Urban Outfitters, le sweatshirt ensanglanté qui fait la polémique

par

Une fois de plus, Urban Outfitters a voulu frapper fort. La marque américaine a crée la polémique en mettant en vente un sweatshirt ensanglanté rappelant le massacre de jeunes étudiants de l'université de l'Ohio

Urban Outfitters a mis en vente un sweatshirt imprimé de tâches de sang, une faute de très mauvais goût qui risque de coûter cher à la marque américaine... Nous le savons tous, Urban Outfitters aime faire parler de lui à travers son originalité. Les stylistes d'Urban Outfitters se sont amusés de leur influence, en créant une nouvelle fois un vêtement qui fait le buzz. Après son dernier numéro sept Urban Outfitters Collective, la marque a mis en vente sur son site un seul sweatshirt rappelant un massacre d'étudiants de l'Ohio datant d'il y a quarante ans.

Urban Outfitters a à nouveau crée la polémique en mettant en vente un nouveau sweatshirt dont l'ironie va trop loin. Le vêtement est semblable à n'importe quel sweatshirt que l'on trouverait dans une quelconque université américaine, sauf que celui-ci porte porte le logo de l'université de Kent State dans l'Ohio. La ville n'a pas été choisie au hasard puisqu'elle reste un souvenir douloureux dans l'esprit des américains que personne n'a oublié et avec lequel personne ne plaisante. Disponible au rayon femme de la boutique en ligne d'Urban Outfitters, le vêtement n'a été mis en vente qu'en un seul exemplaire. Sur l'e-shop de la marque, le sweatshirt apparaît comme "sold out", avec comme légende : "Nous n'en avons qu'un. Alors achetez-le ou regrettez-le".

Urban Outfitters, le sweatshirt ensanglanté qui fait la polémique - photo

Le sweatshirt fait référence au drame sanglant qui a eu lieu au cœur du campus de l'Université d'Etat de Kent, le 4 mai 1970. A l'époque, quatre étudiants manifestaient contre la politique du président Nixon. Il avait alors fallu peu de temps pour que la Garde nationale arrive et leur ôte la vie. Il n'est donc pas étonnant de lire de nombreux messages de choc et de dégoût sur la toile. Même si la marque s'est excusée, on doute encore du message qui se cache derrière cette mise en vente d'une seule pièce unique. Depuis sa collab' lingerie et t-shirt Urban Outfitters x Cheeky Boom, la marque américaine Urban Outfitters a voulu soulever les foules, mais n'a fait que soulever l'incompréhension.