UNE : Taylor Schilling pour ELLE Canada Juin 2015

par

Taylor Schilling prend la pose pour ELLE Canada Juin 3015. Dans les pages du magazine, l'actrice d'Orange Is The New Black maîtrise le denim et les pièces florales, tout en révélant ne pas être fan des réseaux sociaux

Dans un peu plus d'un mois, nous pourrons enfin dévorer la Saison 3 d'Orange Is The New Black sur Netflix. Avant cela, le numéro Juin 2015 du magazine ELLE Canada nous fait patienter en choisissant Taylor Schilling comme cover girl. L'interprète de Piper Chapman dans la série se montre à la fois chic et féminine, avec tout de même une petite pointe de fantaisie. Alors que Gisele Bündchen est nue pour Vogue Brésil mai 2015, Taylor Schilling se couvre un peu plus que le top brésilien. Sous l'objectif de Max Abadian, l'actrice d'Orange Is The New Black met le denim à l'honneur pour ELLE Canada Juin 2015. Elle adopte tout d'abord le total look à l'aide du duo chemise déboutonnée + jean skinny taille haute. Le tout accompagné de plusieurs bijoux métalliques et discrets, d'un regard cuivré et d'un carré wavy style décoiffé.

UNE : Taylor Schilling pour ELLE Canada Juin 2015 - photo
UNE : Taylor Schilling pour ELLE Canada Juin 2015 - photo
UNE : Taylor Schilling pour ELLE Canada Juin 2015 - photo

Alors que Kristen Stewart brille en Chanel pour Harper's Bazaar Juin 2015, Taylor Schilling associe denim et fleurs dans les pages de ELLE Canada. L'actrice d'Orange Is The New Black revêt un short en jean à revers effilochés, qu'elle porte sous un trench transparent recouvert de fleurs rouges en relief. Elle associe également son blouson en jean à un long jupon à fleurs jaunes et des derbies imprimées. Lors de l'interview accompagnant son shooting mode pour ELLE Canada Juin 2015, Taylor Schilling révèle ne pas être fan des réseaux sociaux. Selon l'actrice d'Orange Is The New Black, "il faut beaucoup de courage pour être authentique et honnête et d'enlever ce masque des réseaux sociaux afin d'être connecté avec d'autres êtres humains". Elle ajoute qu'"il y a quelque chose de tellement triste à se connecter en ligne et de voir presque tout le monde crier "remarque-moi, remarque-moi, remarque-moi"". Si l'actrice reconnaît qu'il s'agit d'un "désir humain", elle est tout de même heureuse d'avoir "grandi sans Internet". Rendez-vous dans les kiosque le 11 mai, afin de lire le reste de l'interview de Taylor Schilling pour ELLE Canada Juin 2015.

Source : ELLE Canada