Viktor & Rolf Haute Couture printemps-été 2014 à la Fashion Week de Paris

par

Revenus depuis peu dans le calendrier de la Fashion Week Haute Couture, Viktor & Rolf nous présentent leur toute dernière collection. Selon les deux néerlandais, le printemps-été 2014 se place sous le signe de la danse

Alors que le défilé Valentino Haute Couture printemps-été 2014 s’inspire de l’Opéra italien, la collection Viktor & Rolf se met au rythme du ballet. Le duo de créateurs file la métaphore en conviant les danseuses du Het National Ballet sur leur podium. C’est donc en pointes que ces mannequins d’un soir nous dévoilent la nouvelle collection Haute Couture de Viktor & Rolf. Qui dit danse classique dit justaucorps. Ni une, ni deux, les petits rats se retrouvent vêtus de créations à empiècements chair pour un effet seconde peau très réussi. Du côté de la forme, la coupe courte et patineuse se fait une place de choix. Elle est très vite rejointe par tout un ensemble d’asymétries et de drapés. On observe quelques vêtements moins près du corps, tandis que blazers et liquettes entrent dans la cadence du défilé. Ils sont donc drapés et armés de pans de tissus glissants de la taille au genou. L’utilisation de matières lisses et fluides offre une plus grande liberté de mouvement. Idéal si l’envie nous prend d’improviser arabesques, revoltades ou entrechats.

Viktor & Rolf Haute Couture printemps-été 2014 à la Fashion Week de Paris - photo
Viktor & Rolf Haute Couture printemps-été 2014 à la Fashion Week de Paris - photo
Viktor & Rolf Haute Couture printemps-été 2014 à la Fashion Week de Paris - photo
Viktor & Rolf Haute Couture printemps-été 2014 à la Fashion Week de Paris - photo
Viktor & Rolf Haute Couture printemps-été 2014 à la Fashion Week de Paris - photo

Si une grande vague de bleu déferle sur le défilé Armani Privé printemps-été 2014, il en est tout autrement sur le podium Viktor & Rolf Haute Couture. Ici, une gamme de couleurs claires domine, incluant rose poudré, beige, abricot, taupe et blanc. Des dessins noirs (et un rouge) ornent les créations dans un esprit tatouage lyrique. Beaucoup de nœuds délicats défilent sous nos yeux, ainsi qu’un papillon. Mention spéciale aux oiseaux, placés de telle sorte qu’ils semblent tenir les drapés en place à l’aide de leurs becs. Faut-il y voir un clin d’œil à Blanche-Neige ? Après tout, le conte des frères Grimm a été transposé en ballet par le chorégraphe Angelin Preljocaj (et les costumes réalisés par Jean Paul Gaultier). A la fin de leur show, le duo de créateurs hollandais dévoile Bonbon, le tout dernier parfum de la maison. Projection à l’appui, on découvre l’affiche publicitaire et son égérie : Edita Vilkeviciute. Une dernière pirouette avant la fin du défilé Viktor & Rolf Haute Couture printemps-été 2014.

Source : Style.com