Voici le temps qu'il faudrait dormir en plus chaque nuit pour être en forme

par

Le sommeil fait des miracles sur notre corps ! 

En cette période de froid et noir intégral à partir de 17h, notre lit semble être le meilleur ami de nos soirées et nuits, celui sans qui on aurait beaucoup de mal à se bouger le matin pour aller travailler et endurer une journée complète ! Si le sommeil est aussi important que l'air que nous respirons, il est essentiel de le préserver pour faire face aux petits aléas et garder notre santé intacte, sous peine de voir quelques petits désagréments arrivés au fil des semaines. Quelque soit votre niveau de progression dans la vie, une bonne nuit de repos équivaut pour tout le monde et cette nouvelle étude sur l'effet positif du sommeil de l'Université de Pennsylvanie va définitivement vous convaincre.

Animées par Anne-Marie Chang, ces recherches ont été faites sur une cinquantaine de jeunes étudiant(e)s fraîchement arrivé(e)s à la fac et soumis à de gros chamboulements comme le manque de sommeil propre à cette période de la vie. À l'aide d'un accéléromètre donné à chaque étudiant pour mesurer leurs mouvements et leur sommeil, les équipes de la faculté ont pu faire une batterie de tests par rapport au poids, à la tension artérielle ou encore à la fréquence cardiaque sur deux phases bien distinctes : l'une où les étudiants ne changeaient rien à leur mode de vie et l'autre où ils dormaient une heure de plus chaque nuit, à la demande des scientifiques.

Le résultat ? Absolument délicieux pour les dormeurs que nous sommes ! Avec 43 minutes supplémentaires d'endormissement en moyenne pour les étudiants, les effets sur le physique et le mental sont positifs et permettent d'éviter la somnolence et la fatigue de la mi-journée, toujours fatale pour la personne que nous sommes. Une très belle avancée dans le monde Morphée où les inégalités sont toujours présentes d'une personne à une autre... Peut-être une bonne raison de tester ce dispositif chez vous ?

Source : Université de Pennsylvanie  - Crédit : Ann Danilina,Unsplash