« Vive la vulve », la dernière pub Nana osée et girl power fait polémique

par

Un millier de plaintes contre la dernière publicité Nana.

Couvrez cette vulve que je ne saurais voir ! Visiblement, le tabou autour de cette partie du corps - et plus globalement autour du sexe féminin - a encore hélas de beaux jours devant lui. Alors que féministes, médias et artistes tentent de décomplexer les femmes, en leur apprenant à s'emparer de leur sexe et ne plus en avoir honte, la polémique qui vise la dernière publicité Nana prouve qu'il y a encore du boulot à faire de ce côté-là. Dans ce spot publicitaire d'une trentaine de secondes, la marque brise les tabous autour des règles et plus généralement autour du corps féminin. Intitulée « Vive la vulve », elle célèbre cette partie du corps trop souvent dénigrée en la représentant de façon drôle et décalée, avec des images explicites comme des fruits de mer, une pêche, des porte-monnaie, des muffins ou encore des origamis.

Assez rare pour être souligné, Nana représente une nouvelle fois le sang des règles en rouge, et non en bleu comme on a l'habitude de le voir dans d'autres campagnes publicitaires. Bref, si beaucoup ont salué l'initiative de la marque, celle-ci a également été vivement critiquée sur les réseaux sociaux, jugée « inadmissible ». Une pétition a même été lancée sur le site change.org et plus de 9000 signatures ont été comptabilisées. A l'initiative de cette pétition, Saloua R explique : « Cette pub montre une image dégradante sur l'intimité de la femme. Cette publicité est choquante aux yeux de tous et surtout aux yeux des plus jeunes téléspectateurs. Stop au buzz, stop au 'vendre à tout prix', stop aux publicités choquantes, stop à la dégradation de l'image de la femme ».

Le CSA a quant à lui indiqué avoir reçu plus de 1000 saisines, un chiffre toutefois pas assez « considérable » par rapport à d'autres séquences télévisées, comme celle de Hanouna dans TPMP qui s'était lancé dans un sketch visant la communauté homosexuelle, qui avait reçu plus de 40 000 plaintes. Sur son site internet, la marque de protections hygiéniques a justifié sa démarche : « Les vulves et les vagins sont au coeur de ce que nous faisons, et Nana souhaite profiter de sa position pour être plus direct et ouvert sur le sujet. (...) Des poils pubiens à la taille des lèvres, nous voulons que vous soyez fières de ce que vous avez. Après tout, la honte et la gêne vis-à-vis de cette petite (mais incroyable) partie de notre corps peuvent avoir un impact très négatif sur la confiance en soi ».

De notre côté, on applaudit l'audace et la créativité de ce spot publicitaire. N'en déplaisent à ceux qui ont encore un problème avec le sexe féminin. Vive la vulve !

Source : Shoko - Crédit : Nana