie de l'Université de Colombie Britannique. Entre sculptures de bois, objets aux matériaux étonnants et pièces mode anciennes, la surprise fut de taille. J'y ai découvert que les headbands ne sont pas si contemporains et les pochettes en perles beaucoup plus précieuses qu'aujourd'hui. Une expérience enrichissante qui m'a beaucoup aidé à comprendre les tendances ethniques que l'on attribue à la mode depuis plusieurs saisons. Revigorée et pleine d'enthousiasme je me suis dirigée vers le centre ville ou downtown, comme on l'appelle ici, pour profiter des quartiers pleins de vie de Vancouver. Après quelques erreurs de transports je me retrouve à Robson Street qui est en réalité une rue de shopping très connue. Le hasard fait bien les choses, non ? Je ne m'y attarde pas car la soirée est chargée. En effet, je suis invitée à la soirée caritative d'un chausseur très connu à Vancouver nommé John Fluevog. Le style de ce créateur est très particulier et est très loin des codes de la mode européenne mais c'est une bouffée d'air frais que de voir ses créations dont la plupart sont faites main.

Mocassins, boots en cuir et creepers lamées sont au coeur de sa boutique placée dans le quartier très mode de Gastown. Véritable ode à la lumière, cette boutique est entièrement vitrée et placée entre deux murs de boutiques adjacentes; un lieu d'exception. C'est au sein de cet endroit aux 10 m sous plafond que nous prenons place pour cette soirée caritative dont la moitié des bénéfices sera reversée à une association promouvant l'accès à la musique aux jeunes. Nous profitons donc d'un beau buffet tout en écoutant les compositions et chants des élèves de l'association. Une belle initiative qui aura permis de récolter 4000 $ pour l'association grâce à la vente des modèles originaux de John Fluevog. Nous sommes loin des modèle européens comme les espadrilles d'Arsène présentées par les Fashion Hunters mais cette action valait le coup d'oeil. Il est temps pour moi de continuer à explorer cette ville magnifique mais je vous promet encore bien d'autres surprises, comme un focus sur le quartier de Gastown, dans un été mode en Amérique.

À lire aussi
Un été mode en Amérique ou comment faire sa valise quand on part si loin ?
À lire aussi
Un été mode en Amérique, Main street et ses 5 km de shopping
À lire aussi
Un été mode en Amérique à Granville Street, le centre ville mode de Vancouver
À lire aussi
Un été mode en Amérique à Commercial Drive, la hype canadienne
À lire aussi
Un été mode en Amérique, les designers du quartier de Gastown
À lire aussi
Un été mode en Amérique à Kitsilano, le quartier bobo de Vancouver
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Un été mode en Amérique, premiers jours sous le signe du style
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible