S'inscrire
tracking
Hygiène menstruelle

Voici le % inquiétant de plastique dans nos protections hygiéniques aujourd'hui

Publié par
Chloé Villemant
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 1 min
Voici le % inquiétant de plastique dans nos protections hygiéniques aujourd'hui

Une nouvelle étude pointe du doigt la dangerosité des produits hygiéniques pour les femmes 

Les règles font partie intégrante de la vie d'une femme ! De l'adolescence à la ménopause, elle utilisera en moyenne plus de 12 000 protections hygiéniques (serviettes et tampons)...et ces dernières sont loin d'être saines pour la santé ! Une nouvelle étude « Atlas Plastique » du Heinrich Böll Stiftung, en partenariat avec La Fabrique écologique et Zero Waste France, pointe du doigt la toxicité des composants plastiques dans les serviettes et tampons utilisés par les femmes du monde entier.

Cela ne date pas d'hier, un rapport de 60 millions de consommateurs en 2019 avait déjà démontré que les tampons et serviettes étaient toujours remplis de substances chimiques ! Où en est-on ? À l'heure actuelle, « la production d'une serviette hygiénique n'est pas possible sans matières fossiles ni plastiques » exposant la gent féminine à des produits chimiques, véritables perturbateurs endocriniens pour l'organisme.

Quels sont les chiffres ?

En 2020, un tampon contient près de 6% de plastique et les serviettes peuvent contenir jusqu'à 90% de plastique issu du pétrole. On y retrouve aussi deux beaux petits noms associés à des perturbateurs endocriniens : le bisphénol A et le bisphénol S, présents dans le plastique et à l'origine des troubles de fertilité, d'obésité et j'en passe !

Comme la nature est b̶i̶e̶n̶ mal faite, ce sont les femmes qui trinquent le plus : biologiquement parlant, elles seront toujours plus affectées par le plastique que les hommes. En plus de ne pas être égaux sur l'élimination des toxines, une femme aura une plus grande quantité de graisses dans son organisme et qui accumuleront davantage de substances chimiques, comme celles présentes dans les protections hygiéniques.

Verdict ? Une femme qui utilise des produits jetables pendant ses règles sera exposée à des plastiques dangereux pendant au moins 40 ans. À quand une loi plus stricte pour arrêter de mettre nos vies en danger ?

À lire aussi
Voilà ce que la couleur de tes règles dit de ta santé
À lire aussi
Voilà le temps qu'il faut aux mecs pour enfin parler règles avec leurs meufs (et c'est pas jojo)
À lire aussi
La pollution de l'air foutrait le gros bordel dans nos règles selon cette récente étude
À lire aussi
Comme c'est surprenant, le confinement foutrait le bordel dans nos règles
À lire aussi
Attention, une mauvaise utilisation de la cup menstruelle pourrait entraîner une descente d'organes
À lire aussi
Oui, le caca de règles est bien super chelou, voilà ce qu'il se passe dans ton corps
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Voici le % inquiétant de plastique dans nos protections hygiéniques aujourd'hui
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible