S'inscrire
tracking
Bien-être 2.0

#Unjourmonexceconnard, les femmes dénoncent la toxicité de leurs anciennes relations

Publié par
Eva Y.
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 1 min
#Unjourmonexceconnard, les femmes dénoncent la toxicité de leurs anciennes relations

Un hashtag fédérateur qui témoigne des effets pervers de la masculinité toxique. 

Pas de temps mort pour le féminisme ! Depuis quelques jours, les femmes libèrent la parole autour d'un sujet encore tabou : les violences conjugales. Lancé à l'initiative de MissCliKK, le hashtag #UnJourMonExCeConnard invite les femmes à se confier sur le comportement pervers, violent et toxique de leur ex-compagnon. Et les témoignages pleuvent depuis sur la toile, des récits qui glacent littéralement le sang.

Remarques sexistes, menaces de mort, commentaires dénigrants, manipulation psychologique et coups physiques, ceux-ci dressent un portrait effroyable (et pourtant juste) des ravages de la masculinité toxique. Et si certaines victimes ne portent pas les traces de ces relations douloureuses, leurs répercussions n'en sont pas moins dévastatrices : perte de confiance en soi, dépression, stress post-traumatique...

A la tête de cette initiative, la jeune femme qui se décrit comme « féministe radicale, anarchiste et polyamoureuse » explique dans un tweet qu'elle espère qu'elle « permettra à toutes ces femmes de libérer leur parole sur les comportements toxiques des hommes en couple et peut-être que d'autres se rendront compte que ce qu'elles vivent n'est pas normal ».

On voit déjà les détracteurs et autres hommes fragiles s'offusquer (ils ont déjà répliqué avec le hashtag #UnJourMonExCetteConnasse). Alors, mettons les points sur les i une bonne fois pour toutes : il ne s'agit pas d'une attaque envers TOUS les hommes, mais bien de dénoncer les travers de la masculinité toxique, à laquelle (heureusement) tous les hommes ne répondent pas. Mais il est important de rappeler que les victimes des violences conjugales sont très largement des femmes et que le nier serait ignorer un problème avant tout systémique.

À lire aussi
Glitter, freckles... 10 filtres Insta Stories à adopter pour te refaire une gueule en confinement
À lire aussi
Sur les applis de rencontre, voilà le délai idéal avant de dater ton crush IRL
À lire aussi
#MonPostPartum, les femmes libèrent enfin la parole sur les difficultés de l'après-accouchement
À lire aussi
Instagram nous suggère désormais les comptes à unfollow pour préserver notre santé mentale
À lire aussi
Si tu n'as pas encore trouvé l'amour, Facebook lance son application de dating !
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
#Unjourmonexceconnard, les femmes dénoncent la toxicité de leurs anciennes relations
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible