Veet Don't Risk Dudeness, la campagne vidéo sexiste fait polémique

par
Don't Risk Dudeness, la nouvelle campagne publicitaire de Veet qui fait polémique

Veet, la marque de produits dépilatoire, n'avait pas été au coeur d'une controvese depuis Minou tout doux. Bad buzz ou coup marketing, la campagne vidéo baptisée "Don't Risk Dudeness" fait polémique pour son caractère sexiste

La marque Veet se faisait discrète avant sa campagne polémique "Minou tout doux" en 2011, mais semble désormais habituée aux pubs scandaleuses. Après la sortie d'une nouvelle campagne publicitaire américaine, la marque s'attire les foudres des organismes féministes, qui décrient le caractère sexiste de la pub. Alors que le magazine Sports Illustrated faisait polémique pour les mêmes raisons à cause de Barbie en couverture en février dernier, Veet est pointée du doigt avec virulence. Baptisée "Don't Risk Dudeness" (traduire "Évitez de devenir un bonhomme"), la campagne dévoile plusieurs spots publicitaires mettant en scène une femme qui se transforme en homme après avoir oublié de s'épiler. "Je me suis rasée hier", dit le barbu grassouillet qu'est devenu la belle jeune femme, sur un ton éhonté lorsque son mec se rend compte que ses jambes piquent. Ce premier spot s'ensuit de 3 autres vidéos répétant une situation similaire : à l'institut de beauté, dans la rue hélant un taxi et dans une civière à l'arrière d'une ambulance.

Veet Don't Risk Dudeness, la campagne vidéo sexiste fait polémique - photo
Veet Don't Risk Dudeness, la campagne vidéo sexiste fait polémique - photo

Après le scandale inquiétant du thigh gap et de l'obsession de la minceur, on impose un nouveau critère de "beauté" aux femmes avec la non-pilosité. Alors que cette campagne publicitaire Veet se voulait humoristique et décalée, elle a été reçue avec colère dans le monde entier. Cette campagne semble dire que toute femme avec des poils ne serait pas assez féminine et serait donc apparentée à un homme des cavernes. Pire : avoir des poils est vraisemblablement, selon Veet, repoussant puisque la jeune femme de la campagne est chaque fois rejetée pour sa pilosité. Il faudrait donc que les femmes soient toujours parfaitement épilées pour plaire aux hommes (et non à elles-mêmes) et pour correspondre aux critères de beauté de notre société. Certains vont même jusqu'à dire que cette campagne introduit un critère homophobe. Sans aller jusque là, la campagne "Don't Risk Dudeness" de Veet est tout du moins sexiste et de mauvais goût. La marque aura au moins réussi à faire parler d'elle, pas sûre que le bad buzz en vaille la chandelle. Veet, qui ne s'était pas exprimée jusqu'à présent, vient finalement de réagir en supprimant les vidéos de sa chaîne Youtube depuis quelques minutes. N'assumeraient-ils plus leur campagne ?

Source : fashionista.com - Crédit : Veet