S'inscrire
tracking
Voyages & Évasion

Voilà les 10 raisons les plus chelous du retard ou de l'annulation d'un vol

Publié par
Manon Roche
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
Voilà les 10 raisons les plus chelous du retard ou de l'annulation d'un vol

On se fout de la gueule de qui ?!

Un vol retardé ou pire, annulé, c'est le genre du truc qui fout bien le mort et face auquel on reste impuissants·es, en manque total d'informations. Est-ce dû à une panne ? Une grève ? Des retards en série ? Généralement, on peine à connaître les raisons de ces déconvenues et finalement, il semblerait qu'être dans l'ignorance soit un mal pour un bien. Givt, la plateforme spécialisée dans l'obtention d'indemnisation auprès des compagnies aériennes a communiqué sa liste des raisons les plus étranges du retard ou de l'annulation d'un vol grâce aux témoignages recueillis par ses utilisateurs. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça part totalement en cacahuètes, de quoi faire vriller les pauvres passagers cloués au sol. Florilège de situations improbables ayant causé des retards d'avions.

Voilà les 10 raisons les plus chelous du retard ou de l'annulation d'un vol
Crédit : Unsplash @Suhyeon Choi

#10 Des pyjamas bas de gamme

Parce que le personnel n'avait pas pu leur fournir de pyjama de « première classe » (seulement des pyjamas de classe affaire, miskine...), deux passagers de la compagnie Quantas ont retardé leur avion de 30 minutes - avion dans lequel ils n'ont finalement pas embarqué, trop dégoûtés de ne pas avoir eu leur pyj.

#9 Des noix mal servies

Que personne ne s'avise plus jamais de servir des noix de macadamia dans un sachet à la place d'un bol à la vice-présidente de Korean Air ! A cause de ce « nutgate », Heather Cho a non seulement fait perdre 20 minutes à l'ensemble des passagers, mais elle a également été condamnée à 12 mois de prison dont 5 fermes. C'est l'arroseur arrosé.

#8 Pas de couverts, pas de repas

Saviez-vous qu'un avion pouvait être maintenu au sol parce qu'il manque des couverts à bord ? Eh bien maintenant, vous le savez. Chez Thomas Cook, ça ne rigol(ait) pas avec le matériel : un vol Cancun-Londres a été considérablement retardé parce que les passagers n'auraient pas tous pu déguster leur plateau repas. Ça, c'est de la conscience professionnelle les gars !

#7 Des tortues sur la piste

Quand des centaines de tortues ont envahi la piste de l'aéroport JFK de New York pour aller pondre leurs œufs dans les zones sableuses de l'aéroport, c'est tout le trafic qui s'est vu perturbé ! Pour pouvoir acheminer tous les passagers en attente, le personnel a dû mettre les petites bêtes en sécurité dans leur marécage.

#6 Un passer illuminé

Signaler un passager suspect à bord d'un avion, ça peut être un acte citoyen, mais lorsqu'il s'agit d'un économiste un peu illuminé qui griffonne simplement quelques calculs compliqués dans son carnet, c'est plutôt le scénario d'un fiasco. En 2016, l’économiste et maître de conférence Guido Menzio a du quitter sa place à bord d'un vol Philadelphie-New York car sa voisine de siège le suspectait de commettre une attaque terroriste. Finalement, après avoir été interrogé durant 2 heures, il a pu regagner sa place, tout est bien qui finit bien.

#5 Fight entre collègues

Il ne fait pas bon chercher des noises à une hôtesse de l'air de la compagnie American Eagle. Récemment, suite à une altercation entre membres de l'équipage, une stewardess a étranglé et frappé une de ses collègues à l'aide d'un chariot de boissons. Quel monde de brutes !

#4 L'affaire du chat vagabond

Visiblement pas satisfait par le confort de sa caisse de transport, un chat s'est échappé en plein vol et réfugié dans le cockpit, sous le siège du pilote. A l'aise Blaise. Il a fallu plus de 4 heures pour le retrouver, le petit fripon.

#3 Invasion d'iguanes

Imaginez le scénario où un gars introduit illégalement deux iguanes à bord d'un avion mais qu'une fois arrêté, il confie qu'il y en avait en réalité 4 à bord ! Deux autres reptiles avaient en effet été mis en soute, et s'y promenaient en liberté. Forcément, il a fallu les retrouver ; les passagers ont donc du changer d'avion !

#2 Out of office : je suis parti surfer

Quand ton avion ne peut pas décoller parce que son personnel de bord est parti surfer, ça fout un peu le seum. Des membres d'équipage partis à Bali pour surfer durant le week-end n'ont pas pu rentrer à Kuala Lumpur pour assurer leur vol, cloués sur l'île à cause de l'éruption d'un volcan. Eh bah nous on dit bravo !

#1 Houston je suis coincé

Alors qu'il chargeait des bagages dans la soute d'un avion, un membre du personnel au sol de l'aéroport de Lisbonne s'est évanoui à l'intérieur et s'est réveillé dans la soute... à 10 000 mètres d'altitude. Forcément, l'avion a du atterrir d'urgence pour secourir le pauvre homme, qui a été transporté à l'hôpital pour cause d'hypothermie. Rassurez-vous, il va mieux.

À lire aussi
Authentique, sauvage, extrême... l'Islande est la destination qui te fera voir le monde (et le tourisme) autrement 
À lire aussi
Cette nouvelle donnée est l'une des plus importantes pour choisir sa prochaine destination 
À lire aussi
Ces villes du monde les moins safe pour les femmes niveau harcèlement sexuel
À lire aussi
A quoi ressembleront nos voyages en 2040 ?
À lire aussi
S'ils devaient tout plaquer du jour au lendemain, voilà où les Français iraient s'installer
À lire aussi
Voyager rend plus heureuse que se marier, et on a la preuve par 4 !
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
Voilà les 10 raisons les plus chelous du retard ou de l'annulation d'un vol
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible