Voilà le nombre de fruits et légumes qu'il faudrait manger pour être en bonne santé, et c'est énorme

par

Votre cœur dit peut-être non, mais votre microbiote dit oui oui oui.

On dit communément que consommer 5 fruits et légumes par jour aide à rester en bonne santé, mais les découvertes faites par la science ces dernières années risquent bien de bouleverser nos habitudes de consommation de végétaux. À l'heure où l'on parle de plus en plus du ventre et de son pouvoir santé grâce aux milliers de bactéries qui peuplent nos intestins, de nouvelles recommandations alimentaires sont communiquées pour vivre en meilleure santé.

Peu considérée il y a encore quelques années dans le domaine de la médecine, la flore intestinale - ou microbiote comme on l'appelle aujourd'hui - a commencé à révéler quelques uns de ses secrets, et l'on sait désormais qu'elle joue un rôle important, si ce n'est prépondérant dans l'état de santé des individus.

Flore intestinale et santé, un lien avéré

À cause de prises d'antibiotiques à répétition d'une part, et d'une alimentation de plus en plus transformée d'autre part, notre microbiote s'est s'appauvri au fil des générations : c'est le constat qu'ont fait les chercheurs, après avoir comparé le microbiote de populations occidentales modernes à celui de tribus d'Afrique ou d'Amérique centrale ayant conservé un mode de vie traditionnel.

Aujourd'hui, la science est formelle : nos maladies chroniques ou inflammatoires pourraient avant tout s'expliquer par l'absence de bonnes bactéries dans notre organisme, plutôt que par la présence d'agents pathogènes. Ainsi, chouchouter nos bonnes bactéries serait un premier pas vers un meilleur état de santé général, voire la guérison de certains maux.

Des végétaux pour chouchouter sa flore intestinale

Mais alors, que faudrait-il ingérer pour repeupler notre flore intestinale et ainsi garantir notre bon état de santé ? Selon les réalisateurs du documentaire « Microbiote, les fabuleux pouvoirs du ventre » diffusé par Arte en 2019, il faudrait consommer pas moins de 25 fruits et légumes différents par semaine pour améliorer de 30% la diversité de notre microbiote en l'espace de six semaines seulement.

En effet, les études des dernières années sont formelles : les fibres sont l'alimentation favorite des bactéries de nos intestins - non seulement elles leur permettent de s'épanouir et de se multiplier, mais elles leur permettent également de produire des acides gras à chaîne courte aux effets anti-inflammatoires.

Sans cette nourriture essentielle, notre microbiote s'affaiblit, s'appauvrit et nous sommes plus vulnérable aux inflammations et maladies. Maintenir, renforcer et repeupler sa flore intestinale s'impose donc comme la nouvelle mission santé pour la décennie à venir : réduire sa consommation d'aliments transformés bourrés d’additifs nocifs pour le microbiote au profit d'une alimentation plus variée, fraîche et riche en végétaux, à condition bien sûr de veiller à la qualité de ses fruits et légumes - bio, c'est mieux.

« Les enfants se rebellent, ils veulent des pizzas, des burgers et ce genre de trucs. On a donc baissé les bras. Et c'est comme ça qu'on est en train de créer une génération entière de gamins qui seront sans doute les plus malades de toute l'histoire de l'humanité », conclut Jeff Leach, fondateur de The Human Food Project dans le documentaire d'Arte. Voilà qui laisse à réfléchir...

Source : Shoko / Microbiote, les fabuleux pouvoirs du ventre - Crédit : gilaxia,Getty Images